Confinement: le commerce de proximité "en danger de mort", avertit la CPME

Publié le 02/11/2020 - 16:09
Mis à jour le 08/11/2020 - 09:59

La Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) a estimé que les commerces de proximité contraints de fermer durant le confinement étaient « en danger de mort ».

 ©
©

Pour la CPME, la décision de fermer les commerces jugés « non-essentiels » est « incompréhensible alors que les commerçants de proximité ont respecté un protocole sanitaire strict ».

Elle ajoute qu'"il n'est pas admissible que d'autres types de commerces vendant les mêmes produits soient autorisés à rester ouverts" comme c'est le cas des grandes surfaces vendant aussi des produits classés comme essentiels.

"Le commerce de proximité déjà fragilisé par le commerce en ligne, est aujourd'hui en danger de mort", affirme l'organisation patronale. La CPME estime que "quelles que soient la nature des aides gouvernementales, elles ne sauraient suffire à couvrir l'ensemble des pertes".

La Fonds de solidarité prévoir une compensation jusqu'à 10.000 euros de la baisse du chiffre d'affaires et un crédit d'impôt pour le bailleur qui renonce à un mois de loyer sur trois.

Aussi "si rien ne change, les rideaux vont définitivement se baisser en masse partout à travers le territoire", prédit l'organisation. La CPME ajoute soutenir "sans réserve" un amendement adopté par le Sénat, dominé par l'opposition de droite, qui permettrait aux préfets d' "autoriser l'ouverture de commerces de vente au détail" à titre dérogatoire, et encourage les députés à le voter également.

Déja en fin de semaine dernière le Medef avait réagit aux règles de ce reconfinement. La fermeture de nombreux commerces est "une erreur" qui risque d'entraîner beaucoup de faillites et de pertes d'emplois, avait mis en en garde jeudi le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux. "On a besoin de ces commerçants pour la vie sociale" qui représentent aussi "plus de trois millions d'emplois" et "ce sont des entreprises extrêmement fragilisées qui risquent d'aller en faillite" avait-il déclaré.

Selon le président de l'organisation patronale, "le fait de fermer les commerces qui ne sont en aucun cas responsables de la contamination puisqu'ils ont tous mis en place les mesures barrière, les masques, le gel à l'entrée est une erreur".

"Un commerçant qui a deux ou trois salariés et qui n'a pas de perspectives, notamment pour les mois qui commencent maintenant avec les fêtes de Noël, il va mettre la clé sous la porte", a dit craindre M. Roux de Bézieux.

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Economie

« Passoires thermiques »: l’audit énergétique obligatoire à nouveau reporté

Nouveau report pour l'entrée en vigueur de l'audit énergétique obligatoire en cas de vente d'une maison ou d'un immeuble en monopropriété classé F ou G au titre du diagnostic de performance énergétique (DPE). Cette mesure visant à lutter contre les "passoires thermiques"a été reportée au 1er avril 2023, a annoncé début août Olivier Klein, le ministre du Logement

Alstom : le site de Reichshoffen cédé à l’espagnol CAF

Le site Alstom de trains régionaux à Reichshoffen dans le Bas-Rhin est passé entre les mains de l’espagnol CAF le 1er août 2022. Il s'agit de l'ultime étape de la réorganisation du constructeur ferroviaire imposée par Bruxelles après l’acquisition de Bombardier Transport.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.77
partiellement nuageux
le 12/08 à 0h00
Vent
2.18 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
62 %

Sondage