La famille Dornier de Morteau déchire l’écran... mais fait polémique

Publié le 20/11/2012 - 10:22
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:39

Jeanne, Léa, Édouard et leur papa Cyrille sont originaires de Morteau et forment le groupe pop-rock des "Burn the Rubber". Après avoir remporté la finale de l’émission "Ma famille déchire" surla chaîne Gulli en mars dernier, ils sont partis à l’assaut de l’émission "La France a un incroyable talent" sur M6 et ont été sélectionnés pour la demi-finale de décembre. Seule ombre au tableau : des paroles d’une de leurs chansons "Haut les cœurs" qui ont choqué SOS Racisme Besançon…

télévision

Formé en 2006, le groupe de Morteau reprend avec énergies une énergie des chansons d'AC/DC, ZZ Top, Trust, etc. Le groupe (14, 16, 18 et … 45 ans)  a d’ailleurs séduit le public et le Jury le 13 novembre dernier avec une reprise de U2.  

La chanson qui fait polémique :  « Haut les cœurs »

Mais la polémique vient d’une chanson de leur propre répertoire "Haut les cœurs" de l’ancien parolier du groupe, choqué après un match de foot où la Marseillaise avait été sifflée en 2008.

Selon France Info qui a repris une  information de  France Bleu Besançon, la chanson n’a pas été diffusée lors de l’émission « La France a un incroyable talent »

Voici un résumé des paroles qui ont choqué : 

« Nos frontières ne sont pas fermées, mais si vous êtes malheureux en France, vous et vos petites bandes armées, fuyez chercher ailleurs votre délivrance (ou arrêtez d'hurler que vous n'êtes pas intégrés) […] Un jour prochain le vieux coq Gaulois renaîtra de ses cendres et enfin vous fera respecter nos lois. »SOS Racisme Besançon envisage de porter l'affaire devant la justice. 

Aller plus loin...

Le reportage de Thomas Séchier (France Bleu Besançon)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Manifestation à Dijon : 40 agents mobilisés pour nettoyer les rues

300 tracteurs et 400 manifestants se sont retrouvés ce mardi 6 avril 2021 devant la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dréal). La grille d'entrée avait été enfoncée avec un tractopelle et l'accès avait été recouvert avec un amas de fumier. Des pneus et de la paille avaient ensuite été incendiés, avait constaté un journaliste de l'AFP.

Réchauffement climatique en Bourgogne Franche-Comté : l’Ademe accompagne les territoires

Selon une publication récente d'Alterre Bourgogne Franche-Comté, le changement climatique est une réalité dans notre région et les estimations sur ces 70 prochaines années sont loin d'être réjouissantes. Afin d'accompagner les territoires engager dans l'adaptation aux conséquences des changements climatiques, l’Agence de la transition écologique (ADEME), établissement public sous la tutelle conjointe du ministère de la Transition écologique et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation porte de nombreux projets.

Le Syndicat des fabricants du cassis de Dijon empêche le dépôt de la marque « Dijon » en Chine

Le Syndicat des Fabricants du Cassis de Dijon, composé des maisons Gabriel Boudier, Briottet, Lejay-Lagoute et L’Héritier-Guyot, menait depuis près de deux ans une action résolue et déterminée pour protéger la marque "Dijon" à l’international, et notamment en Chine, où celle-ci était menacée. Un engagement sans faille qui vient de se solder par une victoire du Syndicat, apprend-on ce mardi 6 avril.

Euthanasie : le débat dépasse les clivages politiques et divise les spécialistes

Le débat sur l'euthanasie, relancé à travers le décès de l'ancienne députée du Doubs  Paulette Guinchard, et d' une proposition de loi examinée jeudi à l'Assemblée, continue à diviser la classe politique mais aussi les spécialistes, signe d'un sujet toujours aussi douloureux, cinq ans après la loi Claeys-Leonetti.

Fin de vie : Jacques Grosperrin veut « un vrai débat de société, sans précipitation »

L'Assemblée nationale s'apprête à débattre d'une proposition de loi visant à garantir et renforcer les droits des personnes en fin de vie. Le sénateur LR du Doubs Jacques Grosperrin n'est pas défavorable à de nouvelles perspectives "mais dans des limites claires et parfaitement encadrées".

Avenir des Vaîtes : l’ancien directeur de campagne d’Eric Alauzet refuse de participer à la conférence citoyenne

"Tiré au sort", Frank Monneur, professeur d'histoire géographie et ancien directeur de campagne d'Eric Alauzet (LREM) lors de l'élection municipale de la Ville de Besançon indique, ce 6 avril 2021, qu'il refuse de prendre part à la conférence citoyenne au sujet de l'écoquartier des Vaîtes. Au passage, il tacle la participation d'Alexandra Cordier...

Écoquartier des Vaîtes : Alexandra Cordier tirée au sort pour participer à la conférence citoyenne

L'ex-référente départementale LREM et candidate (Ensemble) à la mairie de Besançon (soutenue par le maire sortant J-L Fousseret), a été tirée au sort le 22 mars 2021 pour participer à la conférence citoyenne sur l'avenir des Vaites. Pour rappel, 5 à 700 volontaires seront retenus pour participer au tirage au sort final qui désignera 50 personnes. Ces dernières rendront un avis qui servira à la décision finale qui sera prise lors de conseil municipal en septembre 2021.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.89
légère pluie
le 11/04 à 12h00
Vent
5.3 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
47 %

Sondage