Confinement: le commerce de proximité "en danger de mort", avertit la CPME

Publié le 02/11/2020 - 16:09
Mis à jour le 08/11/2020 - 09:59

La Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) a estimé que les commerces de proximité contraints de fermer durant le confinement étaient "en danger de mort".

 ©
©

Pour la CPME, la décision de fermer les commerces jugés « non-essentiels » est « incompréhensible alors que les commerçants de proximité ont respecté un protocole sanitaire strict ».

Elle ajoute qu'"il n'est pas admissible que d'autres types de commerces vendant les mêmes produits soient autorisés à rester ouverts" comme c'est le cas des grandes surfaces vendant aussi des produits classés comme essentiels.

"Le commerce de proximité déjà fragilisé par le commerce en ligne, est aujourd'hui en danger de mort", affirme l'organisation patronale. La CPME estime que "quelles que soient la nature des aides gouvernementales, elles ne sauraient suffire à couvrir l'ensemble des pertes".

La Fonds de solidarité prévoir une compensation jusqu'à 10.000 euros de la baisse du chiffre d'affaires et un crédit d'impôt pour le bailleur qui renonce à un mois de loyer sur trois.

Aussi "si rien ne change, les rideaux vont définitivement se baisser en masse partout à travers le territoire", prédit l'organisation. La CPME ajoute soutenir "sans réserve" un amendement adopté par le Sénat, dominé par l'opposition de droite, qui permettrait aux préfets d' "autoriser l'ouverture de commerces de vente au détail" à titre dérogatoire, et encourage les députés à le voter également.

Déja en fin de semaine dernière le Medef avait réagit aux règles de ce reconfinement. La fermeture de nombreux commerces est "une erreur" qui risque d'entraîner beaucoup de faillites et de pertes d'emplois, avait mis en en garde jeudi le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux. "On a besoin de ces commerçants pour la vie sociale" qui représentent aussi "plus de trois millions d'emplois" et "ce sont des entreprises extrêmement fragilisées qui risquent d'aller en faillite" avait-il déclaré.

Selon le président de l'organisation patronale, "le fait de fermer les commerces qui ne sont en aucun cas responsables de la contamination puisqu'ils ont tous mis en place les mesures barrière, les masques, le gel à l'entrée est une erreur".

"Un commerçant qui a deux ou trois salariés et qui n'a pas de perspectives, notamment pour les mois qui commencent maintenant avec les fêtes de Noël, il va mettre la clé sous la porte", a dit craindre M. Roux de Bézieux.

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Economie

Jacob Delafon : la Région « à disposition » pour accompagner tout projet de reprise

Mardi, le groupe français Kramer a retiré mardi l'unique offre de reprise de l'usine Jacob Delafon dans le Jura. Alors que le gouvernement s'efforce de "renouer les liens du dialogue" entre le groupe américain Kohler et français Kramer, la présidente de Région espère encore trouver une issue favorable.

Grand Besançon Métropole : pas de hausse de la fiscalité en vue pour 2021

À l'instar de la Ville de Besançon, le Grand Besançon Métropole oriente son budget de telle sorte qu'aucune augmentation d'impôts n'est prévue en 2021 malgré l'impact de la crise sanitaire. Les orientations budgétaires seront discutées ce jeudi 25 février lors du conseil communautaire du GBM. Le vote définitif se tiendra le 8 avril prochain.

Un coup de pouce pour un ébéniste malvoyant et sa manufacture à Besançon

Sami Dubosc, à la tête de la Manufacture Dubosc & Fils à Deluz, est ébéniste et atteint d'une rétinite pigmentaire ce qui le rend malvoyant. Malgré ce handicap, l'entrepreneur pratique son métier-passion avec du matériel et un espace adapté. Il a besoin d'un petit coup pour agrandir son entreprise et la rendre plus éco-responsable, nous explique-t-il le 22 février 2021.

Crédit Agricole Franche-Comté : participez à l’assemblée générale de votre caisse locale chez vous et en direct !

PUBLI-INFO • Chaque année, le Crédit Agricole invite ses sociétaires à participer à l'assemblée générale de leur caisse locale. Cette année, du 3 au 19 mars 2021, ce rendez-vous se déroulera dans un nouveau format en ligne pour respecter les mesures sanitaires. Pour autant, les participants pourront poser leurs questions et faire entendre leur voix en votant en ligne. Découvrez le calendrier des assemblées générales locales du Crédit Agricole Franche-Comté.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.98
ciel dégagé
le 25/02 à 15h00
Vent
3.06 m/s
Pression
1029 hPa
Humidité
37 %

Sondage