Le Conservatoire du Grand Besançon démonte les idées reçues

Publié le 17/04/2017 - 07:00
Mis à jour le 23/01/2019 - 16:11

Comme beaucoup de conservatoires en France, celui du Grand Besançon pâtit encore de nombre d’idées reçues qu’il convient de rectifier. Aujourd'hui, et depuis son installation à la Cité des Arts, le Conservatoire tend à s'ouvrir sur de nouvelles pratiques artistiques et à intégrer la réalité de la société actuelle à ses enseignements ou pratiques. Une nouvelle journée "portes ouvertes" se déroulera samedi 6 mai de 10 heures à 18 heures 30 pour en témoigner concrètement.

PUBLI-INFO

PUBLICITÉ

Idée reçue n°1 : « Le Conservatoire c’est cher »

La grille tarifaire pour les élèves du Grand Besançon est définie en fonction du quotient familial à 10 tranches et en fonction du niveau d’enseignement de l’élève. Le prix varie de 34 € à 551€ par an, 34 € étant le montant des frais de dossier.

Idée reçue n°2 : « Le Conservatoire c’est la musique »

Le Conservatoire du Grand Besançon propose également un enseignement de la danse et du théâtre, que l’on peut pratiquer à partir de 6 ans pour la danse et 13 ans pour le théâtre. A noter pour ce dernier la création en septembre 2017 d’une licence en lien avec l’Université de Franche Comté.

Idée reçue n°3 : « Au Conservatoire, on fait du classique » 

« Oui mais pas que ! » Le Conservatoire cultive les publics et les esthétiques au pluriel. Le hip hop côtoie la danse classique ou contemporaine, la guitare électrique répond au clavecin ou au violon,… On y fait aussi de la musique avec les ordinateurs ! Au total 96 disciplines sont proposées pour un enseignement varié, dynamique, et positivement inscrit dans son époque.

Idée reçue n°4 : « Aller au Conservatoire, c’est passer des examens stressants ! »

Si auparavant les élèves du Conservatoire devaient passer des examens tous les 6 mois, ce n’est plus du tout le cas. Aujourd’hui, les élèves passent un examen tous les 4 ans seulement, afin de changer de cycle et sont accompagnés et suivis par leur professeurs en contrôle continu, grâce à un bulletin trimestriel. 

Idée reçue n°5 : « Seuls les meilleurs montent sur scène »

« Il y a une notion que je défends énormément c’est celle de l’apprenti artiste », souligne Éric Scrève, directeur du Conservatoire du Grand Besançon. « Je tiens beaucoup à cette notion de l’apprentissage. Pour moi, un artiste, c’est comme un couvreur qui doit monter assez vite sur le toit ne serait-ce que pour vérifier qu’il n’a pas le vertige. Dès les premiers pas les élèves se produisent sur scène seul ou en groupe, dans des programmes adaptés, afin de gouter aux joies de la scène et de la reconnaissance du public, ce qui les motive et les entraine à gérer l’émotion que cela peut véhiculer » 

Idée reçue n°6 : « Pour aller au Conservatoire, il faut s’y connaitre » 

Des formules d’éveil à la musique et à la danse sont proposées dès l’âge de 5 – 6 ans. Ceci leur permet d’essayer, de découvrir nos pratiques tranquillement, dans une ambiance ludique et conviviale. 

Info +

  • Journée « portes ouvertes » au Conservatoire du Grand Besançon
  • Samedi 6 mai 2017 de 10 heures à 19 heures
  • Possibilité de s’inscrire
  • Rencontres avec les élèves et l’équipe pédagogiques
  • Démonstrations musicales, de danse et de théâtre avec les élèves
  • http://www.conservatoire.grandbesancon.fr/
  • Entrée libre

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Loto du patrimoine : zoom sur l’Abbaye cistercienne de Montigny-Lès-Cherlieu (Haute-Saône)

Loto du patrimoine : zoom sur l’Abbaye cistercienne de Montigny-Lès-Cherlieu (Haute-Saône)

121 monuments ont été retenus pour le Loto du patrimoine 2019 destiné à financer la restauration des monuments français. Le tirage spécial aura lieu le 14 juillet 2019 avant le lancement en septembre de jeux à gratter de 3 et 15 €. Quatre lieux ont été sélectionnés en Franche-Comté.

Des élèves d’Ornans présentent à Emmanuel Macron leurs productions sur Courbet

Des élèves d’Ornans présentent à Emmanuel Macron leurs productions sur Courbet

Après son discours et la visite de l'exposition "Yan Pei Ming face à Courbet", Emmanuel Macron a pris le temps de rencontrer une quinzaine d'élèves de l'école primaire Courbet et du collège Pierre Vernier d'Ornans qui ont pu lui présenter leurs travaux réalisés dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Courbet.

Le festival Saônorités, de retour ce week-end pour sa 8e édition

Le festival Saônorités, de retour ce week-end pour sa 8e édition

Depuis huit années maintenant, Raphaël Lazzeroni et son équipe de 14 organisateurs organisent leur traditionnel festival Saônorités dans la petite commune de Saône, ce samedi 15 juin 2019. La particularité de cet événement musical ? Un accès libre à tous et surtout gratuit. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.12
peu nuageux
le 25/06 à 3h00
Vent
1.24 m/s
Pression
1017.18 hPa
Humidité
82 %

Sondage