Avec ou sans rendez-vous, les médecins libéraux répondent présents !

Publié le 19/11/2014 - 14:46
Mis à jour le 19/11/2014 - 14:46

Une enquête inédite réalisée par l'Union régionale des professionnels de santé et des médecins libéraux de Franche-Comté (URPS-ML FC) montre que 99% des généralistes et 90% des spécialistes acceptent des consultations non programmées.

Du jour pour le lendemain

PUBLICITÉ

Par « consultations non programmées », l’Union régionale fait référence aux demandes de rendez-vous par les patients dans un délai d’une demi-journée. Ce qui demande une grande adaptabilité de la preuve des médecins libéraux. Et c’est précisément ce qui se passerait en Franche-Comté comme le révèle cette étude.

Chaque médecin libéral accepterait en effet en moyenne 5,4 demandes de consultations non programmées par jour, soit l’équivalent de 10.000 consultations journalières (et 2 millions de consultations rapportées à l’année). « Contrairement à ce qu’on pense, les urgences n’assurent qu’une infime partie de ces soins non programmés« , indique Pierre Bobey de l’URPS-ML FC qui rappelle que 7500 conseils téléphoniques sont également donnés chaque jour.

Des médecins bien organisés

Les Francs-Comtois peuvent donc se sentir rassurés. Les médecins libéraux répondent bien présents quand il le faut ! Les difficultés parfois rencontrées pour trouver un médecin traitant ou obtenir des consultations n’étant que « des cas particuliers » selon l’URPS-ML FC.

Seulement 1,75 patients par médecin ne seraient pas pris en charge le jour-même. « Ces patients bénéficient alors de conseils, de renvoi vers les confrères ou sont reçus le lendemain », précise Christine Bertin-Belot, présidente de l’URPS-ML FC.

Les différents modes d’organisation mis en place sont également salués. Près d’un médecin sur deux auraient définis des plages horaires spécifiques pour ces soins non programmés, en plus de leurs autres consultations. En outre, près de 5% des médecins généralistes francs-comtois n’exerceraient « que sur du non programmé. »

Pas de « supermarchés de la médecine »

Près de 20% des 1856 médecins libéraux de la région ont répondu à cette enquête, représentant pour un tiers des spécialistes et pour deux tiers des généralistes. Ce sont ces derniers qui assurent le plus de consultations non programmées. Du côté des spécialistes, les pédiatres et les radiologues seraient davantage concernés.

Bien sûr, cette enquête fait écho à l’actualité et au nouveau projet de loi de santé. La présidente de l’URPS-ML FC invite dans ce contexte à s’appuyer davantage sur les professionnels libéraux et sur ce qui existe déjà, sans vouloir faire à tout prix « des supermarchés de la médecine ! »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

5 conseils pour retrouver un poids santé cet automne avec Energy Slim et sans régime !

5 conseils pour retrouver un poids santé cet automne avec Energy Slim et sans régime !

Publi-info vidéo • Régulièrement, nous avons envie de perdre quelques kilos, mais sommes sceptiques quant à l’efficacité des régimes. Peut-être est-ce le bon moment pour se tourner vers Energy Slim ? Pour bien démarrer, Delphine Huet, partenaire Energy Slim installée Place de la Révolution à Besançon, nous prodigue 5 conseils pour retrouver un « poids santé ».

Monoxyde de carbone : 177 personnes intoxiquées en un an dans la région

Monoxyde de carbone : 177 personnes intoxiquées en un an dans la région

L'Agence Régionale de Santé met en garde contre les risques d'intoxication au monoxyde de carbone et donne des conseils de prévention ; car l'intoxication au monoxyde de carbone reste trop peu connue, elle qui est pourtant responsable de plusieurs centaines de morts en France chaque année. En Bourgogne Franche-Comté, presque 180 personnes ont été intoxiquées en un an.

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.73
ciel dégagé
le 14/10 à 3h00
Vent
3.14 m/s
Pression
1014.8 hPa
Humidité
88 %

Sondage