Bilal : Michel Omouri (UMP) veut des caméras à Planoise

Publié le 17/08/2010 - 07:45
Mis à jour le 17/08/2010 - 07:45

Dans un communiqué, Michel Omouri, conseiller municipal UMP de Besançon, réclame la mise en place d’une « vidéo-protection » dans l’avenue du Parc où Bilal a été renversé.

1282025394.jpg
©hervé mathieu
PUBLICITÉ
Le communiqué de Michel Omouri :
 
« Toutes mes pensées vont en direction du petit Bilal ainsi que sa famille. Cet enfant a été fauché par un fou furieux du guidon qui trouve plaisir à mettre leur vie et celle des autres en danger. Ce voyou est connu des services de police. Le Maire de Besançon dans un communiqué a condamné vivement ce comportement criminel.
Je partage son point vue, mais nous ne devons pas uniquement condamner, mais nous devons tous agir. Divers dispositifs anti scooter (escargots, barrières en quinconce…) ont été installés dans cette rue, mais nous devons aller plus loin.

Il y a quelques temps, j’ai proposé que l’on installe une vidéo-protection dans l’allée de l’Avenue du Parc, là ou le petit Bilal a été gravement blessé. Alors je lance un appel au maire pour que rapidement cet équipement puisse être installé ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

37 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté ont récemment signé une tribune dans le but de soutenir la liste "Envie d'Europe" de Raphaël Glucksmann. Parmi eux, la présidente de région Marie-Guite Dufay, mais aussi Patrick Ayache, Luc Bardi, Éric Houlley ou Loïc Niepceron.

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.63
ciel dégagé
le 22/05 à 3h00
Vent
1.24 m/s
Pression
1019.91 hPa
Humidité
97 %

Sondage