Christophe Grudler demande à François Fillon de prendre en compte « les préoccupations des électeurs centristes »

Publié le 28/11/2016 - 13:55
Mis à jour le 28/11/2016 - 13:55

Après la victoire de François Fillon à la primaire de la droite et du centre ce dimanche 27 novembre 2016, Christophe Grudler, conseiller départemental Modem du Territoire de Belfort, félicite le futur candidat officiel à la présidentielle, et lui demande de prendre en compte "les préoccupations des électeurs centristes".

capture_decran_2015-10-26_a_09.48.01.png
Christophe Grudler ©Laurent Cheviet
PUBLICITÉ

Selon Christophe Grudler, « la primaire qui vient de s’achever a été un bel exercice démocratique, avec plus de 7.500 participants dans le Territoire de Belfort, alors que les organisateurs en prévoyaient 3.000. C’est une belle réussite populaire. »

Le conseiller départemental du Territoire de Belfort adresse ses félicitations à François Fillon, ainsi que, localement, à Cédric Perrin, qui s’est engagé très tôt aux côtés de M. Fillon, « alors que personne ne misait sur lui ». Il remercie également Alain Juppé qui a « accueilli les électeurs et militants centristes sans discrimination. » rappelant que c’est dans le Territoire de Belfort qu’Alain Juppé réalise son meilleur score de Franche-Comté.

« Je remercie également tous les électeurs qui se sont déplacés ces deux dimanches, et notamment les électeurs centristes qui, très nombreux, ont répondu à notre appel. Je souhaite de tout cœur que François Fillon comprenne le message d’Alain Juppé (qui lui a d’ailleurs été reproché par certains) : il n’y aura pas de victoire en mai prochain à la présidentielle, sans un large rassemblement de la droite et du centre. Son message de dimanche soir semblait aller dans ce sens. Attendons les actes. »

« Cela passe par une prise en compte des préoccupations des électeurs centristes en matière de programme et en matière de respect de leurs élus. Dans l’attente, nous allons de notre côté faire mûrir nos idées et projets. »

« Les récentes élections régionales en Bourgogne-Franche-Comté l’ont prouvé : parce que Nicolas Sarkozy a refusé l’alliance de la droite et du centre, la Région a été perdue… Alors que partout où cette alliance a été réalisée, les régions ont été gagnées. Puisse cette leçon être retenue pour qu’un vrai choix gagnant s’opère pour la présidentielle de 2017, qui n’est pas gagnée d’avance. »

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

37 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté ont récemment signé une tribune dans le but de soutenir la liste "Envie d'Europe" de Raphaël Glucksmann. Parmi eux, la présidente de région Marie-Guite Dufay, mais aussi Patrick Ayache, Luc Bardi, Éric Houlley ou Loïc Niepceron.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.12
légère pluie
le 25/05 à 12h00
Vent
4 m/s
Pression
1016.39 hPa
Humidité
76 %

Sondage