Augmentation des tarifs Diabolo : le mot "racket" titille le Grand Besançon

Publié le 14/08/2012 - 11:02
Mis à jour le 14/08/2012 - 19:17

Après l’augmentation de 60 % des transports scolaires dans le Grand Besançon à partir de la rentrée, Joel Deleule secrétaire général adjoint de des parents d’élèves (FCPE) n’hésite pas à parler de racket dans les colonnes de l’Est Républicain. Pour le Grand Besançon qui a voté cette augmentation fin juin  « on ne doit pas tout sacrifier à la bonne formule ! Il faut s’attacher au sens des mots ! » La collectivité explique que les tarifs des transports scolaires vont resteront « parmi les plus modestes pratiqués au sein des agglomérations de taille équivalente. »

 ©
©

Un rien énervé !

C’est officiel depuis fin juin, les tarifs des transports scolaires  vont augmenter de l’ordre de 60 à 75 % (voir notre article et les tarifs). Diabolo passe de 102,3 à 165 € par an, soit de 9,3 à 15 € par mois. L'abonnement "Diabolo Réduit", à partir du deuxième enfant augmente de 75% en passant de 61 à 110 € par an, c'est-à-dire de 5,7 à 10 € par mois. Pour deux enfants, le prix à l’année passe de 158 à 275 euros. « Du racket » ni plus ni moins estime Joël Deleule, secrétaire général adjoint de la FCPE.

Le mot qui fâche

La formule n’a pas du tout été du goût du Grand Besançon qui déclare dans un communiqué un rien agacé que s’il a augmenté les tarifs « ce n’est pas dans l’intention de racketter qui que ce soit, c’est parce qu’il y avait nécessité ! »

Il explique que la flambée des prix du carburant en 2011 a nécessité une rallonge de 800 000 euros au budget dédié au transport.  Cette hausse n’aurait pas été solutionné sur le vote du Budget primitif 2012. Le Grand Besançon a alors demandé à Transdev, l’exploitant des bus Ginko, de faire des économies par un « effort de gestion supplémentaire ». Il a également modifié les services de plusieurs lignes et a voté une augmentation des tarifs Diabolo « qui bénéficiait du plus gros abattement par rapport au tarif de base ».  

L’Agglomération déclare qu’elle ne souhaite pas laisser filer des déficits, et qu’elle veut  maitriser le niveau de la subvention du budget dédié au transport (10 millions d’euros).

Elle rappelle également qu’en moyenne l’usager, et  encore moins l’ abonné Diabolo, paie moins de 22 % du coût des transports. « L’erreur du Grand Besançon réside sans doute dans une revalorisation trop faible du tarif Diabolo ». Ca va mieux quand c’est dit.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Une équipe UTBM en finale nationale des Entrep’

L’équipe Modul’ de l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) a décroché la victoire au concours des Entrep’ de Franche-Comté face à 17 autres équipes de la région. En promouvant une nouvelle définition de la productivité axée non pas sur l'augmentation des heures de travail, mais sur leur optimisation, apprend-on mercredi 24 avril 2024.

Gabriel Attal appelle la Nation à se mobiliser contre la violence des jeunes

+ Nouvelles mesures • "Mobilisation générale" et "sursaut d'autorité", Gabriel Attal a promis une réponse rapide de son gouvernement, avant l'été, à l'"addiction à la violence" d'une partie de la jeunesse, lors d'un déplacement jeudi 18 avril 2024 dans la ville de Viry-Châtillon (Essonne) pour son centième jour à Matignon.

La CCI Saône Doubs encourage les entreprises locales à prendre des élèves secondes en stage

La Chambre des Commerces et de l'Industrie Saône - Doubs propose aux entreprises du territoire d'envoyer par le biais du site 1jeune1solution des offres de stage pour la période du 17 au 28 juin. Cette plateforme permet de répertorier les offres des entreprises, associations ou d'autres organismes où les élèves peuvent candidater.

Une quarantaine d’élèves du lycée Pergaud en voyage à Espagne…

Quarante-neuf élèves du lycée Pergaud de Besançon ont participé à un voyage culturel et linguistique à Valencia en Espagne du 7 au 12 avril 2024. Les élèves émanant de la section européenne espagnol et des classes technologiques ST2S, ont été accompagnés par leurs professeures Mesdames Mougenot, Lallemand, Jeanningros et Ferreira-Lopes.

Une vingtaine d’écoles bisontines reçoivent un arbre jumeau de la place de la Révolution

Dans le cadre de la végétalisation de la place de la Révolution, la Ville de Besançon a organisé jeudi 11 avril 2024 une cérémonie avec 476 enfants issus de 21 écoles bisontines. Un arbre, ayant son jumeau place de la Révolution, est ainsi remis à chaque école. Ils seront plantés à l’automne prochain.

Partiel blanc pour les premières années de médecine...

Comme chaque année, le Tutorat Santé Besançon organise un examen classant blanc le 4 mai pour les Pass (Parcours accès santé spécifique) et l’après-midi du 3 mai pour les Las (Licence à accès santé). Cet évènement, plus communément appelé “partiel blanc”, totalement gratuit et accessible à tous, se déroulera dans les locaux de la faculté de médecine.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 9.98
nuageux
le 25/04 à 15h00
Vent
3.82 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
58 %