Ce qu’il faut retenir de l’intervention d’Emmanuel Macron hier soir sur France Télévisions

Publié le 27/10/2022 - 09:13
Mis à jour le 27/10/2022 - 08:53

Deux semaines après sa première intervention consacrée aux questions de politique étrangère, Emmanuel Macron était, hier soir, de nouveau invité sur le plateau de France 2 dans l’émission « l’Événement ». Le président s’est cette fois exprimé sur les « urgences françaises », à savoir les sujets de politique intérieure.

 © Capture d'écran
© Capture d'écran

Inflation : pas d’indexation des salaires mais des aides ciblées

Emmanuel Macron a insisté sur les mesures de protection mises en place dès la fin 2021 pour encadrer la hausse des prix de l’énergie qui ont permis à la France de mieux amortir le choc de l’inflation que ses voisins, avec 6 % contre 10 % par ailleurs.

À partir de janvier, les aides seront ciblées sur ceux qui en ont le plus besoin. L’exécutif va aussi "garantir un prix raisonnable" de l’électricité aux collectivités locales et aux petites et moyennes entreprises. Le chef de l’Etat a en revanche exclu une indexation des salaires sur les prix réclamée par certains syndicats, renouvelant ses appels à une "répartition plus juste" des profits dans les entreprises, par le dialogue social.

Retraites : report possible de l’âge de départ à 64 ans en cas d’allongement de la durée de cotisation

Alors que l’exécutif poursuit ses négociations sur les réformes de retraites, Emmanuel Macron s’est déclaré "ouvert" à un report de l’âge légal de départ à 64 ans, et non 65 ans comme il s’y était engagé lors de la campagne présidentielle, en cas d’allongement de la durée de cotisation.

49.3 : Macron dénonce une "alliance des extrêmes"

Avec la motion de censure de la Nupes également votée lundi par le RN, mais non adoptée par l’Assemblée, le président a rappelé qu’ils n’avaient pas "de majorité, mais ils ont surtout prouvé qu’ils étaient prêts, socialistes, communistes, écologistes, LFI, à se mettre main dans la main avec le Rassemblement national". Le chef de l’Etat a dénoncé "le cynisme et le désordre" et "l’alliance des extrêmes".

Il n’a pas confirmé son intention de dissoudre l’Assemblée, comme il l’avait évoqué lors d’un dîner à l’Élysée s’agissant de la réforme des retraites, en cas de mise en minorité de sa majorité. Le président a préféré cité d’autres moyens d’action comme le 49.3 ou le recours au référendum. 

Insécurité : Macron réfute tout lien « existentiel » entre immigration et insécurité

Emmanuel Macron a affirmé ne pas faire de "lien existentiel entre l’immigration et l’insécurité". Il a toutefois réaffirmé sa volonté de durcir les règles avec une nouvelle loi pour mieux "lutter contre l’immigration illégale". Le locataire de l’Élysée entend ainsi se rapprocher des 100 % d’application des obligations de quitter le territoire français (OQTF), dont aujourd’hui, moins de 10 % seulement sont exécutées. 

Déserts médicaux : les médecins en emploi-retraite exonérés de cotisations vieillesse

Macron a défendu deux mesures contre les déserts médicaux, l’exonération de cotisations vieillesse pour les médecins en cumul emploi-retraite et la délégation de tâches médicales aux infirmiers, kinés et autres soignants libéraux. Mais il a exclu toute contrainte à l’installation.

(avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Mouvement Franche-Comté veut “stopper” la Pive

Dans un communiqué du 20 avril 2024 intitulé "Stop Pive !", le Mouvement Franche-Comté, représenté par son président Jean-Philippe Allenbach, qualifie le rapport moral et financier 2023 de l’association La Pive (monnaie locale) de "désastreux" et souhaite l’arrêt des subventions publiques qui lui sont allouées.

Il y a 80 ans, les femmes obtenaient le droit de vote : l’hommage d’Aline Chassagne à Besançon

Il y a 80 ans, le 21 avril 1944, les femmes obtenaient le droit de vote en France. Aline Chassagne, adjointe à la maire de Besançon en charge de la culture et du patrimoine historique, a rendu hommage, samedi matin rue Gisèle Halimi, à celles qui se sont battues pour avoir ce droit. Elle a également appelé à "retourner aux urnes".

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

Élections européennes du 9 juin 2024 : modalités pour s’inscrire et voter

Le 9 juin 2024, les Français en âge de voter et les ressortissants d’un État-membre de l’Union européenne résidant en France seront appelés à voter pour l’élection des représentants de la France au Parlement européen. Comment s'inscrire sur les listes électorales et voter ?

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Pancartes brandis par les élus RN en conseil régional : les réactions s’enchaînent…

+ Plainte du MRAP • Suite aux pancartes "Violeurs étrangers dehors" brandis par les élus du Rassemblent nationale en soutien au collectif Némésis durant le conseil régional du 11 avril 2024, les réactions s’enchainent… Pour rappel, Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région, a indiqué son intention de porter plainte.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.2
nuageux
le 23/04 à 9h00
Vent
4.23 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
75 %