Barbara Romagnan défend la réduction du temps de travail

Publié le 03/03/2015 - 17:01
Mis à jour le 03/03/2015 - 17:01

Dans un communiqué, la députée (PS) du Doubs revient sur les propos tenus par Jean-François Lagarde (UDI) sur France Inter et insiste sur le fait que "la réduction du temps de travail n’a pas ruiné la France."

 ©
©

Pas d’accord

Interrogé ce mardi 3 mars à la radio, Jean-Christophe Lagarde, président de l’UDI et maire de Drancy, a évoqué parmi les solutions à apporter à la crise, un retour aux 39 heures payées 35, sans compensation de salaire, "au motif que la génération qui a connu leur mise en place se serait offert des loisirs."

Pour Barbara Romagnan, il ne s'agit d'une contre-vérité. L'objectif n'étant pas "de s’offrir des loisirs (d’autant que la RTT recouvre un champ bien plus large, en termes de temps familiaux, d’engagements bénévoles, d’aidants familiaux), mais d’absorber les gains réguliers de productivité afin d’éviter le chômage."

Une nécessité économique

Pour la députée du Doubs, "la politique de réduction du temps de travail a des effets sociaux en termes de qualité de vie, - d’ailleurs appréciés des Français -, mais elle est avant tout une nécessité économique."

Le passage au 35h aurait, en outre, permis de créer des emplois selon elle, contrairement à ce qu'avance M. Lagarde. "Entre 1997 et 2002, la France a créé 2 millions d’emplois salariés dans le secteur marchand, tandis que le PIB progressait globalement sur la période de 16 % ; il en résulte une création moyenne de 125 000 emplois par point de PIB."

Quant à la proposition du président de l'UDI voulant que "tout le monde [fasse] le même effort", et doive travailler par conséquent 39 heures payées 35, la députée du Doubs répond que tout le monde ne fait pas le même travail. Elle évoque ainsi la pénibilité de certains secteurs d'activités : "considérer que travailler cinq heures supplémentaires ne constitue pas un effort surhumain constitue une méconnaissance de la diversité des emplois et de leurs conséquences sur la santé."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Castex annonce de nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : les actions déclinées dans le Doubs

Le Premier ministre, Jean Castex, a arrêté jeudi 25 novembre de nouvelles mesures "afin de renforcer la protection des victimes et la lutte contre les violences" à l'occasion de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, notamment l'ouverture de nouvelles places d'hébergement. Dans le Doubs, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, a réuni en préfecture le groupe de travail départemental sur les violences faites aux femmes du conseil départemental de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de lutte contre les drogues, les dérivés sectaires et les violences faites aux femmes.

E-santé en Bourgogne Franche-Comté : La Région veut accélérer ses investissements pour la télémédecine

Ce mercredi 24 novembre, une visite des installations de télémédecine du CHU de Dijon, dédiées à la prise en charge et au suivi des patients victimes d’AVC (accident vasculaire cérébral), a été organisée par la Région Bourgogne Franche-Comté, en partenariat avec l’Agence régionale de santé. Ce projet a été financé dans le cadre du Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR).

500 euros de plus par mois pour les sages-femmes hospitalières : « Le protocole d’accord ne nous satisfait pas » (ONSFF en Bourgogne-Franche-Comté)

Une hausse nette de 500 euros en 18 mois. Après les revalorisations du Ségur de la Santé, à l’été 2020, les sages-femmes vont bénéficier de nouvelles améliorations de leurs conditions salariales. En effet, le gouvernement a annoncé lundi 22 novembre la signature d’un protocole d’accord avec une majorité de syndicats hospitaliers sur les sages-femmes.

Lutter contre la déforestation importée

La France veut faire de la déforestation importée une priorité lors de sa présidence de l'UE et a mis au point des outils qui permettent aux entreprises de ne pas acheter de matières premières contribuant à ce phénomène, a indiqué la secrétaire d'Etat Bérangère Abba. Un guide de bonnes pratiques des achats public a été édité en ce sens à destination des collectivités locales.

Marine Le Pen en visite à Vesoul le 25 novembre

Jeudi 25 novembre, Marine Le Pen, candidate du Rassemblement national à l'élection présidentielle de 2022, se rendra à la foire de la Sainte-Catherine à Vesoul, où elle ira à la rencontre des habitants et exposants avant de tenir une conférence de presse, sur le thème de la France des oubliés et de l'aménagement des territoires.

Mineurs isolés étrangers en formation : « Quand on fait les choses dans le bon ordre, ça se passe bien quand les jeunes ont 18 ans » (E. Borne)

La ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion Elisabeth Borne était en visite ce mardi matin à l'Ecole de production de Besançon, qui forme des jeunes à partir de 15 ans, rencontrant des difficultés scolaires et personnelles, dont des mineurs étrangers isolés.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.33
légères chutes de neige
le 27/11 à 9h00
Vent
4.95 m/s
Pression
994 hPa
Humidité
98 %

Sondage