Biathlon : six courses et six médailles pour le Jurassien Quentin Fillon Maillet ?

Publié le 18/02/2022 - 08:45
Mis à jour le 18/02/2022 - 08:17

Le Grand Chelem dans le viseur • A deux jours de la clôture des Jeux olympiques de Pékin, Quentin Fillon Maillet peut réussir un exploit inédit dans l’histoire des JO d’hiver, tous sports confondus, lors de l’épreuve de la mass-start du biathlon. À vivre à partir de 10h. Tout le Jura et la Franche-Comté sera derrière lui !

 © capture FranceTV
© capture FranceTV

Jamais un sportif n’est en effet rentré chez lui après un rendez-vous olympique hivernal en étant autant monté sur les podiums. A Zhangjiakou, le Jurassien de 29 ans a jusque-là fait carton plein avec deux titres (Individuel, poursuite) et trois médailles argent (sprint, relais mixte et relais masculin).

"C'est sûr que ce serait incroyable de réussir le Grand Chelem. J'ai toujours beaucoup, beaucoup d'envie", assurait-il mardi après sa cinquième médaille. "Je vais essayer de récupérer."

La récupération risque en effet d'être l'une des clés de la réussite ou de l'échec de "QFM" très sollicité après chacune des courses par les obligations antidopages, médiatiques ou encore protocolaires. Car pour le reste, les feux sont au vert dans la glaciaire de Zhangjiakou.

Il est à l'aise sur cette piste en altitude (1700 m), la confiance sur le pas de tir est évidente comme lors de la poursuite, où il a réussi un 20/20, et surtout il adore les épreuves de confrontation comme la poursuite ou la mass-start, où les 30 partants s'élancent en même temps pour 15 km et 4 tirs (2 couchés, et 2 debout).

Bien sûr, personne ne le laissera partir tranquillement vers l'histoire, surtout pas le Norvégien Johannnes Boe, qui collectionne déjà trois titres (deux en relais et le sprint) et une troisième place sur l'individuel. Et si Emilien Jacquelin, Simon Desthieux ou Fabien Claude le privaient de ce Grand Chelem ?

Réponse vendredi à partir de 17h00 (10h00 françaises).

Gu, la star

Avancée d'une journée, la mass-start féminine (15h00 locales) est la dernière occasion pour les Françaises d'améliorer leur bilan alors que seule Anaïs Chevalier-Bouchet a réussi un podium individuel en Chine, deuxième en individuel.

Vingt-quatre heures après le dénouement de l'épreuve féminine et l'implosion de Kamila Valieva, l'affaire de dopage concernant la Russe de seulement 15 ans continue d'agiter l'actualité.

Le président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach a indiqué avoir été "très troublé" par la prestation sur la glace de la patineuse qui, visiblement éprouvée, a été incapable d'évoluer à son niveau habituel dans le programme libre jeudi.

Thomas Bach a également affirmé qu'il n'avait pas "beaucoup confiance" en son entourage, regrettant notamment son attitude à l'égard de la patineuse après sa compétition. "Comment peut-on être si froid avec son athlète?", a-t-il déploré.

Sur la glace, les patineurs vont devoir tenter de se recentrer sur le sport avec le début de l'épreuve des couples lors du programme court.

En ski freestyle, la Chinoise Eileen Gu s'est imposée encore un peu plus comme l'une des grandes stars des JO-2022. Déjà en or en ski Big air et en argent en slopestyle, l'ado de 18 ans a survolé l'épreuve de half-pipe.

"Je me sens très bien. Je prends beaucoup de plaisir et c'est vraiment tout ce qui compte dans ce sport", a glissé la championne aux multiples talents puisqu'elle est aussi égérie publicitaire, mannequin et future étudiante à la prestigieuse université américaine de Stanford.

Skicross comme en 2018 ?

Pour atteindre leur total souhaité des 15 médailles, le record des JO-2018, les Bleus comptent sur les biathlètes évidemment, puisqu'ils valent déjà 6 des 13 podiums, mais aussi sur le skicross masculin.

Jean-Frédéric Chapuis, Bastien Midol, François Place, Térence Tchiknavorian se lancent à l'assaut du parcours de skicross où le but consiste à être le plus rapide sur une piste partagée avec ses adversaires. "Si toutes les planètes s'alignent, il n'y a pas de raison", a ainsi expliqué Jean-Frédéric Chapuis, sacré champion olympique il y a huit ans en Russie devant ses compatriotes Arnaud Bovolenta et Jonathan Midol pour un incroyable triplé français.

Dans le tournoi de hockey masculin, c'est l'heure des demi-finales avec chose rare quatre équipes européennes, c'est-à-dire sans le Canada ni les Etats-Unis, handicapés par l'absence des joueurs NHL. Finlande-Slovaquie et Russie-Suède constituent de belles affiches.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Sports : réaction attendue pour le FCSM, le Racing reçoit le leader et l’ESBF accueille du lourd

Au menu de ce week-end sportif des 23 et 24 février 2024, le FCSM doit réagir et afficher ses ambitions face à Martigues, tandis que le Racing reçoit le leader pour tenter un coup d'éclat. En handball, le GBDH et l'ESBF auront affronteront chacun un gros morceau. 

Une nouvelle pivot pour l’ESBF

Le club bisontin vient d’officialiser l’arrivée de Camille Mandret en provenance du club danois de Sønderjyske Håndbold. La pivot a signé un contrat qui la lie à l’ESBF jusqu’en 2026.

Le Norvégienne Céline Solstad débarque à l’ESBF pour 2 ans

Une joueuse norvégienne posera ses valises en France et dans la capitale du temps en juillet 2024. Céline Solstad, passée par Øygarden, Gneist et Fana en Norvège, quittera pour la première fois son pays natal pour se lancer dans une nouvelle aventure. L’arrière droite paraphe un contrat sous les couleurs de l’ESBF jusqu’en 2026.

Il met K.O son adversaire en un seul round au Mexique : qui est Islem Merabet, boxeur professionnel bisontin ?

Islem Merabet, boxeur bisontin, s’est rendu à Tijuana au Mexique pour préparer son combat qu’il remporte le 28 janvier 2024 en un seul round. Installé depuis 5 ans dans la capitale de la Franche-Comté, le boxeur professionnel nous partage son expérience et son quotidien de sportif.

Classic Grand Besançon, Tour du Jura et Tour du Doubs : le triptyque franc-comtois de retour les 12, 13 et 14 avril

Lancé en 2023 à l’initiative des organisateurs de la Classic Grand Besançon Doubs, du Tour du Jura et du Tour du Doubs, le triptyque franc-comtois persiste et signe pour une deuxième année consécutive de rapprochement temporel des courses qui se dérouleront les 12, 13 et 14 avril 2024.

Handball : les 8 départements de Bourgogne Franche-Comté vont s’affronter à Lons-le-Saunier

Les 24 et 25 février 2024 à Lons-le-Saunier, les huit sélections départementales de la région Bourgogne Franche-Comté s’affronteront pour tenter de remporter leur ticket qualificatif pour le tour national. 196 athlètes, 42 entraineurs, plus de 40 bénévoles et près de 200 spectateurs seront attendus au complexe du Solvan pour une compétition de haut niveau.

FC Sochaux-Montbéliard : le match des Socios aura lieu le samedi 9 mars 2024

La direction du FCSM a annoncé ce 16 février 2024 que la venue du Mans au stade Bonal le samedi 9 mars à 15h sera l’occasion de "célébrer notre football" lors du match destiné à rendre hommage aux 10.000 Sociochaux ayant contribué à la cagnotte visant à sauver le club l’été dernier. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.58
pluie modérée
le 26/02 à 3h00
Vent
4.89 m/s
Pression
996 hPa
Humidité
86 %