Un streamer reproduit la ville de Besançon sur Minecraft avec des enfants

Publié le 14/11/2022 - 17:51
Mis à jour le 23/11/2022 - 10:43

Tristan Mancini, plus connu sous le pseudonyme d'Anaximore sur la plateforme de diffusion Twitch, est un streamer bisontin. Passionné par Minecraft, célèbre jeu-vidéo cubique de survie mais aussi de construction, il a décidé de reproduire la ville de Besançon "in game" avec l'aide d'enfants de la Maison de quartier Grette-Butte. Un projet de (très) grande ampleur.

"À 53 ans, je n'ai pas de Rolex mais je m'en sors bien !" C'est avec ces quelques mots que Tristan Mancini nous raconte son histoire et nous présente son activité de streamer. Aujourd'hui, le bisontin peut compter sur le soutien de 20 à 30 "viewers" réguliers sur sa chaîne Twitch à chaque "live". "Quand j'ai commencé, je me suis aperçu 15 jours après que personne ne me regardait. Il n'y avait aucun spectateur. Maintenant, je peux presque gagner ma vie grâce à ça."

Quant à Minecraft, celui qui travaillait à l'époque chez France services, en qualité de conseiller numérique, explique que ce jeu lui a sauvé la vie : "Ma situation personnelle était difficile, je vivais des choses compliquées. Minecraft, Twitch, l'interaction avec les gens, tout ça m'a permis de m'en sortir."

Un premier succès au festival Ludinam

C'est en mai dernier, lors du festival Ludinam à Besançon, que l'idée de Tristan Mancini, reproduire la ville sur le jeu-vidéo, s'est concrétisée. "J'avais demandé à Arnaud Mougin, co-président du Collectif LUdique Bisontin et co-organisateur de l'événement, de me trouver une table pour streamer. Ce qu'il a accepté."

C'est alors que le musée des Beaux-Arts de la capitale comtoise est virtuellement sorti de terre, sous les yeux de plusieurs centaines de personnes. "Tout le monde regardait, des jeunes m'aidaient en cherchant des informations, c'était un beau moment."

Au vu du succès rencontré et du potentiel de son projet, Tristan Mancini n'a pas souhaité s'arrêter là. Le Collectif Ludique Bistontin travaillant avec les maisons de quartiers, l'opportunité de monter un atelier Minecraft hebdomadaire avec des enfants s'est présentée. "Tous les mercredis à la Maison de quartier Grette-Butte, de 14 heures à 16 heures, les gamins viennent m'aider" explique le streamer. "Ils sont surtout là pour s'amuser, mais certains ont le sens du détail. Ils trouvent des solutions simples alors qu'un adulte, comme moi, réfléchit parfois trop !"

Le projet s'étalera sur plusieurs années

La bonne nouvelle, c'est qu'il sera possible à tous les possesseurs du jeu de visiter Besançon. En revanche, la charge de travail est conséquente. Il faudra attendre plusieurs années avant de pouvoir fouler les pavés de la ville sur son ordinateur.

"Le problème majeur que l'on rencontre, c'est au niveau des rues. Minecraft, c'est cubique, alors qu'à Besançon il n'y a pas une rue de droite ! L'objectif, c'est de reconstituer la ville à l'époque du XVIIIe siècle. Ça va demander un sacré boulot." – Tristan Mancini (Anaximore), streamer

"Ce que j'aimerais, c'est que le serveur soit public. Ce serait intéressant, pour le tourisme comme pour les jeunes" souligne Tristan Mancini. "Grâce à ça, un prof d'histoire pourrait enseigner à ses élèves de façon ludique."

Et même si les enfants sont sur le coup, tout un chacun peut participer s'il le souhaite : "Si des gens sont prêts à donner un coup de main, de façon régulière depuis leur domicile, par exemple, ça m'intéresse."

Infos +

  • Ateliers Minecraft à la Maison de quartier Grette-Butte
  • Tous les mercredis après-midi de 14 heures à 16 heures

©

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

À Besançon, on joue sur l’immense façade du Musée des Beaux-Arts pour Noël…

Depuis le 7 décembre 2022, c’est au tour de la place de la Révolution de proposer des animations dans le cadre des festivités Ici c’est Noël à Besançon. À l’initiative de la Ville, la jeune association bisontine Nouvelles Formes programme chaque soir de 18h à 22h des jeux hors du commun et monumentaux pour le grand public…

Cadeau #6 : des portraits de légendes du rock signés Antony Maraux

Calendrier de l'avent • Du 1er au 24 décembre, maCommune.info vous propose une idée cadeau par jour pour Noël ! Pour vous aider à faire votre choix, nous sommes allés à la rencontre des commerçants bisontins. En ce mardi 6 décembre, des portraits de rockstars réalisés par l’artiste peintre bisontin Antony Maraux…

Le festival Drôlement Bien à Besançon, un temps pour rire du 19 au 22 janvier 2023

PUBLI-INFO • Drôlement Bien, le festival pour rire en boucle se prépare à Besançon du 19 au 22 janvier 2023. Drôlement Bien, c’est un rendez-vous fédérateur pour expérimenter plusieurs formes d’humour, spectacles, stand up, cinéma avec des comédies cultes, improvisations, et beaucoup d’autres animations surprises.  Humour et bonne humeur pour tous et sous toutes ses formes.

Lola Roy, une Bisontine de 17 ans au " parkour " déjà grand

Lola Roy a 17 ans mais ne vous fiez ni à son jeune âge ni à son petit gabarit car du haut de ses 1m60, la jeune fille trace déjà sa route parmi les grands dans le monde du Parkour. Le 11 novembre dernier elle a d’ailleurs réalisé l’incroyable exploit de devenir la deuxième femme au monde à sauter le mythique Manpower. Nous l’avons rencontrée pour qu’elle nous parle de sa discipline habituellement pratiquée par 98% d’hommes. 

Besançon : un mécène offre la statue de " Victor Hugo nu debout " de Rodin à la Ville

Ce jeudi 1 décembre au musée des Beaux-Arts, Anne Vignot, maire de Besançon, Aline Chassagne, adjointe à la maire déléguée à la culture et Hugues Herpin du musée Rodin ont dévoilé la statue "Victor Hugo nu debout" d'Auguste Rodin, généreusement donnée à la Ville par Léonard Gianadda, lui aussi présent.

L’auteure de " Nous les écorchées vives " en dédicaces à la Fnac de Morteau

Flo Lavie réside actuellement dans le Grand Besançon et a récemment sortie un livre intitulé Nous, les écorchées vives dans lequel elle raconte les violences  qu’elle a subie tout au long de sa vie. Elle sera en séances de dédicaces le 3 décembre à la Fnac de Morteau. 

Un Bisontin publie un livre à lire à deux

Paul Peseux est né et a grandi à Besançon. Début 2020, il a eu l’idée d’écrire Camille et Nicolas, le premier livre qui se lit à deux et à voix haute. Il est aujourd’hui commercialisé dans quelques librairies parisiennes et disponible en ligne sur son site internet en attendant de trouver d’autre librairies désireuses de l’acquérir. Nous l’avons rencontré pour qu’il nous parle de son concept innovant. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -1.16
nuageux
le 08/12 à 21h00
Vent
1.71 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
94 %