Campagne de l'association Ela : "sensibiliser les collégiens aux leucodystrophies"

Publié le 14/10/2013 - 16:05
Mis à jour le 14/10/2013 - 16:04

Ce lundi matin, les élèves du collège Notre-Dame à Besançon ont fait une dictée pour une bonne cause dans le cadre de la campagne de l'association européenne contre les leucodystrophies (ou Ela), un groupe de maladies génétiques dégénératives. Chaque semaine en France, trois à six enfants naissent avec une de ces maladies. Comme chaque année, Ela organise une dictée pour faire passer un message de solidarité. Karine Joseph est la maman de Margaux, une petite fille de 7 ans atteinte d'une de ces maladies. Elle était présente pour en parler aux classes de sixième.

PUBLICITÉ

Le terme « leucodystrophies » désigne un groupe d’une vingtaine de maladies génétiques orphelines. Elles détruisent le système nerveux central (cerveau et moelle épinière) d’enfants et d’adultes. Elles affectent la myéline, substance blanche qui enveloppe les nerfs à la manière d’une gaine électrique. Dans les leucodystrophies, la myéline n’assure plus la bonne conduction des messages nerveux. Elle ne se forme pas ou se détériore. Chaque cas est singulier mais les conséquences sont toujours particulièrement graves. En France, chaque semaine, trois à six bébés naissent avec une leucodystophie, « ce qui est à la fois peu mais tout de même important » souligne Karine Joseph.

La campagne de sensibilisation se déroule en deux opérations :

La dictée

Ce matin, les élèves de sixième du collège Notre-Dame ont regardé un reportage sur Margaux, la fille de Karine Joseph (diffusé sur TMC  dans l’émisson Ma drôle de vie en 2012) et écrire une dictée. Le texte est signé Joël Dicker, intitulée « Changer le monde » et raconte une histoire en lien avec les leucodystrophies. Une dictée en guise de message de solidarité dont le but est de fédérer la communauté scolaire autour de la cause d’Ela. Elle n’est ni un exercice d’évaluation, ni un concours d’orthographe. Les élèves pourront donc procéder à une autocorrection, un moyen de s’imprégner du texte et de s’approprier le message. 

« L’objectif de cette dictée est vraiment de sensibiliser les collégiens au fait qu’il y a des enfants handicapés. C’est aussi apporter un moyen d’échanges sur la maladie et le handicap. » précise Karine Joseph. Pour Maxime, un élève de sixième, « cette journée est une bonne idée, comme ça, on pense aux enfants malades et on peut essayer d’aider la recherche ».

« Mets tes baskets et bats la maladie ! »

En juin prochain, une nouvelle opération de sensibilisation est prévue dans des collèges. Les élèves devront courir, feront du sport et devront récolter des dons en faisant du porte à porte pour l’association afin de financer la recherche internationale et développer les services envers les malades et leur famille, les chercheurs etc. Plusieurs millions d’euros sont récoltés chaque année en France.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis le 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Les SNUipp-FSu du Doubs rejoint par le SE-UNSA et Sud éducation appellent les enseignant.es du premier degré à la grève et à se rassembler jeudi 3 octobre 2019 à Besançon, Montbéliard et Pontarlier pour rendre hommage à Christine Renon, une directrice d'école à Pantin (Seine-Saint-Denis) qui a mis fin à ses jours le 21 septembre dernier.

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.14
couvert
le 21/10 à 9h00
Vent
1.58 m/s
Pression
1018.32 hPa
Humidité
86 %

Sondage