Cazeneuve nommé premier ministre

Publié le 06/12/2016 - 10:31
Mis à jour le 06/12/2016 - 11:43

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a été nommé mardi Premier ministre par François Hollande, après la démission de Manuel Valls pour se consacrer à sa candidature à la primaire du PS en vue de l'élection présidentielle de 2017, a indiqué l'Elysée mardi.

dsc_4338.jpg
Bernard Cazeneuve au musée de la Résistance et de la Déportation de la Citadelle de Besançon ©Sarah Anderse

Remaniement

PUBLICITÉ

« M. Manuel Valls a remis ce jour la démission du gouvernement au président de la République, qui l’a acceptée. Le Président de la République a nommé M. Bernard Cazeneuve Premier ministre et l’a chargé de former le nouveau gouvernement », a indiqué l’Elysée dans un communiqué.

François Hollande s’assure pour les cinq derniers mois de son mandat les services d’un homme de confiance, excellent connaisseur des questions budgétaires, de défense et européennes. Sa nomination a été annoncée par l’Elysée dix petites minutes après le départ de Manuel Valls, venu remettre sa démission et celle de son gouvernement pour se consacrer à la campagne de la primaire de la gauche.

Venu en voisin de la Place Beauvau, le siège du ministère de l’Intérieur distant de quelques dizaines de mètres du palais présidentiel, Bernard Cazeneuve a été chargé de former le nouveau gouvernement.  M. Cazeneuve, 53 ans, a été successivement ministre délégué aux Affaires européennes (2012-2013), ministre délégué Budget (2013-2014) et ministre de l’Intérieur depuis 2014.

Remaniement ministériel : qui remplace qui et à quels ministères ?

  • Ministère de l’Intérieur : Bruno Le Roux (ex-chef de file des députés socialistes) remplace donc Bernard Cazeneuve
  • Secrétariat d’Etat chargé des relations avec le Parlement : André Vallini (ex-secrétaire d’Etat chargé du Développement et à la Francophonie)
  • Secrétariat d’Etat chargé du Développement et de la Francophonie : Jean-Marie Le Guen (ex-secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement)

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.6
légère pluie
le 20/05 à 3h00
Vent
1.79 m/s
Pression
1007.39 hPa
Humidité
99 %

Sondage