Des militaires bisontins en partance pour le Tchad

Publié le 25/03/2017 - 06:25
Mis à jour le 25/03/2017 - 11:12

Une quarantaine d’homme de l'état major de la 1re division de Besançon vont prochainemen rejoindre le Tchad dans le cadre de l'opération anti-terroriste Barkhane

Opération Barkhane

PUBLICITÉ

Une quarantaine de militaires sont envoyés pour le Tchad pour permettre le retour à Besançon de forces présentes sur le terrain depuis octobre 2016. Une cérémonie de départ s’est déroulée au sein du quartier Ruty de Besançon le vendredi 17 mars 2017. Philippe Lesimple, commandant la 1re division a souligné à ses hommes « le combat que nous menons, que vous allez mener, participe à la protection de notre pays et de nos compatriotes ». La majorité des militaires projetés, dont le chef d’état-major de la 1re division, le colonel Arnaud Dupuy de la Grand’rive, se rendra au Tchad pour une mission de 6 mois au sein du poste de commandement interarmées de théâtre (PCIAT), à partir duquel sont conduites l’ensemble des opérations françaises dans la bande sahélo-saharienne.

Info +

L’opération Barkhane a débuté en août 2014 avec 4.000 militaires pour lutter contre les groupe armés terroristes avec la contribution de 5 autres pays (Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina-Faso)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Vous partez en rando ? GendLoc, la WebApp qui « peut vous sauver la vie »…

Vous partez en rando ? GendLoc, la WebApp qui « peut vous sauver la vie »…

La gendarmerie du Jura rappelle, cet été 2019, l'existence de l'application "Gendloc" qui permet au secours de retrouver plus facilement les personnes égarées dans les milieux montagneux. Des conseils qui prennent encore plus de sens à la suite du décès du randonneur français Simon Gautier en Italie et dont le corps a été retrouvé neuf jours après son appel reçu par les secours... 

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

La démolition de la Rhodiacéta est en cours depuis mai 2018. Et si aujourd'hui ses murs tombent pour laisser place à un parc outdoor, ils n'en sont pas moins chargés d'histoire et d'aventures - parfois tragiques. Un photographe bisontin a su les immortaliser, témoignant des nombreux passages d'artistes illégaux et d'aventuriers d'un jour qui s'y sont risqués...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.03
ciel dégagé
le 25/08 à 0h00
Vent
1.25 m/s
Pression
1018.88 hPa
Humidité
89 %

Sondage