Coronavirus : possible nouvelle vague en France

Publié le 09/07/2020 - 10:55
Mis à jour le 09/07/2020 - 10:55

Le président du conseil scientifique chargé de guider le gouvernement s’inquiète d’une possible nouvelle vague en France, et ce, dès cet été 2020. 

 © Polina T CC0
© Polina T CC0

Face au coronavirus, il convient de rester vigilant. Un rebond de l'épidémie de Covid-19 en France est possible en octobre-novembre, voire cet été si les mesures barrières sont abandonnées, prévient le président du conseil scientifique chargé de guider le gouvernement, Jean-François Delfraissy, dans un entretien avec l'Agence France-Presse.

« Il y a un certain nombre de risques qu'il y ait un retour du virus à l'automne, assure le professeur. On est extrêmement frappé par ce qui se passe dans l'hémisphère sud en ce moment, qui est en hiver austral : l'épidémie est en train de flamber en Amérique du Sud, en Afrique du Sud, en Australie, qui vient de confiner Melbourne alors que ce pays était jusqu'à maintenant extrêmement protégé. On a de très grandes inquiétudes. Ce n'est pas une certitude et j'espère qu'on va se tromper, mais beaucoup d'éléments font penser qu'il pourrait y avoir un retour du virus sur l'Europe pour la fin octobre ou le mois de novembre. Si c'est le cas, on sera évidemment beaucoup plus prêts qu'on ne l'avait été au mois de février. »

« Mulhouse » peut se reproduire cet été en France

La situation en France est mitigée et pourrait basculer en cas de négligence. « D'un côté, explique le spécialiste, tous les chiffres en France sont plutôt bons, on a les outils, on a les tests, on dépiste, donc tout ça est extrêmement positif. Et puis, de l'autre côté, il y a une perte quasi complète des mesures de distanciation, en particulier chez la population jeune. Le port du masque dans les transports ou le lavage des mains sont des choses qui sont restées, mais les gestes de distanciation sociale plus généraux sont en train de se perdre. Et je dis "attention, le virus circule encore". On le voit tout près de nous : en Espagne, en Allemagne, en Angleterre, on a dû reconfiner au niveau local. Si nos concitoyens continuent à s'écarter de ces mesures, le risque d'une reprise, un peu différente, avant la fin de l'été reste toujours possible. »

Jean-François Delfraissy prévient qu'il faut éviter les endroits où il y a des foules, où les gens se touchent, et les lieux fermés, qui sont particulièrement à risque, et il préconise donc le port du masque et la distanciation. « On sait qu'il y a des super-transmetteurs qui peuvent contaminer 20, 30, 40, 50 personnes pour des raisons qu'on ne connaît pas. Vous mettez un super-transmetteur dans un lieu confiné et un lieu de rassemblement et vous avez Mulhouse : ça peut se reproduire cet été en France. »

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.62
légère pluie
le 17/06 à 3h00
Vent
1.43 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
95 %