Bourgogne-Franche-Comté : des mesures de soutien pour la filière céréalière

Publié le 21/10/2016 - 15:31
Mis à jour le 21/10/2016 - 17:29

Suite aux intempéries du printemps 2016, la préfète de la Bourgogne-Franche-Comté, Christiane Barret, a organisé le mercredi 19 octobre 2016 une réunion à Dijon, avec la filière céréalière. Un bilan a été dressé et des mesures ont été prises pour répondre rapidement à la situation urgente des agriculteurs qui connaissent une crise sans précédent.

img_4824.jpg
© frsea
PUBLICITÉ

La pluviométrie excédentaire de ce printemps 2016 a touché de plein fouet les céréaliers. Christiane Barret, la préfète de région a rencontré la filière afin de dresser, dans un premier temps un bilan. Ainsi, la production de blé est en baisse de – 36 % par rapport à la moyenne quinquennale, celle des orges de – 16 % et celle du colza de – 18 %. La qualité des blés et des orges est également dégradée. Suite à cette crise, les trésoreries des exploitations sont fragiles, c’est pourquoi la préfecture de Bourgogne-Franche-Comté a décidé de prendre rapidement des mesures.

Les nouvelles mesures de la préfecture de région pour la filière céréalière

  • Reconnaissance en catastrophe naturelle des communes ayant subi des dégâts sur du matériel, des bâtiments pour des coulées de boues
  • Mise en place d’arrêtés dits de « force majeure«  définissant des zonages permettant certaines dérogations à la PAC, notamment en cas d’impossibilité de semis
  • Dégrèvements de taxe sur le foncier non bâti de manière collective et automatique pour les terres arables et les prairies (suite aux annonces du Premier ministre le 4 octobre)
  • Elargissement des mesures du fonds d’allègement des charges avec des augmentations de prises en charge (100% de la garantie) notamment
  • Suivi en cellules d’urgence pilotées par les directions départementales des territoires (DDT) des exploitations les plus fragilisées du secteur Mesures de soutien mises en œuvre par la mutualité sociale agricole (MSA) (changement d’assiette, aide au remplacement en cas d’épuisement professionnel, accès aux RSA et/ou prime d’activité).

Par ailleurs, un travail avec la profession agricole et les assureurs va être réalisé pour sensibiliser les producteurs afin qu’ils s’engagent plus massivement dans les dispositifs d’assurance récolte soutenus financièrement par les pouvoirs publics. Les services de l’Etat en région et en départements restent mobilisés auprès de la profession pour la mise en oeuvre et le suivi de ces mesures de soutien.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Produits bio : l’UFC-Que Choisir dénonce les marges des grandes surfaces

Produits bio : l’UFC-Que Choisir dénonce les marges des grandes surfaces

L'association a analysé les prix des produits bio en grandes surfaces pendant un an. Les marges brutes sont, en moyenne, 75% plus élevées que pour des produits conventionnels. L'UFC-Que Choisir pointe "les marges excessives" réalisées par la grande distribution sur 24 fruits et légumes bio.

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Pour la 15ème année consécutive, l’UNEF publie son classement des villes selon le coût de la vie pour les étudiants. Augmentation des loyers, restauration universitaire plus onéreuse, "explosion" des frais pour les étudiants étrangers: étudier en France coûtera plus cher l'année prochaine, a calculé le syndicat étudiant Unef. Sur 42 villes analysée, Besançon arrive en 34e position. Dijon, en 28e position est une ville plus chère pour les étudiants selon la même étude.

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

OFFRES D'EMPLOI • Envie de rejoindre un environnement qui bouge ? Intégrez une équipe de 50 collaborateurs au sein d’une entreprise tant grandissante que stimulante et découvrez de nouvelles possibilités avec LEO & Associés ! Plusieurs postes sont à pourvoir : Commercial clientèle Particuliers et/ou Professionnels, Chargé de clientèle Entreprise, Gestionnaire sinistres spécialisé ou non (flottes, construction), Gestionnaire administratif assurance et Assistant(e) polyvalent(e) d’accueil.

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Pour celles et ceux qui ont peur de ne pas réussir leurs saucisses, brochettes ou autres viandes, "il n'y a plus de soucis à avoir avec le barbecue Traeger", selon Aurélien Philippe, vendeur en électroménager au magasin Boulanger à Besançon qui précise que "cela ne peut pas brûler, car on ne met pas directement les aliments en contact avec la chaleur".

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le mois de mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert Beaux-Arts au centre-ville de Besançon. La case de Sophie propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.95
ciel dégagé
le 23/08 à 18h00
Vent
3.21 m/s
Pression
1020.55 hPa
Humidité
74 %

Sondage