Beaune annonce un "gel des tarifs" sur les trains Ouigo et Intercités pour 2024

Publié le 07/12/2023 - 14:03
Mis à jour le 07/12/2023 - 12:07

Le ministre délégué aux Transports Clément Beaune a annoncé jeudi que le gouvernement mettrait en place en 2024 un "bouclier tarifaire" sur les tarifs des trains Ouigo et Intercités, "un gel des tarifs" pour permettre aux "Français qui connaissent le plus de difficultés de prendre le train".

"Il faut que le train soit abordable et populaire, c'est clair", a affirmé sur franceinfo M. Beaune, annonçant pour y parvenir quatre mesures pour le ferroviaire, dont trois gels de tarifs constituant une sorte de "bouclier tarifaire" sur le modèle de ce qui avait été fait "l'année dernière" face à l'inflation pour les prix de l'énergie. "Je veux qu'on ait de nouveau un bouclier tarifaire l'année prochaine, mais qu'il soit un peu différent: je veux qu'il soit ciblé justement sur les Français qui connaissent le plus de difficultés à prendre le train", a expliqué le ministre.

"D'abord, il y aura un gel des tarifs sur le Ouigo", soit "un TGV sur quatre", a-t-il annoncé, car "c'est souvent le TGV que prennent les jeunes, que prennent les gens qui ont un peu moins de moyens". "Ça permet d'avoir de la grande vitesse accessible pour tous sur beaucoup de lignes", a estimé M. Beaune.

Gel des tarifs sur ces trains "qui ont été négligés"

Il y aura aussi "un gel des tarifs sur les trains Intercités", ces trains "qui ont été négligés" en termes d'investissements mais qu'empruntent "plus de 12 millions de Français chaque année", a-t-il précisé. "On rachète des nouveaux trains", a-t-il relevé, "mais on va leur faire aussi un gel des tarifs, c'est une question de respect, pour l'année prochaine".

Le ministre délégué aux Transports a en outre "exigé de la SNCF" que les plafonds des tarifs dont bénéficient les titulaires de la carte de réduction Avantage, qui avaient été majorés de 10 euros cet été, n'augmentent pas pendant toute l'année 2024. 

Par ailleurs, M. Beaune a confirmé le lancement "d'ici l'été prochain" un Passe rail, qui permettra de prendre en illimité les TER et Intercités partout en France. "C'est aussi une mesure de baisse des tarifs, parce que ça va permettre un prix qui sera très accessible", a-t-il affirmé.

Ce prix n'est pas encore défini, car "on est en train d'en discuter avec les régions", a-t-il rappelé, mais ce sera dans "l'ordre de grandeur de ce que font les Allemands, c'est-à-dire autour de 49 euros par mois". 

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Maison Loiseau ouvre un restaurant au Japon 

Blanche Loiseau, qui a travaillé en immersion une année au Japon en 2019-2020, avant d’assumer son premier rôle de cheffe à "Loiseau du Temps " à Besançon pendant une année, se rendra au Japon pour ouvrir "Loiseau de France". Son second, Léo Pujol, qu’elle forme depuis un an, deviendra son successeur à Besançon, apprend-on ce 1er mars 2024.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.75
couvert
le 03/03 à 6h00
Vent
0.83 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
88 %