Baisser le chauffage pour réduire la dépendance au gaz russe

Publié le 07/03/2022 - 15:00
Mis à jour le 10/03/2022 - 15:10

Baisser d’un degré le chauffage aurait un effet « pas négligeable » sur la consommation de gaz, a estimé lundi dernier la patronne du géant énergétique français Engie, alors que les Européens cherchent à réduire leur dépendance à l’égard de la Russie.

Si les sanctions contre la Russie devaient être étendues à son secteur de l'énergie, face à l'invasion de l'Ukraine, "l'Europe pourrait venir à manquer de gaz l'hiver prochain", a souligné la directrice générale d'Engie, Catherine MacGregor, sur France Inter.

"Donc il faudra prendre un certain nombre de mesures, qui sont déjà anticipées par les gouvernement et les pouvoirs publics", a-t-elle poursuivi.

Interrogée sur la baisse d'un degré du chauffage, elle a calculé que cela "correspondrait à peu près à 12-15 terawattheures": "c'est l'équivalent de 12-15 navires méthaniers qui arriveraient en France, donc ce n'est pas négligeable du tout". "C'est une mesure qui pourrait marcher", a-t-elle estimé. L'Agence internationale de l'énergie (AIE) avait évoqué cette possibilité la semaine dernière, parmi ses 10 propositions pour réduire rapidement la dépendance de l'Europe au gaz russe.

En 2021, l'Union européenne a fait venir 155 milliards de mètres cubes de gaz de Russie, soit 45 % de ses importations et 40 % de sa consommation totale.

Une baisse des thermostats représenterait une diminution de près de 10 milliards de mètres cubes par degré de chauffage en moins, a calculé l'AIE. La température moyenne est actuellement réglée "au-dessus de 22°C" dans l'Union européenne, selon elle.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Tiny Houses, tentes XXL, espace snaking… Le nouveau visage du camping Chalezeule

Installée depuis un mois, les 10 tiny houses (…) et les 5 tentes familiales complètent désormais l’offre du camping de Chalezeule qui comptait déjà (et encore) des espaces dédiés aux campeurs sous une tente personnelle. Repensé l’espace snacking a également été officiellement inauguré vendredi 19 juillet 2024.

Les Barbiers by l’Atelier, le nouveau salon de la rue de Belfort

À Besançon, le salon de coiffure L’Atelier, situé rue de Belfort a fait le choix de scinder sa clientèle autrefois mixte, pour désormais accueillir ces messieurs à quelques pas, au 63 de la rue de Belfort. Ouvert depuis le 2 juillet 2024, Les Barbiers by l’Atelier propose des prestations pour hommes dans un cadre masculin et élégant. 

Véhicules électriques : 50 points de recharge publics dans le Grand Besançon

Marie Zéhaf, vice-présidente de Grand Besançon Métropole chargée des mobilités, Catherine Barthelet, vice-présidente en charge des projets de territoire, Marie-Jeanne Bernabeu, maire d’Avanne-Aveney et conseillère communautaire déléguée à la commande publique ainsi que Nicolas Bardou, directeur général de la société Easy Charge Services, ont inauguré mercredi 17 juillet 2024, l’un des 50 points de recharge électrique actuellement disponibles dans le réseau public dans le Grand Besançon.

Bourgogne-Franche-Comté : les effectifs salariés du secteur privé se stabilisent au 1er trimestre 2024

Le niveau des effectifs salariés du privé continue de stagner ce premier trimestre 2024 en région avec une augmentation d’environ 300 postes, alors que le niveau national observe un léger rebond de +0.3 %, soit 65.000 postes, selon les analyses de l’Urssaf Bourgogne Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.1
partiellement nuageux
le 20/07 à 00h00
Vent
1.56 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
92 %