Bourgogne-Franche-Comté : Joyandet (UMP) "favorable pour conduire une liste d'union" à droite

Publié le 09/04/2015 - 15:17
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:44

Le chef de file de l'UMP pour les élections régionales en Bourgogne-Franche-Comté, Alain Joyandet s'est dit jeudi 9 avril 2015 "favorable pour conduire une liste d'union" à droite, la tête de liste étant l'objet d'une lutte âpre avec l'UDI François Sauvadet. 

1AlainJoyandet.JPG
Alain Joyandet ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

« Seul candidat déclaré » à droite, M. Joyandet a souligné lors de l’inauguration de son QG de campagne jeudi matin à Dijon que l’UMP était « la
formation principale » dans les huit départements qui formeront la future région Bourgogne-Franche-Comté. Il a assuré avoir le soutien « d’une douzaine de parlementaires » des deux régions actuelles.

« Je suis favorable pour conduire une liste d’union et je suis prêt à accueillir tous les candidats du centre, comme en 2010 », quand il avait conduit la liste de droite en Franche-Comté, a-t-il déclaré. 

Le président UDI du conseil départemental de Côte-d’Or, François Sauvadet, qui devrait prochainement déclarer sa candidature, avait lancé mardi un appel à « l’union de la droite et du centre » pour les régionales de décembre. Dans une tribune, il a revendiqué le soutien d‘ »une centaine » de parlementaires et élus UMP et UDI de Bourgogne et de Franche-Comté.

M. Joyandet a jugé que « lancer un appel à l’union, c’est camper la position selon laquelle les uns seraient pour l’union et les autres contre »« Pourquoi une candidature serait-elle plus légitime qu’une autre ? », a-t-il lancé, tout en disant « ne pas envisager l’hypothèse » que son rival UDI soit investi tête de liste d’une liste commune à droite. « Je ne veux pas rentrer dans les bisbilles politiques », a ajouté l’ancien ministre UMP. « Je travaille pour mettre fin à dix ans de gestion socialiste. » Candidat de l’UMP à l’élection régionale en Franche-Comté en 2010, Alain Joyandet s’était incliné face à la candidate PS Marie-Guite Dufay.

François Sauvadet a déjà été tête de liste pour les régionales en Bourgogne en 2004 et 2010. Il avait été battu par Jean-Pierre Soisson (UMP) et François Patriat (PS).

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Mère voilée au conseil régional Bourgogne Franche-Comté : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

Mère voilée au conseil régional Bourgogne Franche-Comté : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye et le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer ont condamné dimanche l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie vendredi 11 octobre 2019 au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants.

Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté: un élu RN prenant à partie une femme voilée devant des écoliers

Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté: un élu RN prenant à partie une femme voilée devant des écoliers

La vidéo d'un incident survenu vendredi au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, postée par un élu Rassemblement national (RN), où l'on voit ce dernier prendre à partie une femme voilée dans le public, est devenue virale sur Twitter samedi après-midi, où elle a été vue plus de 800.000 fois.

Municipales 2020 : Nicolas Bodin souhaite rejoindre l’Equipe

Municipales 2020 : Nicolas Bodin souhaite rejoindre l’Equipe

Sous réserve du vote de ses militants, Nicolas Bodin (PS) a décidé de rejoindre l'Equipe (union de gauche) ce jeudi 10 octobre 2019. Le parti Generation.s (crée par Benoît Hamon) ainsi que Barbara Romagnan ont également rejoint cette alliance hier soir. Qu'adviendra-t-il de la candidature PS de Nicolas Bodin ? Nous lui avons posé la question…

Municipales 2020 : Géneration.s rejoint l’Equipe 

Municipales 2020 : Géneration.s rejoint l’Equipe 

Après Europe Écologie les Verts, le PCF, ou encore "À Gauche Citoyen", c'est au tour des membres du parti Génération.s (parti créé par Benoit Hamon) dont Barbara Romagnan de rejoindre l'union de gauche aussi appelée l'Equipe depuis le 3 juillet dernier. Marcel Ferreol, référent Géneration.s nous explique ce choix politique à cinq mois des élections municipales de Besançon.

« Touche pas à nos paysans ! » : les agriculteurs manifestent depuis lundi en Franche-Comté

« Touche pas à nos paysans ! » : les agriculteurs manifestent depuis lundi en Franche-Comté

La Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles du Doubs (FDSEA 25) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs (JA 25) ont décidé de se mobiliser lundi 7 octobre 2019 pour manifester leur "ras-le-bol" des politiques menées pour le secteur agricole en France. Ce mardi, des ralentissements ont été constatés en périphérie de Vesoul ainsi que sur les axes routiers N19 et N57. En Saône-et-Loire, plusieurs ralentissements ont été également été notés.

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Municipale 2020 : Ludovic Fagaut, candidat LR à Besançon

Municipale 2020 : Ludovic Fagaut, candidat LR à Besançon

Accompagné du sénateur LR Jacques Grosperrin qui avait porté la liste en UMP UDI Modem en 2014, le conseiller municipal d'opposition Ludovic Fagaut, 41 ans, a (enfin) annoncé samedi matin au cœur du marché couvert du centre-ville sa candidature pour porter la liste "Besançon, maintenant" lors des prochaines élections municipales des 15 et 22 mars 2020. Le candidat "Les Républicains" déclare vouloir donner "une nouvelle dynamique et un nouveau souffle" et appelle à une "communauté de projet"à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.44
ciel dégagé
le 14/10 à 0h00
Vent
3.4 m/s
Pression
1016.09 hPa
Humidité
80 %

Sondage