Cazeneuve nommé premier ministre

Publié le 06/12/2016 - 10:31
Mis à jour le 06/12/2016 - 11:43

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a été nommé mardi Premier ministre par François Hollande, après la démission de Manuel Valls pour se consacrer à sa candidature à la primaire du PS en vue de l’élection présidentielle de 2017, a indiqué l’Elysée mardi.

 ©
©

Remaniement

"M. Manuel Valls a remis ce jour la démission du gouvernement au président de la République, qui l'a acceptée. Le Président de la République a nommé M. Bernard Cazeneuve Premier ministre et l'a chargé de former le nouveau gouvernement", a indiqué l'Elysée dans un communiqué.

François Hollande s'assure pour les cinq derniers mois de son mandat les services d'un homme de confiance, excellent connaisseur des questions budgétaires, de défense et européennes. Sa nomination a été annoncée par l'Elysée dix petites minutes après le départ de Manuel Valls, venu remettre sa démission et celle de son gouvernement pour se consacrer à la campagne de la primaire de la gauche.

Venu en voisin de la Place Beauvau, le siège du ministère de l'Intérieur distant de quelques dizaines de mètres du palais présidentiel, Bernard Cazeneuve a été chargé de former le nouveau gouvernement.  M. Cazeneuve, 53 ans, a été successivement ministre délégué aux Affaires européennes (2012-2013), ministre délégué Budget (2013-2014) et ministre de l'Intérieur depuis 2014.

Remaniement ministériel : qui remplace qui et à quels ministères ?

  • Ministère de l'Intérieur : Bruno Le Roux (ex-chef de file des députés socialistes) remplace donc Bernard Cazeneuve
  • Secrétariat d'Etat chargé des relations avec le Parlement : André Vallini (ex-secrétaire d'Etat chargé du Développement et à la Francophonie)
  • Secrétariat d'Etat chargé du Développement et de la Francophonie : Jean-Marie Le Guen (ex-secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement)

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Emmanuel Macron enjoint les oppositions réticentes à s’inscrire dans la voie de « compromis »

Les oppositions ont fraîchement accueilli l'allocution d'Emmanuel Macron ce mercredi 22 juin 2022 qui, avant d'entamer ce jeudi un marathon international, les a enjointes à "clarifier" dans les 48 heures la manière de "bâtir des compromis" pour résoudre la crise politique née des élections législatives.

Un groupe Nupes à l’Assemblée ? le PS, EELV et le PCF refusent la proposition de J-L Mélenchon

Mise à jour • "La Nouvelle union populaire écologique et sociale devrait se constituer comme un seul groupe" à l'Assemblée nationale, a "proposé" ce lundi 20 juin 2022 Jean-Luc Mélenchon, inquiet que l'obtention de 89 députés par le RN remette en cause son "statut" de première opposition à Emmanuel Macron. La proposition a été déclinée par le PS, EELV et le PCF...

Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.43
couvert
le 26/06 à 6h00
Vent
1.46 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
100 %

Sondage