"Bonne chance les enfants" : Exctinction Rébellion occupe la place de la Révolution à Besançon

Publié le 06/06/2022 - 08:31
Mis à jour le 06/06/2022 - 08:41

Pendant 24 heures, du 4 au 5 juin 2022, le mouvement écologiste Exctinction Rébellion (XR) a occupé la place de la Révolution au centre-ville de Besançon.

"Nous cherchons à informer, mais aussi à donner aux personnes les moyens de réagir, de ne pas rester seules face à leur tristesse, leur découragement ou leur colère. Ces sont des émotions normales et saines, et on peut transformer celles-ci en pouvoir d’agir !" explique une militante.

© Exctinction Rébellion

Afin de dépasser la sidération ou le déni que peut provoquer les crises climatiques et sociales, Extinction Rébellion avait installé au cœur du centre-ville quatre cercles de bottes de paille, "comme les quatre étapes d’un chemin initiatique pour avancer dans la prise en compte individuelle et collective de la justice sociale et climatique", explique le collectif : un espace de rencontre et d’accueil, un espace d’écoute pour accueillir les émotions provoquées par l’état du monde, un espace de formation et, enfin, un espace d’expression libre, de débat, où des idées d’actions pour la nuit ont germé. XR avait également invité l’Atelier Populaire pour animer un atelier de création sur place : accompagnés par des artistes, les participant.es ont peint des pancartes portant leurs revendications.

© Exctinction Rébellion

La Terre, 2022. Bonne chance les enfants.

Une attention particulière était porté à celles et ceux qui sont inquiet-es pour l’avenir de leurs enfants à travers des affiches réalisés par le graphiste Baptiste Plantin, suspendues tout autour de la place : sur un fond sombre, une sphère bleue progressivement dévorée par un inquiétant dégradé rouge était sobrement sous-titrée : La Terre, 2022. Bonne chance les enfants.

"Nous voulons dénoncer le cynisme des pouvoirs politiques et financiers qui détruisent peu à peu jusqu’à la possibilité de la vie sur Terre", souligne XR, "Face à ce message défaitiste, Bonne Chance les enfants, nous avons invités les passant.es à écrire des lettres à leurs enfants pour leur transmettre autre chose."

Les lettres ainsi rédigées étaient accrochés aux côtés des affiches au fil de la journée.

A l’arrivée de la nuit, les militant-es ont décidé de poursuivre l’action jusqu’au petit matin, afin d’avoir davantage de temps pour échanger et pour rencontrer les passant-es au cours de la soirée. Jusqu’à une heure tardive, les activistes ont ainsi accueillis de petits groupes de passage, interpellés par cette installation inhabituelle sur la place. Pendant ce temps, deux groupes se sont lancés dans des actions de collage écoféministes, d’anti-pub et d’extinction des enseignes lumineuses des magasins.

© Exctinction Rébellion

Au lever du jour, XR a levé le camp.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

En 2 ans, les plaintes pour violences conjugales ont explosé dans le Doubs. Entretien avec Étienne Manteaux, procureur de Besançon

EXCLUSIF • Quatre homicides en 2022, une hausse de 69% des faits graves, une hausse de 72% des faits de harcèlement et de menace le tout entre 2019 et 2022 dans le Doubs. Le département fait partie de ceux qui comptent le plus violences conjugales en France alors que l’on compte entre 120 et 130 homicides dans la sphère conjugale l’année dernière sur les 66 millions d’habitants… On en parle avec le procureur de la République de Besançon Étienne Manteaux en ce début d'année 2023.

Ukraide à Besançon : un camion d’aides humanitaires envoyé tous les 15 jours en Ukraine

SOLIDARITÉ • Depuis le 24 février 2022, jour de l’invasion de la Russie en Ukraine, les Drs Patrice Gayet et Pierre-Charles Henry, médecins à la clinique Saint-Vincent, ont créé l’association Ukraide pour venir en aide aux hospitalisés ukrainiens. Depuis près d’un an, un camion de 40 tonnes est envoyé tous les 15 jours… Interview avec Patrice Gayet, chirugien engagé.

Vandalisme de la Statue Victor Hugo à Besançon : " Un épilogue sinistre qui n’aurait jamais dû avoir lieu "

À quelques jours du jugement des deux étudiants soupçonnés d’avoir repeint le visage en blanc de la statue de Victor Hugo, oeuvre de Ousmane Sow, en novembre 2022 à Besançon, Béatrice Soulé, compagne du sculpteur sénégalais, parle d’"une polémique qui n’avait aucune raison d’être" dans un communiqué du 24 janvier 2023.

Sondage – Inflation des produits alimentaires : avez-vous changé vos habitudes ?

Sur un an, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution ont augmenté de 12% selon l'Insee. Cette tendance à la hausse, qui dure depuis plusieurs mois, change les habitudes de consommation de nombreux Français qui cherchent à préserver leur pouvoir d’achat en achetant parfois moins et moins cher. Et vous, avez-vous changé vos habitudes lorsque vous faites vos courses ? C’est notre sondage de la semaine.

La Ville de Besançon dévoile les grands projets d’aménagement 2023

Parmi les diverses réalisations prévues, la Ville de Besançon a mis l’accent sur la rénovation des écoles et des crèches et la gestion de l’espace publique "pour qu’il soit plus attractif". Cela implique une "transformation profonde de notre ville sur une transition qui doit répondre aux enjeux écologiques et sociaux actuels" a indiqué la maire de Besançon. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -1.26
peu nuageux
le 27/01 à 9h00
Vent
3.95 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
81 %