Consolation : un colloque pour inaugurer la nouvelle vocation du site

Publié le 10/10/2010 - 15:01
Mis à jour le 10/10/2010 - 15:01

Le 16 octobre prochain se tiendra de 9h30 à 17h un important colloque dans les locaux de l’ancien petit séminaire. Organisé en partenariat par la Fondation du Val de Consolation et l’Association « Artisans de paix » qui anime le site depuis le 1er juillet, cette rencontre sera consacrée à un thème d’actualité : « Les religions sources de paix, les croyants face à la violence ».

Ce colloque devrait donner le ton d’un nouvel élan pour Consolation, avec la présence d’intervenants tels que :
 
  • Cheik Bentounès, président de l'Association internationale soufie Alâwiyya

     

  • Christophe Roucou, directeur du service des relations avec l’Islam à la Conférence des Evêques de France

     

  • Claude Schockert, évêque de Belfort-Montbéliard, responsable pour la Pastorale des Migrants

     

  • Annie Genevard, maire de Morteau et conseillère Régionale

     

  • Marie-Christine Michau, membre du Comité central du Conseil œcuménique des Eglises

     

  • Danielle Poissenot, adjointe au maire de Besançon

     

  • Mme Myriam Gravelle, directrice du lycée Sainte Famille à Besançon
 
Pour assister  au colloque, merci de vous inscrire au secrétariat de l’archevêché (03 81 82 71 40 ou catherine-bataillard@orange.fr) avant le 12 octobre.

La participation aux frais est fixée à 20 €, repas compris.

 
En lien avec ce colloque, une projection spéciale du film « Des hommes et des Dieux » sera proposée vendredi 15 octobre à 20h30 au cinéma Pax de Valdahon. Introduction et débat avec le père Christophe Roucou (prix de la séance : 4 €)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Religion

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".

Messes suspendues : l’épiscopat espère pouvoir « trouver un protocole satisfaisant »

Le président de la Conférence des évêques de France, a exprimé dimanche sa déception de voir les messes suspendues en raison du reconfinement, mais espéré pouvoir trouver "un protocole satisfaisant" avec les pouvoirs publics pour pouvoir les célébrer à nouveau. En attendant, l’archevêque de Besançon, Mgr Jean-Luc Bouilleret, a célébré dimanche 8 novembre une messe retransmise en direct de la cathédrale St-Jean.

Besançon : les responsables des mosquées déposeront une gerbe aux pieds de cathédrale Saint-Jean en signe de paix

Ce dimanche 1er novembre 2020, les responsables des mosquées de Besançon déposeront une gerbe devant la cathédrale Saint-Jean de Besançon vers 19h00 juste après la messe de 18h15, dirigée par Mgr Jean-Luc Bouilleret, l'Archevêque de Besançon. Ils seront accompagnés par un certain nombre de fidèles pour ce geste symbolique...

Hommage à Samuel Paty : la maire d’Ornans invite les habitants à poser une bougie sur leur fenêtre

Isabelle Guillame a décidé de mettre les drapeaux de la mairie d'Ornans en berne jusqu'à la fin de la semaine. Ce mercredi 21 octobre 2020, jour d'hommage national, les conseillers observeront une minute de silence. La maire d'Ornans invite les habitants "à s’associer à cet hommage et à poser une bougie sur leur fenêtre dès ce soir".

Samuel Paty tué : « Nous sommes scandalisés que des gens emplis de haine associent l’Islam à leur folie meurtrière » (Mosquées de Besançon)

Suite à l'assassinat du professeur d'histoire-géographique Samuel Paty vendredi dernier, les responsables des mosquées de Besançon dénoncent un acte "odieux" qui vient "remettre en question l'exercice du métier noble d'enseignant". Ils appellent "à la vigilance et à l'unité pour faire front contre l'extrémisime et toutes les tentatives de division de notre pays."
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.03
ciel dégagé
le 28/11 à 12h00
Vent
3.41 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
64 %

Sondage