"Contribuables et associés" tacle Besançon

Publié le 18/10/2013 - 19:34
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:37

À l’heure du paiement de la taxe d’habitation et de la taxe foncière, l’émission « C Dans l’air » de France 5 présentée par Yves Calvi s’est penchée sur la fiscalité des communes. Dans le dernier reportage diffusé, l’association « Contribuables Associés » donne l’exemple de Besançon qui obtient 2/20.

 ©
©

Au cours d'un reportage sur le "ras-le-bol fiscal" ambiant, les journalistes de l'émission ont interrogé l'association "Contribuables associés" qui revendique une hausse de 20% de ses adhérents depuis le début de l'année. Cécile Labrousse, chargé de mission pour l'association y présente son "Argus des communes" qui répond à la question "provocatrice", votre maire est-il dépensier ? Et elle prend l'exemple de Besançon. Le site lui inflige un 2/20 en prenant en compte les tendances du budget de la commune avec une augmentation par an de 3,2% des dépenses, de 3,5% des prélèvements et de 2,7% de la dette. 

"Les contribuables n'ont pas vraiment les moyens de savoir ce qui se passe dans leur commune. Notre idée, c'est de simplifier les choses et de donner une notre très claire pour que le contribuable vote en connaissance et surtout on a un moyen de pression sur les maires, car s'il n'y a pas de baisse de la dépense publique, il n'y aura pas de baisse des impôts locaux..." 

En Chiffres

À Besançon, pour 2012, les dépenses totales de la commune atteignent 2.247 €/habitant pour une moyenne de 1930€. La dette est légèrement inférieure à celle de la moyenne : 938€/habitant (1050 en moyenne). Concernant les impôts, les prélèvements totaux s'élèvent à 613 euros (570 euros en moyenne). Voir la méthodologie de l'Argus des communes.

 Une vision "simpliste" selon Vincent Drezet de "Solidaires Finances publiques" 

Suite à la diffusion du reportage (regarder à 46'30), Vincent Drezet, secrétaire général du syndicat Solidaires Finances publiques a minimisé les résultats de l'étude.  "Attribuer une note comme ça simplement parce que la dépense augmente, ça n'a pas de sens. C'est du simpliste. Ce qu'il faut voir, c'est la contre-partie en forme de dépenses (...) s’il y a eu des crèches pour répondre à des besoins, à ce moment la dépense peut être justifiée. Il faut regarder pour voir pourquoi on paye (...) alors que l'on bénéficie tous les jours, notamment dans la commune, de services publics parfois sans le savoir..." Une vision partagée par le cabinet du maire de Besançon qui estime que les dépenses doivent être analysées au regard du niveau de service rendu à la population et du partage des compétences avec les communeautés d'agglomération. Le maire devrait s'exprimer à ce sujet en début de semaine prochaine. 

Et toi t'as combien ? 

Voici les autres notes des principales villes de Franche-Comté et proches de Besançon : 

 Jura 

  • Lons-le-Saunier : 12/20
  • Dole : 7/20

 Haute-Saône 

  • Vesoul : 11/20
  • Lure : 16/20
  • Luxeuil : 19/20 

Doubs 

  • Besançon : 2/20
  • Montbéliard : 8/20
  • Pontarlier : 8/20
  • Morteau : 3/20

Autres villes : 

  • Dijon : 14/20
  • Mulhouse : 0/20

L'Argus des communes

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Maison Loiseau ouvre un restaurant au Japon 

Blanche Loiseau, qui a travaillé en immersion une année au Japon en 2019-2020, avant d’assumer son premier rôle de cheffe à "Loiseau du Temps " à Besançon pendant une année, se rendra au Japon pour ouvrir "Loiseau de France". Son second, Léo Pujol, qu’elle forme depuis un an, deviendra son successeur à Besançon, apprend-on ce 1er mars 2024.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.89
couvert
le 02/03 à 12h00
Vent
3.02 m/s
Pression
1002 hPa
Humidité
62 %