Alerte Témoin

Législatives : la colère du MoDem après les investitures des candidats de "La République en Marche"

Publié le 12/05/2017 - 10:33
Mis à jour le 16/04/2019 - 09:41

Laurent Croizier, conseiller municipal  et président du MoDem du Doubs, s'est exprimé ce 11 mai 2017 lors du conseil municipal de Besançon après la révélation des noms des candidats de la "République En Marche" pour les législatives. Candidat dans la première circonscription du Doubs, il n'a pas été investi ce jeudi et a tenu s'en expliquer auprès de Jean-Louis Fousseret...

laurent_croizier.jpg
© facebook Laurent Croizier

Après le ralliement, le 22 février 2017, du Modem de François Bayrou au mouvement En Marche d'Emmanuel Macron, la tension est perceptible lors de l'annonce des candidats aux législatives 2017.

Sur les 577 circonscriptions, seulement 428 noms ont été révélés à sept jours de la fin du dépôt légal des candidatures. Par l'alliance de février, François Bayrou attendait donc davantage de candidature MoDem et analyse cette liste comme n'ayant pas eu "l'assentiment" de son parti. Il souhaite avoir "des investitures communes dans toutes les circonscriptions comme Emmanuel Macron et moi en sommes convenus depuis le premier jour de notre entente", a-t-il déclaré. 

"Vous, M. le maire, demeurez dans les clivages"

C'est dans cette même ligne que Laurent Croizier a accusé Jean-Louis Fousseret de "demeurer dans les clivages" et de ne pas comprendre la proposition politique d'Emmanuel Macron.

Il défend la position du MoDem. "Le choix que nous avons fait d’accompagner Emmanuel Macron nous donne une responsabilité. Celle d’être localement les garants de l’alternance et de la rupture avec les pratiques politiques de ces dernières décennies, les garants de la moralisation et du renouvellement que les Français attendent." Laurent Croizier, candidat aux législatives pour la première circonscription du Doubs n'a pas été investi ce jeudi pour représenter le mouvement En Marche.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Sénatoriales 2020 : Nicolas Bodin et la liste « À votre écoute pour agir » (LUG)

1.659 grands électeurs sont invités à voter dimanche 27 septembre 2020 dans le Doubs pour élire trois sénateurs.  Parmi les cinq listes en lice,  celle de l'union de gauche  "À votre écoute pour agir" (LUG), est menée par le socialiste Nicolas Bodin, actuel vice président en charge de l'économie à Grand Besançon Métropole.

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez en visite dans le Jura ce mardi

A l’occasion de la réunion décentralisée du Bureau Confédéral de la CGT en Bourgogne Franche-Comté, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT et Catherine Perret, membre du Bureau confédéral, viendront à la rencontre de salarié-es des entreprises jurassiennes Jacob Delafon et SKF mardi 22 septembre 2020.

Agressions au couteau : « Nous refusons que Besançon devienne une ville coupe-gorge

Suite à trois agressions au couteau dans la nuit de samedi à dimanche au centre-ville de Besançon, les élus Les Républicains au conseil municipale de Besançon ont publié un communiqué dans lequel ils appellent la maire Anne Vignot et son équipe à "sortir de sa léthargie, soutenir plus activement notre police municipale et, surtout, enfin garantir la sécurité à Besançon."

Vivez en direct le conseil municipal de Besançon du 14 septembre 2020

Le conseil municipal de Besançon de rentrée se tient ce lundi 14 septembre.  Il s'agira pour les 55 conseillers municipaux de Besançon de faire un point sur cette rentrée sous le signe de la Covid et de désigner les  représentants du conseil municipal qui siégeront dans les différentes structures partenaires (syndicats, SEM, associations, etc.)

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     15
    légère pluie
    le 23/09 à 21h00
    Vent
    2.11 m/s
    Pression
    1007 hPa
    Humidité
    94 %

    Sondage