Claude Jeannerot : «Le gouvernement obère gravement l’avenir des politiques de l’emploi»

Publié le 25/11/2011 - 15:40
Mis à jour le 25/11/2011 - 21:59

Le sénateur PS du Doubs, vice-président de la commission des Affaires sociales, dénonce la diminution de 12% du budget Travail-Emploi établi par le gouvernement pour 2012. 

PUBLICITÉ

« Alors que les plans sociaux se multiplient, avec leur impact négatif sur les territoires, alors que le chômage augmente et que les perspectives d’activité des entreprises se détériorent, le gouvernement présente un budget Travail-Emploi en baisse de plus de 12 %. Toutes les dotations diminuent, sauf quelques-unes qui, au mieux, stagnent », constate Claude Jeannerot en rappelant que le groupe socialiste du Sénat l’a rejeté.

 « Réduction drastique des contrats aidés y compris dans les DOM, baisse des aides au reclassement des salariés licenciés, diminution des dotations pour l’indemnisation du chômage, désengagement de l’AFPA (Association nationale de Formation Professionnelle des Adultes), disparition programmée de l’allocation emploi retraite et de l’allocation de fin de formation, baisse de la subvention des maisons de l’emploi : toutes ces actions de la puissance publique sont atteintes par le couperet. Le choix du gouvernement obère gravement l’avenir des politiques de l’emploi et de la formation professionnelle », poursuit le président du conseil général du Doubs.

  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Mouvement "Bisontines - Bisontins" • Karim Bouhassoun, cofondateur du mouvement "Bisontine Bisontins" , a annoncé mardi 17 septembre 2019 à 18h sa  candidature "comme une évidence" à l'élection municipale de Besançon afin de "rendre la Ville aux habitants". Karim Bouhassoun veut inscrire sa campagne sous l'égide du renouveau et de la proximité autour d'une liste citoyenne et libre. "Nous devons rompre avec certaines pratiques et refonder la vie citoyenne à Besançon" a-t-il déclaré.

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Alexandra Cordier, référente de La République En Marche dans le Doubs et membre du collectif Besançon Métropole 2020, formulait en juin dernier trois propositions dans le cadre de sa candidature à l'investiture LREM. Ce 12 septembre 2019, elle a tenu a éclaircir le projet de téléphérique proposé par le collectif.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Alexandra Cordier va-t-elle mener une liste dissidente face à Éric Alauzet, candidat officiellement investi par LREM le 10 juillet dernier pour l'élection municipale à Besançon ? La question est posée depuis le début de la semaine. La référente départementale "En Marche" dit actuellement ne pas être dans cet état d'esprit et espère qu'Éric Alauzet rassemblera "tous les marcheurs" bisontins.