BPI France et la région Franche-Comté "renforcent leur action" pour booster les entreprises

Publié le 04/09/2014 - 15:50
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:44

Après avoir visité les locaux de l’entreprise Bourgeois à Besançon, dans la matinée de ce jeudi 4 septembre, Marie-Guite Dufay, présidente de la région Franche-Comté et Nicolas Dufourcq, directeur général de BPI France ont signé la convention de leur partenariat. Objectif : « renforcer leur action commune en faveur de la compétitivité économique et l’innovation à l’échelle régionale. » 

 ©
©

BPI France a aidé 1.400 entreprises ce premier semestre 2014, "ce qui est très conséquent pour une région comme la Franche-Comté" et 150 millions d'euros sont mobilisés par BPI.

"Cette convention est la suite logique de la dynamique de redressement productif voulue par le président de la république et engagée par le gouvernement" a déclaré Marie-Guite Dufay. La présidente a également indiqué que "Nous sommes peut-être la plus petite région mais nous sommes la région qui a mis le plus d'outils d'accompagnement de l'entreprise." Enfin, Marie-Guite Dufay a "tiré son chapeau" aux entreprises qui prennent des risques.

BPI France et la région ont choisi de s'engager sur "des objectifs individuels et collectifs destinés à optimiser les performances du tissu économique régional" a déclaré Nicolas Dufourcq, "On essaie de bâtir la banque des entrepreneurs aussi dynamique que possible". Le directeur générale de BPI France a également indiqué qu'il y a "tous les outils mais là où il y a encore un besoin c'est dans le conseil de l'entrepreneur et c'est là-dessus qu'on va mettre l'accent".

Avec cette convention, 34 plans sont destinés à construire "une offre industrielle nouvelle, compétitive, réduisant l'empreinte". Les outils gérés en commun Région/BPIFrance représentent 119 millions d'euros consacrés aux fonds propres des entreprises (66 millions d'euros), au fonds de garantie régional aux entreprises (9 millions d'euros) et à l'innovation (44 millions d'euros)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Diffusion des JO en terrasse à Besançon : l’UCB appelle à une réglementation durable…

Comme nous vous l’annoncions dans un article ce jeudi 25 juillet 2024, la Ville de Besançon a décidé de suspendre l’interdiction de l’installation d’écrans en extérieur pendant la durée des Jeux olympiques et paralympique. L’Union des commerçants de Besançon salue cette décision et appelle à une réglementation durable.

Volte-face : les bars de Besançon pourront finalement diffuser les Jeux olympiques de Paris !

EXCLUSIVITÉ • Suite aux polémiques autour de la diffusion des JO sur les terrasses bisontines, nous avons contacté la Ville de Besançon. Abdel Ghezali, premier adjoint en charge des Sports, a affirmé que la mesure interdisant l’installation d’écrans en extérieur serait suspendue dès vendredi 26 juillet 2024, et cela, jusqu’à la fin des épreuves sportives. Cela inclut également les Jeux paralympiques.

Après l’effondrement karstique, des commerçants de la rue de Vesoul impactés par les travaux de la piste cyclable…

C’en est trop pour plusieurs commerçants de la rue de Vesoul à Besançon ce lundi 22 juillet 2024… Une tranchée a été creusée pour créer la voie cyclable mais condamne l’accès à plusieurs magasins de la zone… Pour rappel, la rue a rouvert le 28 juin après quatre mois de fermeture suite à l’effondrement karstique.

Sirops et limonades Rième, quoi de neuf pour l’été 2024 ?

QUOI DE 9 ? • Un siècle après la création, dans les montagnes du Haut-doubs, la Maison Rième n’a pas pris une ride. C’est avant l’arrivée des colas que Marcel-Alcide Rième invente dans les années 20 la pétillante "Mortuacienne". Elle a beaucoup voyagé jusqu’en 2024, accompagnée de sirops, y compris bio et gourmands.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 26.55
nuageux
le 25/07 à 18h00
Vent
1.75 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
53 %