"Contribuables et associés" tacle Besançon

Publié le 18/10/2013 - 19:34
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:37

À l’heure du paiement de la taxe d’habitation et de la taxe foncière, l’émission « C Dans l’air » de France 5 présentée par Yves Calvi s’est penchée sur la fiscalité des communes. Dans le dernier reportage diffusé, l’association « Contribuables Associés » donne l’exemple de Besançon qui obtient 2/20.

 ©
©

Au cours d'un reportage sur le "ras-le-bol fiscal" ambiant, les journalistes de l'émission ont interrogé l'association "Contribuables associés" qui revendique une hausse de 20% de ses adhérents depuis le début de l'année. Cécile Labrousse, chargé de mission pour l'association y présente son "Argus des communes" qui répond à la question "provocatrice", votre maire est-il dépensier ? Et elle prend l'exemple de Besançon. Le site lui inflige un 2/20 en prenant en compte les tendances du budget de la commune avec une augmentation par an de 3,2% des dépenses, de 3,5% des prélèvements et de 2,7% de la dette. 

"Les contribuables n'ont pas vraiment les moyens de savoir ce qui se passe dans leur commune. Notre idée, c'est de simplifier les choses et de donner une notre très claire pour que le contribuable vote en connaissance et surtout on a un moyen de pression sur les maires, car s'il n'y a pas de baisse de la dépense publique, il n'y aura pas de baisse des impôts locaux..." 

En Chiffres

À Besançon, pour 2012, les dépenses totales de la commune atteignent 2.247 €/habitant pour une moyenne de 1930€. La dette est légèrement inférieure à celle de la moyenne : 938€/habitant (1050 en moyenne). Concernant les impôts, les prélèvements totaux s'élèvent à 613 euros (570 euros en moyenne). Voir la méthodologie de l'Argus des communes.

 Une vision "simpliste" selon Vincent Drezet de "Solidaires Finances publiques" 

Suite à la diffusion du reportage (regarder à 46'30), Vincent Drezet, secrétaire général du syndicat Solidaires Finances publiques a minimisé les résultats de l'étude.  "Attribuer une note comme ça simplement parce que la dépense augmente, ça n'a pas de sens. C'est du simpliste. Ce qu'il faut voir, c'est la contre-partie en forme de dépenses (...) s’il y a eu des crèches pour répondre à des besoins, à ce moment la dépense peut être justifiée. Il faut regarder pour voir pourquoi on paye (...) alors que l'on bénéficie tous les jours, notamment dans la commune, de services publics parfois sans le savoir..." Une vision partagée par le cabinet du maire de Besançon qui estime que les dépenses doivent être analysées au regard du niveau de service rendu à la population et du partage des compétences avec les communeautés d'agglomération. Le maire devrait s'exprimer à ce sujet en début de semaine prochaine. 

Et toi t'as combien ? 

Voici les autres notes des principales villes de Franche-Comté et proches de Besançon : 

 Jura 

  • Lons-le-Saunier : 12/20
  • Dole : 7/20

 Haute-Saône 

  • Vesoul : 11/20
  • Lure : 16/20
  • Luxeuil : 19/20 

Doubs 

  • Besançon : 2/20
  • Montbéliard : 8/20
  • Pontarlier : 8/20
  • Morteau : 3/20

Autres villes : 

  • Dijon : 14/20
  • Mulhouse : 0/20

L'Argus des communes

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Après l’effondrement karstique, des commerçants de la rue de Vesoul impactés par les travaux de la piste cyclable…

C’en est trop pour plusieurs commerçants de la rue de Vesoul à Besançon ce lundi 22 juillet 2024… Une tranchée a été creusée pour créer la voie cyclable mais condamne l’accès à plusieurs magasins de la zone… Pour rappel, la rue a rouvert le 28 juin après quatre mois de fermeture suite à l’effondrement karstique.

Sirops et limonades Rième, quoi de neuf pour l’été 2024 ?

QUOI DE 9 ? • Un siècle après la création, dans les montagnes du Haut-doubs, la Maison Rième n’a pas pris une ride. C’est avant l’arrivée des colas que Marcel-Alcide Rième invente dans les années 20 la pétillante "Mortuacienne". Elle a beaucoup voyagé jusqu’en 2024, accompagnée de sirops, y compris bio et gourmands.

Tiny Houses, tentes XXL, espace snaking… Le nouveau visage du camping Chalezeule

Installée depuis un mois, les 10 tiny houses (…) et les 5 tentes familiales complètent désormais l’offre du camping de Chalezeule qui comptait déjà (et encore) des espaces dédiés aux campeurs sous une tente personnelle. Repensé l’espace snacking a également été officiellement inauguré vendredi 19 juillet 2024.

Les Barbiers by l’Atelier, le nouveau salon de la rue de Belfort

À Besançon, le salon de coiffure L’Atelier, situé rue de Belfort a fait le choix de scinder sa clientèle autrefois mixte, pour désormais accueillir ces messieurs à quelques pas, au 63 de la rue de Belfort. Ouvert depuis le 2 juillet 2024, Les Barbiers by l’Atelier propose des prestations pour hommes dans un cadre masculin et élégant. 

Véhicules électriques : 50 points de recharge publics dans le Grand Besançon

Marie Zéhaf, vice-présidente de Grand Besançon Métropole chargée des mobilités, Catherine Barthelet, vice-présidente en charge des projets de territoire, Marie-Jeanne Bernabeu, maire d’Avanne-Aveney et conseillère communautaire déléguée à la commande publique ainsi que Nicolas Bardou, directeur général de la société Easy Charge Services, ont inauguré mercredi 17 juillet 2024, l’un des 50 points de recharge électrique actuellement disponibles dans le réseau public dans le Grand Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.44
nuageux
le 24/07 à 21h00
Vent
1.34 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
86 %