Chants et saluts nazis dans les rues de Besançon : la Licra, la France insoumise et le MRAP réagissent

Publié le 02/09/2022 - 16:07
Mis à jour le 03/09/2022 - 20:26

La Licra, la France insoumine Besançon Franche-Comté et le MRAP de Besançon ont souhaité réagir, par voie de communiqué de presse, à la déambulation de militants d'extrême droite dans les rues de Besançon dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 août. Ils souhaitent tous trois que "ces événements ne restent pas impunis".

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 août, un groupe de militants d’extrême droite a été repéré au centre-ville de Besançon, entonnant des chants hitlériens et des lançant des saluts nazis. Ce soir-là, aucun appel à la police n’avait été enregistré, bien que la scène ne soit pas passée inaperçue.

Pour la Licra Besançon Franche-Comté, les événements survenus cette nuit-là "ne doivent pas rester impunis. Les auteurs doivent être sanctionnés en application simple des lois de la République, interdisant toute apologie du régime criminel nazi."

La Licra se portera partie civile et suivra avec attention les décisions de justice qui ne manqueront pas d’être prises. - Jérôme Conscience - Président Licra Besançon Franche-Comté

Par le passé, la Licra s’était déjà portée partie civile lors d’agressions racistes à Besançon, impliquant des sympathisants néo-nazis.

« Le racisme et les appels à la haine ne sont pas des opinions mais des délits »

La France insoumise de Besançon et son agglomération a également tenu à réagir par voie de communiqué de presse. Elle "condamne avec la plus grande fermeté ces actes", et rappelle que le racisme et les appels à la haine "ne sont pas des opinions mais des délits, punis par la loi".

"Notre ville, Besançon, fait aussi face à une recrudescence de violence et de haine, portée par des individus se rattachant à des groupuscules d’extrême droite avec des agressions de journalistes, de militant(e)s, des actes homophobes, des tags fascistes ou encore des intimidations. Nous les surprenons dans les manifestations, le 1er mai ou celle plus récemment organisée par une association de défense des migrant(e)s, rodant, dans le but de provoquer, repérer et intimider les personnes défendant cette cause". - La France insoumise de Besançon et son agglomération

Le parti demande à la préfecture du Doubs d’agir et "de faire appliquer la loi". La France insoumise appelle chaque bisontine et bisontin "à prendre la mesure de la gravité de la situation dans notre pays et dans notre ville".

"Une culture néonazie qu'il faut absolument combattre"

De son côté le drap de Besançon condamne également ces agissements et "souhaite fortement que ces nostalgiques du régime nazi soient mis hors d’état de nuire".

"Ce n’est pas la première fois que des néonazis paradent dans le centre ville de Besançon, montrant qu'une culture néonazie s’installe qu’il faut absolument combattre." - Le Comité local MRAP de Besançon

Le comité appelle également à ce que la population bisontine ne reste pas indifférente face à ces actes "provocateurs, scandaleux et condamnables par la loi".

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Faits Divers

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.3
légère pluie
le 02/10 à 9h00
Vent
5.42 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
98 %

Sondage