Cantonales: la droite veut reconquérir le département du Doubs

Publié le 13/01/2011 - 16:27
Mis à jour le 13/01/2011 - 16:27

Avec la ferme intention de reprendre le conseil général à la gauche, l’UMP a présenté ce jeudi matin à Pontarlier ses 18 candidats avec leurs suppléants pour le dernier rendez-vous des cantonales avant la réforme de 2014.

« C'est une droite rassemblée et unie qui se présente à vous », a insisté le député UMP Jean-Marie Binetruy en présentant les candidats de l'UMP. Rassemblée et unie... Des adjectifs qui sont revenus souvent dans la bouche des responsables de la droite. Comme s'ils avaient envie de faire oublier la division de l'opposition en deux groupes au conseil général du Doubs à partir de 2008.

D'ailleurs les deux groupes (Groupe Doubs Avenir présidée par Annick Jacquemet et Groupe Démocratie et Proximité par Daniel Leroux) existent toujours. « Depuis 2008, nous avons exprimé des nuances, mais nous avons construit un programme ensemble avec des engagements fermes », a précisé Daniel Leroux.

Qu'est-ce qui distingue vraiment les deux groupes, quelles nuances les séparent ? « C'est la façon de s'opposer au président. On n'a pas tous envie de s'opposer de la même manière », a expliqué sommairement Annick Jacquemet. Pour mettre tout le monde d'accord, Marie-Noëlle Biguinet a prédit dans un élan d'optimisme qu'en cas de victoire de la droite il n'y aura plus qu'un seul groupe. Réuni autour de quel président ? « Nous sommes 18 présidents potentiels », a éludé Louis Cuenin pendant que d'autres scrutaient le plafond...

Premier objectif de la droite en cas de victoire: « la reconstruction d'un budget cohérent et dynamique ». Un chantier pas trop compliqué puisque Daniel Leroux a reconnu qu'il a failli voter pour le budget 2011 de la majorité socialiste en décembre dernier. D'ailleurs, l'opposition n'a pas voté contre, elle s'est abstenue. Explication du président du Groupe Démocratie et Proximité: « Ils nous reprennent les idées, sans dire d'où elles viennent ».

La liste des candidats et des suppléants de l'UMP:


Besançon Nord-Ouest: Jean-Marie Girerd (Anne Charpigny).

Besançon-Ouest: Marie-Laure Dalphin (désignation en cours).

Etupes: Eric Legrand (Anne-Laure Very).

Le Russey: Denis Leroux (Sylviane Ecourtemer).

Montbéliard-Est: Marie-Noëlle Biguinet (Pierre Mazimann).

Montbéliard-Ouest: Gaston Cornu (Nathamie Vincenzi).

Montbenoît: Alain Marguet, sortant (Jocelyne Joliot).

Morteau: Albert Rognon, sortant (désignation en cours).

Mouthe: Jean-Marie Saillard, sortant (Danièle Biesse).

Ornans: Jean-François Longeot, sortant (Béatrix Loizon).

Pierrefontaine-les Varans: Jean-Marie Pobelle, sortant (désignation en cours).

Pontarlier: Christian Pourny (Sandra André).

Pont-de-Roide: Louis Cuenin, sortant (Marie-François Klinguer).

Quingey: Laurence Breuillot (Jean Pernet).

Rougemont: Bernard Cour (Aimée Eich).

Roulans: Bruno Leclert (Céline Debouche).

Saint-Hippolyte: Serge Cagnon (Magalie Lambert).

Vercel : Albert Grosperrin (Stéphanie Paen).

 

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Hommage aux Manouchian à Besançon : une ”instrumentalisation” du Parti communiste selon Besançon maintenant

Une cérémonie en hommage aux résistants du groupe Manouchian s’est tenue place du 8 Septembre à Besançon, organisée par le Parti communiste français et la Ville de Besançon. Pour Ludovic Fagaut (LR), chef du groupe Besançon maintenant au conseil municipal, parle d’une ”instrumentalisation à des fins partisanes”.

À Besançon, une centaine de personnes rassemblées en hommage au groupe Manouchian

Alors que le couple de résistants communistes, Missak et Mélinée Manouchian étaient panthéonisés lors d’une cérémonie d’hommage national à Paris mercredi 21 février, en même temps à Besançon, une cérémonie s’est  tenue place du 8 Septembre en présence d’une centaine de personnes.

Visas, pesticides, simplification : Gabriel Attal donne des gages aux agriculteurs avant le Salon

Un mois après le début d'un mouvement d'exaspération des paysans, Gabriel Attal a placé mercredi 21 février 2024 l'agriculture "au rang des intérêts fondamentaux" du pays, récapitulant les engagements déjà pris par le gouvernement et annonçant quelques nouvelles mesures sur les saisonniers étrangers, les pesticides et la rémunération.

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Agriculteur : ”Le toilettage normatif ne signifie pas l’abandon de toute ambition en matière environnementale” selon le sénateur Rietmann

À l’occasion d’un débat sur l’avenir du modèle agricole français le 13 février 2024, Olivier Rietmann, sénateur LR de la Haute-Saône, a défendu une revendication nouvelle exprimée par les agriculteurs lors du récent mouvement de protestation : l’impératif de simplification administrative.

Magazine municipal de Besançon : une “propagande politique” selon L. Croizier et L. Fagaut

Suite à la parution de l’édition février/mars 2024 du magazine municipal Besançon votre ville, les élus du groupe Ensemble bisontins (Renaissance-Modem-Horizon) et du groupe LR Besançon maintenant ont exprimé leur stupéfaction, mercredi 14 février 2024, en dénonçant “le détournement du magazine de la ville à des fins de propagande politique”. Le dossier porte, ce mois-ci, sur le positionnement de la maire de Besançon, Anne Vignot, au sujet de la loi immigration. Une entrevue qui n’a pas laissé les groupe d’élus sans voix.

Pour la première fois, des Rencontres régionales du patrimoine en Bourgogne Franche-Comté

Jeudi 15 février 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté organise à la Cité internationale de la gastronomie et du vin, à Dijon, les premières Rencontres régionales du patrimoine, en présence de Marie- Guite Dufay, présidente de la Région, et de Nathalie Leblanc, vice-présidente à la culture et au patrimoine.

Élections européennes : plusieurs partis politiques se réunissent pour sensibiliser les jeunes à Besançon

Les élection européennes sont délaissées par bon nombre de citoyennes et de citoyens en France et à travers l’union. C’est pourquoi sept partis de gauche se réuniront pour sensibiliser les jeunes électeurs à ce temps démocratique jeudi 15 février 2024 à la faculté des lettres, rue Mégevand à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.38
légère pluie
le 23/02 à 18h00
Vent
2.35 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
80 %