Bourgogne-Franche-Comté : Le Pen défend son candidat accusé d'avoir ironisé sur le suicide des agriculteurs

Publié le 06/06/2021 - 17:24
Mis à jour le 07/06/2021 - 08:21

Mise à jour ce 7 juin •

Marine Le Pen a défendu ce dimanche 6 juin 2021 Julien Odoul, tête de liste du RN en Bourgogne-Franche-Comté, contestant le reproche qui lui a été fait d'avoir ironisé sur le suicide des agriculteurs.

© Hélène Loget ©
© Hélène Loget ©

"Si vous avez lu la transcription, vous ne pouvez pas faire autrement que vous apercevoir (qu'il) ne parle pas du tout du suicide des agriculteurs. (...) Il parle du loup et des défenseurs du loup, il ne parle absolument pas des agriculteurs", a affirmé la candidate du Rassemblement national à la présidentielle lors du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI.

"Ils doivent être très bons, les sondages pour Julien Odoul, pour qu'il y ait cet acharnement sur notre candidat aujourd'hui", a dit pour sa part le porte-parole du RN, Sébastien Chenu, sur BFMTV. "Ce qui compte, c'est la réponse que fournit un parti politique quand un candidat franchit la ligne jaune - ce n'est pas le cas visiblement pour Julien Odoul, en tout cas il le conteste - : notre réponse est toujours très ferme", a poursuivi M. Chenu.

L'ensemble des candidats aux élections régionales en Bourgogne-Franche-Comté avait condamné vendredi des propos, rapportés par Libération, de la tête de liste du Rassemblement national Julien Odoul ironisant sur le suicide des agriculteurs.

"Est-ce que la corde est française ?", avait demandé sous les rires le candidat RN, lors d'une réunion du groupe de son parti au conseil régional en décembre 2019, selon un extrait d'enregistrement diffusé par le journal. Il répondait à un autre conseiller régional RN sortant, Jacques Ricciardetti, qui se demandait si l'agriculteur retrouvé pendu avait "laissé une trace ? S'est-il pissé dessus ?"

M. Odoul a estimé qu'on cherchait à le "salir" alors qu'il est donné en tête au premier tour. "Je ne vais pas vous accorder une seconde de plus à répondre à l'intégralité des boules puantes qui sont en train d'être lancées à quinze jours des élections", a conclu dimanche Mme Le Pen: "Je comprends bien quel est l'intérêt de nos adversaires (...). Dans une démocratie mature, on se combat par les idées. On ne se combat pas avec ce type de manipulations."

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Apprentis étrangers : les sénateurs rejettent la loi « Ravacley »

Connu pour s’être fermement opposé à l’expulsion de son apprenti en janvier dernier par une grève de la faim, le boulanger Stéphane Ravaclay n’a pas fini de faire parler de lui. Il a notamment créé l’association patrons solidaires et s’est rendu au Sénat pour tenter de faire passer une loi portée par Jérôme Durain. Cette dernière a été rejetée par 237 voies contre 107.

France 2030 : un « plan audacieux » pour Éric Alauzet

Vidéo • Quelles sont les conditions de la réussite de ce plan ? Dans les questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le député LREM du Doubs a interrogé le ministre Cédric 0 tout en félicitant le gouvernement pour son "plan d’investissement audacieux pour la France afin de relever tant de défis : climat et biodiversité, démographie et migration, inégalités et exclusions".

Projets photovoltaïques : « le gouvernement traduit enfin ses engagements » selon Marie-Guite Dufay

La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a annoncé, ce jeudi 7 octobre, la signature d’un arrêté facilitant le développement des projets photovoltaïques sur grandes toitures, en permettant aux projets de moins de 500 kW, soit 5 000 m2 de surface, d’avoir droit à un tarif d’achat sans avoir besoin de passer par un appel d’offres. Pour la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté, qui dit s'être "beaucoup battue" sur ce sujet, s'en réjouit dans un communiqué.

Périscolaire et cantine : une pétition pour demander à la maire de Besançon un accueil « de qualité »

Depuis le 3 octobre dernier, des parents d'élèves de l'école Jean Boichard à Besançon ont lancé une pétition, accessible à tous les parents d'élèves de la ville, pour demander à la maire un accueil périscolaire "de qualité" dans les établissements.

Vivez en direct le conseil communautaire de Grand Besançon Métropole du 7 octobre 2021

Suivez en direct le conseil communautaire du Grand Besançon Métropole ce jeudi 7 octobre 2021 à partir de 18h00. À l'ordre du jour ? le projet Cité de l’Emploi, un point d'avancement sur le sujet du campus Bouloie – Temis et les nouveaux projets de pistes cyclables et crédits dédiés aux mobilités douces.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.38
ciel dégagé
le 16/10 à 9h00
Vent
2.81 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
90 %

Sondage