Bourgogne-Franche-Comté : Joyandet (UMP) « favorable pour conduire une liste d’union » à droite

Publié le 09/04/2015 - 15:17
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:44

Le chef de file de l'UMP pour les élections régionales en Bourgogne-Franche-Comté, Alain Joyandet s'est dit jeudi 9 avril 2015 "favorable pour conduire une liste d'union" à droite, la tête de liste étant l'objet d'une lutte âpre avec l'UDI François Sauvadet. 

1AlainJoyandet.JPG
Alain Joyandet ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

« Seul candidat déclaré » à droite, M. Joyandet a souligné lors de l’inauguration de son QG de campagne jeudi matin à Dijon que l’UMP était « la
formation principale » dans les huit départements qui formeront la future région Bourgogne-Franche-Comté. Il a assuré avoir le soutien « d’une douzaine de parlementaires » des deux régions actuelles.

« Je suis favorable pour conduire une liste d’union et je suis prêt à accueillir tous les candidats du centre, comme en 2010 », quand il avait conduit la liste de droite en Franche-Comté, a-t-il déclaré. 

Le président UDI du conseil départemental de Côte-d’Or, François Sauvadet, qui devrait prochainement déclarer sa candidature, avait lancé mardi un appel à « l’union de la droite et du centre » pour les régionales de décembre. Dans une tribune, il a revendiqué le soutien d‘ »une centaine » de parlementaires et élus UMP et UDI de Bourgogne et de Franche-Comté.

M. Joyandet a jugé que « lancer un appel à l’union, c’est camper la position selon laquelle les uns seraient pour l’union et les autres contre »« Pourquoi une candidature serait-elle plus légitime qu’une autre ? », a-t-il lancé, tout en disant « ne pas envisager l’hypothèse » que son rival UDI soit investi tête de liste d’une liste commune à droite. « Je ne veux pas rentrer dans les bisbilles politiques », a ajouté l’ancien ministre UMP. « Je travaille pour mettre fin à dix ans de gestion socialiste. » Candidat de l’UMP à l’élection régionale en Franche-Comté en 2010, Alain Joyandet s’était incliné face à la candidate PS Marie-Guite Dufay.

François Sauvadet a déjà été tête de liste pour les régionales en Bourgogne en 2004 et 2010. Il avait été battu par Jean-Pierre Soisson (UMP) et François Patriat (PS).

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.04
légère pluie
le 20/05 à 12h00
Vent
3.74 m/s
Pression
1009.41 hPa
Humidité
93 %

Sondage