Charnier de renards : le lieutenant de louveterie condamné à 1.000 € d’amende

Publié le 24/05/2024 - 10:34
Mis à jour le 24/05/2024 - 10:00

C’en est trop pour l’association One Voice qui déplore la "sanction faible" du lieutenant de louveterie à l’origine du charnier de renards découvert en mars dernier dans le Jura. L’audience s’est tenue jeudi 23 mai 2024 à Besançon.

 © JBP
© JBP

Les images avaient choqué nombre d’internautes… D’abord diffusées par un pêcheur ayant découvert le charnier, elles avaient rapidement été relayées et avaient fait le tour de la toile. Une plainte avait été déposée par le centre Athénas et l’association militante One Voice. Une enquête avait été ouverte.

Une audience jeudi à Besançon

Suite à un arrêté municipal autorisant le prélèvement de renards, le lieutenant de louveterie avait abandonné des dizaines de renards morts au bord d’une rivière. Le préfet du Jura avait ensuite demandé l'évacuation des cadavres et leur prise en charge par une filière spécialisée, et ordonné administrativement le retrait conservatoire de l'agrément du louvetier concerné.

Ce jeudi, le louvetier a été condamné à 1.000€ d’amende, dont 500€ avec sursis, selon One Voice. Une sanction faible, mais dont l'association considère qu'elle a toutefois "le mérite d’exister" et qui "envoie un message clair à tous ceux qui considèrent la nature comme une poubelle et les animaux comme des déchets".

L’association appelle  le public à signer sa pétition pour retirer les renards de la liste des "ESOD" ( Espèces Susceptibles d'Occasionner des Dégâts) et exiger une "réforme radicale de la chasse".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Éclatements de pneus Goodyear : de nombreuses données informatiques saisies lors des perquisitions

"De nombreuses données informatiques" ont été saisies lors de perquisitions menées chez le géant américain du pneumatique Goodyear, "qui vont pouvoir être exploitées par les enquêteurs", a déclaré jeudi 16 mai 2024 le procureur de la République de Besançon, après l'éclatement de pneus de camions à l'origine d'accidents mortels.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.75
légère pluie
le 20/06 à 18h00
Vent
3.03 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
68 %