Belfort : une grève pour contrer le nouveau plan social

Publié le 21/09/2023 - 14:15
Mis à jour le 21/09/2023 - 12:24

Une grève a été lancée jeudi 21 septembre 2023 dans l'entité des éoliennes terrestres de General Electric en France pour contester un nouveau plan social dans un secteur qui a pourtant le vent en poupe.

 © Page Facebook-Intersyndicale General Electric Belfort
© Page Facebook-Intersyndicale General Electric Belfort

Selon le syndicat CFE-CGC, 62 suppressions de postes sur 125 sont prévues dans cette entité, General Electric Energy Services France. Contactée, la direction du conglomérat américain évoque "la suppression d'au maximum 50 postes actuellement occupés" afin de "rétablir la compétitivité" de l'activité.

Des effectifs qui passeraient de 150 en 2022 à 63 en 2024

Ce plan de sauvegarde de l'emploi a été lancé le 7 juillet, quelques semaines après la finalisation d'un précédent plan, qui avait déjà réduit les effectifs français. Selon le syndicat, le plan vise la suppression de 380 postes en Europe, sur 2.300 salariés. Proportionnellement, la France est le pays le plus touché, avec des effectifs qui passeraient de 150 en 2022 à 63 en 2024, selon Florent Karcher, secrétaire du comité social et économique (CSE), syndiqué à la CFE-CGC.

"Une ribambelle de mauvais chiffres pour justifier le plan"

L'entité dispose de bureaux à en région parisienne, à Belfort et à Nantes (Loire-Atlantique), qui répondent aux appels d'offres de parcs éoliens. Elle compte aussi huit bases de maintenance dans l'Hexagone. "Ils nous ont sorti une ribambelle de mauvais chiffres et de mauvaises perspectives pour justifier le plan", dénonce le délégué syndical. Les salariés sont d'autant plus exaspérés que les dynamiques autour de l'énergie renouvelable sont excellentes.

Selon le cabinet Secafi, cité par Florent Karcher, l'éolien terrestre est sur une croissance annuelle de 5% par an sur 30 ans. La période d'informations-consultation sur le PSE se termine fin octobre. "Nous mesurons l'inquiétude des équipes concernées par ce projet et nous mettrons tout en oeuvre pour accompagner individuellement tous nos collaborateurs impactés afin de trouver une solution pour chacun", promet la direction.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Semaine du bien-être : zoom sur une masseuse bisontine…

Le bien-être au travail prend une part de plus en plus importante au sein des entreprises. Celles-ci cherchent à réduire les risques psychosociaux mais aussi à agir sur la motivation de leurs équipes. Pour y parvenir, les entreprises peuvent faire appel à des professionnels. En vue de la semaine du bien-être en entreprise du 17 au 21 juin 2024, zoom sur une bisontine actrice de cette nouvelle politique d’entreprise avec ses massages assis.

La Convergence des services publics lance une pétition contre les inégalités de santé

La Convergence nationale des services publics lance la pétition ''En finir avec tous les restes à charge'' face aux récentes réformes de la sécurité sociale. Une proposition soutenue et relayée par la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité et le Comité de vigilance 70.

1er mai : quel est le programme des manifestations en Bourgogne Franche-Comté ?

Comme le veut la tradition syndicale, des manifestations sont organisées partout en France la 1er mai 2024, jour de la Fête du travail, suite à l'appel de l’intersyndicale CGT, Solidaires, FO, FSU. Quel est le programme des manifestations en Bourgogne Franche-Comté ? Réponses…

Centre hospitalier de Novillars : l’intersyndicale appelle à la grève le 2 mai

C’en est trop pour les syndicats CGT et SUD qui se mobiliseront le 2 mai 2024 devant la maison d’accueil spécialisée pour adultes handicapés à Novillars. En cause ? Deux suppressions de postes infirmiers qui aggravent "le déficit infirmier" déjà en place ainsi que le "gel de lits" et une augmentation des contrats à durée déterminée…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.41
légère pluie
le 21/05 à 15h00
Vent
3.59 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
75 %