Bilan de la délinquance dans le Doubs en 2015 : les violences physiques et les cambriolages en augmentation

Publié le 10/02/2016 - 15:00
Mis à jour le 10/02/2016 - 16:52

Ce mardi 9 février 2016, le préfet du Doubs Raphaël Bartolt entouré de deux procureures de Besançon et Montbéliard ainsi que du directeur départemental de sécurité publique du Doubs et police et du commandant de gendarmerie de Franche-Comté, adévoilé les chiffres de la délinquance dans le Doubs en 2015. Une quasi-stabilisation des atteintes aux biens sauf en ce qui concerne les cambriolages et l'augmentation des atteintes volontaires à l'intégrité physique a été constatée.

PUBLICITÉ

Dans la globalité de l’analyse, les instances constatent une stabilité de la délinquance, notamment en zone gendarmerie. La zone police a, quant à elle, été marquée par deux périodes spécifiques avec une augmentation de la violence urbaine durant l’hiver 2014-2015 à Besançon, et pendant la période estivale 2015 à Montbéliard. 

Les atteintes aux biens en très légère augmentation 

15 303 faits constatés en 2014 concernaient les atteintes aux biens, une légère augmentation est constatée en 2015 avec +252 faits, soit une hausse de 1,6%. 

  • Vols avec violences (les plus traumatisants pour les victimes) : -2% soit 480 faits enregistrés 
  • Les vols avec armes (arme à feu, armes blanches ou par destination) : quasiment stables avec 67 faits enregistrés. Seuls 3 faits supplémentaires ont été commis en 2015 contre 64 en 2014 (+4,6%)
  • Vols violents sans arme : légère baisse de 3% (-12 faits en 2015 soit 413 faits contre 425 en 2014)
  • Les vols sans violence  : Ils sont globalement stables avec 12 740 faits enregistrés pour 12 359 faits en 2014 soit une hausse de 3,1%. Néanmoins, cette évolution n’est pas homogène selon les types de vols : 

*Une baisse des vols liés aux véhicules à moteur (-8% par rapport à 2014) parmi ceux-ci, il est observé : 

  • Une légère augmentation de vols de véhicules (automobiles et deux roues) avec +36 faits portant ainsi le total à 958 contre 922 en 2014 soit +3,9%,
  • Une baisse de 10% des vols dans les véhicules qui représente 1 604 faits contre 1 773 en 2014). Ce sont généralement des vols d’opportunité sans grande valeur (lunettes, clés USB, sac à main, etc.)
  • La plus forte baisse concerne les vols d’accessoires sur véhicule avec -16% (701 faits contre 835 en 2014). 

*Une hausse des cambriolages est enregistrée avec +558 faits (soit +17,3%) supplémentaires soit 3 769 faits contre 3 211 en 2014.

  • Cette hausse concerne plus particulièrement les vols par effraction de logement avec +435 faits en 2015 par rapport à 2014 (soit +26%). Ces cambriolages concernent essentiellement les résidences principales.

* L’augmentation des vols sans violences contre les personnes demeure contenue avec 171 faits supplémentaires avec 4 174 en 2015 contre 4 003 en 2014, soit +4,3%. 

Les atteintes volontaires à l’intégrité physique en augmentation

Elles sont en augmentation avec 763 faits supplémentaires enregistrés en 2015 pour 3 936 faits en 2014 soit +19,4%.

  • Les violences physiques non crapuleuses représentent près de la moitié des atteintes à l’intégrité physique des personnes notamment pour ce qui concerne les coups et blessures volontaires sur personnes de plus de 15 ans avec 2 025 faits en 2015 contre 1 651 en 2014, soir +22,8%.
  • Les violences physiques crapuleuses, les plus traumatisantes, sont en baisse (-2%, 480 faits contre 492 en 2014). 

Les homicides : 6 faits ont été constatés contre 7 en 2014

Le colonel François Fabre, commandant de gendarmerie de Franche-Comté et du groupement de gendarmeries du Doubs, indique que « la gendarmerie a reçu des chiffres stables en terme de délinquance, mais il n’y pas de quoi être satisfait, tant qu’il y a de la délinquance je ne serai pas satisfait. » 

« En 2015, dans le cadre du plan Vigipirate, 37 000 heures fonctionnaires ont été comptabilisées, ce qui est largement au-dessus de ce qu’on observe habituellement, ce qui représente la bagatelle d’une trentaine de fonctionnaires de police consacrés à temps plein » nous informe Benoît Desferet, directeur départemental de la sécurité publique dans le Doubs, « pour vous donner une idée, il y a 460 fonctionnaires de police pour le département du Doubs ».

À Besançon, plus précisément aux 408, depuis l’installation de caméras, la police constate « un éloignement progressif des trafiquants de stupéfiants » entre 2014 et 2015. « Toutefois, nous restons vigilants », précise le directeur départemental de la sécurité publique dans le Doubs. 

« Il y a eu de très belles enquêtes sous l’autorité du Parquet et/ou du juge d’instruction qui ont permis des interpellations » indique Edwige Roux-Morizot, procureure de la République près le TGI de Besançon, « ce qui a permis de pacifier nos quartiers tels que Planoise, les 408, qui ont été très impactés à la fois par le trafic de stupéfiants liés à des violences urbaines très importantes ».

Concernant le secteur de Montbéliard, Carine Greffe, procureure de la République près le tribunal de grande instance de Montbéliard, précise que 2015 a été « une année d’accalmie » avec une « baisse significative des violences urbaines », malgré des pics de violences ont été observés à Montbéliard, dans le quartier de la petite Hollande en été 2015 et le 31 décembre entre deux bandes issues de quartiers différents. Elle constate également une consommation et un trafic important d’héroïne, « qui circule beaucoup dans l’agglomération de Montbéliard ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Port du voile par les accompagnatrices scolaires : un projet de loi soutenu par Alain Joyandet sera examiné au Sénat

Port du voile par les accompagnatrices scolaires : un projet de loi soutenu par Alain Joyandet sera examiné au Sénat

Le Palais du Luxembourg examinera le mardi 29 octobre 2019 une proposition de loi à l'initiative du groupe Les Républicains, qui sera défendue par Jacqueline Eustache-Brinio avec le plein soutien d'Alain Joyandet. L'objet est de fixer dans le droit l'obligation pour toutes les personnes qui concourent au service public de l'éducation nationale "de faire preuve d'une totale neutralité religieuse".

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

Les "Licra" (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de Besançon et Dijon ont annoncé qu’elles accompagneraient la mère voilée dans ses démarches en estimant qu’elle ne méritait pas le bruit et la fureur alors qu’« elle accomplissait un paisible devoir civique » en accompagnant la classe de son fils au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. 

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

La mère voilée originaire de Belfort qui a déclenché malgré elle la sortie du RN  Julien Odoul au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté s'exprime dans un entretien au site islamophobie.net du collectif contre l'islamophobie en France. Elle souhaite que son fils "passe à autre chose" mais semble garder un goût amer de cette expérience... 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.12
couvert
le 21/10 à 15h00
Vent
1.79 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
93 %

Sondage