"Colère" des viticulteurs bourguignons contre l'Inao sur un projet de révision de l'AOC Bourgogne

Publié le 26/01/2020 - 08:44
Mis à jour le 26/01/2020 - 08:44

Les viticulteurs bourguignons affichent leur "colère" contre l'Inao, qui gère les appellations agricoles françaises, au sujet d'un projet de révision de l'aire d'appellation géographique de l'AOC bourgogne, qui exclurait "des secteurs entiers de la Bourgogne historique".

© HubGib CC0 PXB  ©
© HubGib CC0 PXB ©

Le projet de l'Institut national de l'origine et de la qualité (Inao) "met aujourd'hui en péril l'appellation bourgogne et ses producteurs", dénoncent le Syndicat des Bourgognes et la Confédération des Appellations et Vignerons de Bourgogne dans un communiqué.

Selon eux, la révision proposée amènerait à "sortir 64 communes de Bourgogne de l'aire de production de l'AOC bourgogne tout en conservant la moitié des communes" du Beaujolais qui peuvent aujourd'hui prétendre à l'appellation, sur 386 communes qui composent la Bourgogne viticole. "Les secteurs de Chablis, de Dijon (...) et du nord de la Côte d'Or n'auraient plus la possibilité de produire du bourgogne" tandis que "de nombreuses communes du Beaujolais pourraient (...) produire des vins d'appellation bourgogne", poursuit le communiqué.

Problème de délimitation

"Les enjeux sont énormes pour toutes les appellations de Bourgogne avec des risques économiques avérés pour l'ensemble des vins bourgognes ainsi qu'une délocalisation de la production", s'inquiètent les vignerons, qui disent vouloir "éviter l'amalgame entre deux régions viticoles historiquement distinctes".

Les professionnels du vin relèvent "l'absence d'écoute de l'Inao", même s'ils reconnaissent que "la Bourgogne n'a jamais achevé son travail de délimitation initié en 1937", une situation "devenue aujourd'hui problématique".

"Définir ce qu'est la Bourgogne viticole..."

"Aujourd'hui on est dans la phase d'étude", a tempéré auprès  Gilles Flutet, responsable du service Territoires et Délimitation de l'Inao. "Ce n'est qu'un projet qui sera présenté au comité national 6 février". S'il était adopté, le nouveau découpage n'entrerait pas en vigueur immédiatement, a-t-il encore précisé: une procédure de consultation publique de deux mois s'ouvrirait. "Toutes les réclamations seraient alors étudiées par les experts", affirme-t-il.

"Les experts ont pour mission de définir ce qu'est la Bourgogne viticole", et se basent sur des éléments "liés au milieu naturel, mais aussi aux pratiques et usages", a fait valoir M. Flutet, soulignant que d'autres appellations comme le coteaux bourguignons ou le crémant de Bourgogne n'était pas concernées par ce projet.

Un rassemblement des vignerons de Bourgogne est prévu le 6 février 2020 devant le siège de l'Inao à Montreuil (Seine-Saint-Denis) et une pétition "défendant les identités du Beaujolais et de la Bourgogne" avait recueilli vendredi soir plus de 1.700 signatures.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Plan « 1 jeune 1 solution » : 100 à 150 emplois en CIE susceptibles d’être pourvus d’ici la fin de l’année dans le Doubs

La Préfecture du Doubs a invité 70 chefs d’entreprises ce 22 septembre 2021 afin de rappeler le dispositif "1 jeune 1 solution" dans le cadre du Plan France Relance (et PAQTE) et notamment des "contrats initiative emploi(CIE) qui leurs sont proposés.

Réduire ses déchets : et si on passait à l’action en Bourgogne Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • La Bourgogne Franche-Comté regorge d’initiatives citoyennes inspirantes... C’est ce que révèle une web-série portée et conçue conjointement par sept structures locales* dont le SYBERT qui œuvrent pour la gestion des déchets. L’objectif de cette démarche est d’amener le public à se questionner sur ses pratiques et de proposer des solutions concrètes pour adopter des comportements plus vertueux.

Découvrez le nouveau projet des Vaites de la Ville de Besançon

La maire EELV de Besançon a présenté le nouveau projet des Vaites qui sera soumis au vote du conseil municipal le 30 septembre. Alors que le dossier suit son cours sur le plan judiciaire, la nouvelle version de l'écoquartier a été revue à la baisse avec près de 600 logements au lieu des 1.150 prévus, soit une emprise de 11,5 ha urbanisés contre 16,4 ha à l'origine du projet.

Agressions de soignants qui vaccinent : des maires de Bourgogne Franche-Comté signent une tribune dans Le Monde

Depuis l'ouverture de la vaccination au grand public en France, des agressions ont été signalées à l'encontre de médecins, pharmaciens et soignants dans plusieurs villes de l'Hexagone. Face à ces attaques, 466 maires, directeurs d'hôpitaux et professeurs de médecine, dont de Bourgogne Franche-Comté, ont signé une tribune parue dans Le Monde le 13 septembre dernier, appelant à "un sursaut républicain".

Un chercheur franc-comtois reçoit un financement du MIT pour savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable

VIDEO • Né à Devecey, historien de profession et directeur de recherche au CNRS à l'université de Franche-Comté au laboratoire Chrono-environnement depuis 2018, Emmanuel Garnier a reçu un financement en juin 2021 de 30.000€ du Harvard - MIT pour son projet sur le climat de demain intitulé "Paris facing the climatic crises of the little ice age 15th-19th centuries". Objectif : savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable…
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.15
nuageux
le 23/09 à 9h00
Vent
1.64 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
67 %

Sondage