Alerte Témoin

Chevènement salue la "belle victoire" de "la force tranquille" de Hollande

Publié le 06/05/2012 - 22:19
Mis à jour le 07/05/2012 - 10:50

Jean-Pierre Chevènement, président d'honneur du Mouvement républicain et citoyen (MRC), a salué dimanche la "belle victoire" de "la force tranquille" de François Hollande, reprenant ainsi le slogan de François Mitterrand lors de la campagne victorieuse de 1981.

dsc_7095.jpg
©carvy

présidentielle 2012

"Cette belle victoire est d'abord celle de François Hollande, de la force tranquille qu'il a exprimée avec talent et constance", c'est sa "posture présidentielle et ce sens des responsabilités conforme à l'esprit des institutions, qui lui ont fait gagner l'élection" et "cette victoire est aussi plus que la victoire de la gauche, celle de tous les républicains", écrit le sénateur de Belfort dans un communiqué.

"Elle témoigne d'un esprit de rassemblement qu'il faudra préserver pour la suite", poursuit celui qui avait apporté son "soutien ferme, sans démagogie, mais les yeux ouverts" au candidat PS le 13 mars dernier.  "L'échec de Nicolas Sarkozy exprime le rejet du néolibéralisme et d'une politique européenne à courte vue, telle que l'a manifestée le traité européen signé le 2 mars dernier. Je mesure l'amertume qui peut être celle du président sortant, qui n'avait pas que des défauts. Mais le peuple français a parlé. Il appartient désormais à tous les citoyens de servir ses intérêts".

Pour M. Chevènement, "maintenant les choses sérieuses vont commencer car la campagne ne permettait sans doute pas de traiter au fond les problèmes nés de la crise de la monnaie unique".  "Le président Hollande saura, j'en suis sûr, dessiner le projet de redressement européen à travers lequel la France pourra continuer son Histoire", conclut ce fervent critique de la monnaie unique.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

« La Bourgogne-Franche-Comté repasse en vert, une décision majeure pour l’économie régionale » (M-G Dufay)

Le Premier ministre a annoncé que la région Bourgogne-Franche-Comté sera classée parmi les zones “vertes” à partir du 2 juin.  Pour la présidente du conseil régional, Marie-Guite Dufay, "il s’agit d’une décision d’une importance majeure pour le territoire. Le classement en zone rouge de la Bourgogne-Franche-Comté depuis le 7 mai constituait un véritable handicap pour l’économie régionale et l’attractivité du territoire. Selon les données publiées par Santé Publique France, le gouvernement n’avait d'autres choix que de lever ces conditions restrictives, au risque d’installer durablement la situation d’une France à deux vitesses."

Le marcheur Collomb s’allie aux Républicains à Lyon : de quoi donner des idées à Besançon ?

Le maire de Lyon et ex-ministre de l'Intérieur décide de s'allier avec François-Noël Buffet, le candidat LR. Un retrait des élections métropolitaines de Lyon pour faire barrage aux écologistes.. En échange le LR Étienne Blanc, proche de Wauquiez, laisse la tête de liste à la mairie de Lyon à Yann Cucherat, protégé de Gérard Collomb. Une situation inédite en Macronie.

Un groupe politique « Ensemble ! » s’invitera au conseil municipal de Besançon

Lors du prochain conseil municipal de Besançon qui se déroulera le 8 juin 2020, un nouveau groupe politique sera présent à la demande de quatre membres du conseil municipal. Il s'agira du groupe Ensemble !, le parti politique menée par Alexandra Cordier, candidate en lice lors du 1er tour de l'élection municipale bisontine ayant récolté moins de 4,75% des suffrages.

Isabelle Guillame, la première femme élue maire à Ornans

Le conseil municipal d’installation s’est tenu lundi 25 mai à 19h au Centre d'Animation et de Loisirs d'Ornans. Isabelle Guillame a été élue maire d’Ornans avec 22 votes pour, 3 votes nuls et 2 votes blancs. La première femme élue maire d’Ornans a exprimé lors de son allocution une ambition collective "innovante, ancrée dans le quotidien, imaginative, inventive, apte à répondre aux défis d’aujourd’hui et de demain [...]". Elle a également rappelé le rôle central de l’élu pour la vie locale et le bien-être des concitoyens.

Ludovic Fagaut : « Cette pandémie, inédite dans notre histoire moderne, implique inévitablement une remise en question de nos modèles »

Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Après Anne Vignot et Eric Alauzet, voici les réponses de Ludovic Fagaut...
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.03
ciel dégagé
le 29/05 à 15h00
Vent
6.68 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
38 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune