Alerte Témoin

CHRU de Besançon : la sécurité des patients "garantie" selon la direction

Publié le 29/05/2013 - 17:20
Mis à jour le 30/05/2013 - 10:36

En réponse aux déclarations de l’intersyndicale du CHRU de Besançon dénonçant des conditions de travail dégradées qui selon elle menaceraient la sécurité des patients (lire notre article ICI), la direction de l’hôpital bisontin assure que toutes les dispositions ont au contraire été prises pour garantir cette sécurité des patients.

1301327396.jpg
archives ©roman

droit de réponse

Dans un communiqué "droit de réponse", Patrice Barberousse, directeur général du CHRU de Besançon déclare :

"Confrontée à un absentéisme exceptionnellement élevé des personnels du bloc opératoire, la direction générale du CHRU, en concertation avec le comité de pilotage du bloc opératoire, a pris les dispositions pour garantir la sécurité des patients. Deux séries de mesures ont été prises :

Remédier à un absentéisme exceptionnellement élevé

Le secteur du bloc opératoire souffre, depuis fin 2012, d’un taux d’absentéisme très important dans l’ensemble des catégories socio-professionnelles. Certaines professions, de par leur spécialisation, ne peuvent être remplacées qu’avec difficulté en cours d’année. La situation est particulièrement sensible, du fait du cumul d’absences de longue durée (arrêts de longue maladie et congés de maternité).

Malgré la création de 10 postes dans le service d’anesthésie et le renfort de 2,5 postes pour l’équipe d’IBODE depuis 2012, l’effectif actuellement disponible ne permet plus de maintenir ouverte la totalité des vacations opératoires.

Pour faire face à cette situation dégradée et exceptionnelle, le CHRU a d’ores et déjà mobilisé l’ensemble des moyens de remplacement de l’établissement. Des personnels, appelés en renfort, vont prochainement prendre leurs fonctions. Un recours exceptionnel et temporaire à des professionnels intérimaires est en cours. Par ailleurs, des moyens supplémentaires sont prévus dans  le cadre du budget 2013 en cours de négociation. Toutefois, le recrutement de ces personnels hautement spécialisés n’est envisageable qu’à la sortie de la prochaine promotion de l’école d’IADE.

Ajuster l’offre opératoire pour garantir la sécurité des patients

Après avoir reçu une délégation des personnels accompagnée de leurs organisations représentatives et en concertation avec le comité de pilotage du bloc opératoire, la direction générale a décidé de réduire temporairement l’offre opératoire, du 28 mai au 28 juin, pour concilier le niveau d’activité avec les effectifs disponibles.

La sécurité des patients et la qualité des conditions de travail des personnels sont indissociables et motivent cette décision. La direction générale mettra tout en œuvre pour revenir à une situation normalisée dès lors que les professionnels nécessaires et en nombre suffisant seront présents. 

Il est par ailleurs rappelé que, sur les 5 dernières années, 117 emplois paramédicaux ont été créés sur l’ensemble du CHRU ainsi que 33 postes de praticiens hospitaliers. Enfin, sur la même période, l’établissement a financé la formation de 21 IADE et 17 IBODE pour un montant de 3,2 millions d’euros."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : le suivi de l’épidémie en Bourgogne Franche-Comté sera désormais publié chaque vendredi

Coronavirus • Alors que s’est ouverte ce mardi 2 juin la deuxième phase du déconfinement, le suivi de l’épidémie de Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté fera désormais l’objet d’un point de situation hebdomadaire, selon l'Agence régionale de santé. Nous vous relaierons ces informations chaque vendredi.

La baisse du nombre de cas grave de Coronavirus se confirme en Bourgogne Franche-Comté

Coronavirus • À la veille de la seconde phase du déconfinement avec de nombreuses reprises d’activités, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté rappelle que le virus circule toujours et appelle à la vigilance. On dénombre 415 patients hospitalisés pour des formes graves du Covid-19 dans la région dont 34 en réanimation.  

Le plan Ségur inclut « tout le monde », y compris les ambulanciers, selon Olivier Véran

"Tout le monde est inclus" dans le plan Ségur, y compris les ambulanciers, a assuré vendredi 29 mai 2020 le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, dans une réponse aux manifestations d'hospitaliers qui réclament depuis plusieurs semaines des hausses de salaires pour l'ensemble des quelque 100 professions du secteur.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.3
légère pluie
le 03/06 à 18h00
Vent
2.58 m/s
Pression
1003 hPa
Humidité
66 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune