Bidons sans frontières, de l'art dans les paysages comtois...

Publié le 07/01/2016 - 11:54
Mis à jour le 17/04/2019 - 15:11

Le photographe franco-suisse Gérard Benoît à la Guillaume, créateur du projet Bidons sans frontières, réalise des installations de Land Art pour mettre en valeur paysages et patrimoine locaux. Dernière installation à découvrir prochainement, la Saline Royale d'Arc-et-Senans

Land Art

PUBLICITÉ

Photographe franco-suisse passionné par le Jura, Gérard Benoît à la Guillaume aime photographier sa région de part et d’autres de la frontière. « J’aime l’idée de sortir l’expression artistique des musées, je n’aime pas l’art hermétique destiné aux initiés. Mes bidons ne se prennent pas au sérieux. Avec un peu d’humour, on peut faire passer un message, agréger le public, le faire adhérer. » explique Gérard. L’artiste vient de réaliser une installation à la Saline Royale d’Arc-et-Senans pour une campagne de communication du Comité Départemental du Tourisme. « Ce lieu est tellement parfait et harmonieux que je ne faisais pas le malin. J’y suis allé sur la pointe des pieds mais ça a fonctionné. »

Une armée de bidons !

C’est au cours d’un travail sur l’anthropomorphisme qu’il rencontre par hasard deux bouilles (comprenez bidons de lait) en plein conciliabule, qui barbotaient dans la fontaine d’une laiterie du canton de Vaux. L’imagination du photographe démarre au quart de tour à la vue de ces bonnes bouilles aux yeux ronds. Et le voilà imaginant une nouvelle vie pour ces laborieux bidons lancés à la découverte du monde. Il en acquiert une cinquantaine et démarre une série d’installations de Landart. Avec leurs grands sourires immuables les bidons s’installent ici ou là pour surligner les paysages. L’opération Bidons sans frontières est née ! 

S’adapter au paysage

Il faut dire que ses bidons sont toujours prêts à se lancer dans de nouvelles aventures. « Il y en a plusieurs autour de chez moi, qui sont prêts à partir au pied levé. Cela dépend du moment, de la lumière, de la météo… Mais le problème est que j’ai toujours besoin de porteurs. Les bidons sont corvéables mais je n’ai pas encore trouvé le moyen de les faire aller tout seuls ! ». Les aventures « géopoétiques » des bidons de Gérard s’exposent jusqu’en mai prochain à Sierre en Suisse. Quant à l’installation réalisée à la Saline, elle sera visible dans le prochain Doubs Mag qui paraîtra début février.

Infos +

  • Retrouvez Bidons sans frontières sur internet et facebook.
  • Retrouvez Gérard à la Guillaume sur internet et facebook.
  • Cartes postales Bidons sans frontières en vente au magasin Doubs Direct à Besançon
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.53
ciel dégagé
le 22/08 à 9h00
Vent
4.07 m/s
Pression
1024.26 hPa
Humidité
61 %

Sondage