Covid-19 : le foot français sonne la "saison blanche" des championnats amateurs

Publié le 25/03/2021 - 11:14
Mis à jour le 25/03/2021 - 11:14

Devant les restrictions imposées par la pandémie de Covid-19, la Fédération française de football (FFF) s’est résolue ce mercredi 24 mars 2021 à mettre un terme aux Championnats amateurs départementaux et régionaux dont la saison 2020-2021, suspendue depuis fin octobre, est déclarée « blanche », sans promotions ni relégations.

 © Flooy via Pixabay
© Flooy via Pixabay

"A date, le calendrier, déjà contraint, ne permet plus d'envisager une reprise des compétitions amateures", a annoncé la FFF dans un communiqué à l'issue du premier comité exécutif organisé depuis la réélection de Noël Le Graët à la tête de l'instance.

"Cette décision du Comex de la FFF entraîne une saison blanche pour toutes les compétitions amateures, sans aucune montée ni descente pour les clubs engagés dans ces championnats", explique la "3F". Sont concernés : "l'ensemble des compétitions amateures départementales et régionales métropolitaines", la Coupe de France féminine ainsi que le National 3, soit l'équivalent de la 5e division chez les messieurs.

En revanche, l'hypothèse d'une reprise du National 2 (4e division) et de la D2 féminine, suspendus par le gouvernement début mars alors qu'ils devaient reprendre, n'est pas totalement écartée. Leur situation «"era l'objet d'un examen ultérieur au regard des perspectives de reprise possible définies par l'État", précise la FFF.

Une suspension depuis le deuxième confinement

Les championnats amateurs locaux étaient suspendus depuis la fin du mois d'octobre, moment où le gouvernement avait annoncé le deuxième confinement face à la recrudescence des cas de Covid-19 dans le pays. Depuis, les entraînements avec contacts des adultes n'avaient pas pu reprendre, à l'exception des équipes engagées en Coupe de France, compétition emblématique qui avait redémarré cet hiver sous protocole sanitaire strict. La Ligue 1 et la Ligue 2, professionnelles, le National 1 ainsi que la D1 féminine se déroulent normalement depuis le début de saison, également dans le respect d'un strict protocole.

Plusieurs fédérations ont déjà acté la fin de leurs championnats amateurs : les épreuves de rugby ont ainsi été définitivement stoppées le 26 février, face à la situation sanitaire, la Fédération actant le principe d'une saison blanche. Côté football, le président Le Graët a répété qu'il souhaitait toujours vivement rouvrir les infrastructures, à défaut de pouvoir terminer les compétitions. "Ouvrir les portes du stade le plus vite possible, pour organiser des matchs amicaux ou des tournois, c'est nécessaire", avait dit le dirigeant dans un entretien à l'Agence France-Presse à quelques jours de sa réélection.

La FFF, comme les autres fédérations, déplore cette saison une « nette baisse » des licenciés selon Le Graët, surtout sur les 6-10 ans. La FFF revendique 2,1 millions de licenciés, dont 176 000 féminines.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

L’entraîneur Oswald Tanchot quitte le FC Sochaux-Montbéliard

Arrivé à l’été 2023 à la tête de l’équipe première, Oswald Tanchot a annoncé sa volonté de quitter le club à 1 an du terme de son contrat. Le club vient de confirmer son départ ce mardi 28 mai 2024 dans un communiqué. Celui-ci dit avoir accédé à la demande de Tanchot de mettre fin à leur collaboration d’un commun accord.

Sondage – Pensez-vous que les Jeux olympiques et paralympiques de Paris sont une bonne chose pour la capitale et la France ?

Cet évènement international qui se tiendra pendant du 26 juillet au 11 août et du 28 août au 8 septembre 2024 à Paris est le sujet de nombreuses critiques et inquiétudes, comme c’était le cas avant les JOP de Londres, de Rio ou de Tokyo : transports en commun, eau potable, sécurité, prix des billets et des logements, pollution, impact sur la population parisienne, budget, gentrification, conditions des bénévoles, etc. Et vous, pensez-vous que les JOP à Paris sont une bonne chose pour la France ? C’est notre sondage de la semaine.

Été sportif à Besançon, entre actualité (JO 2024) et valeur sûre (Vital’été) !

PUBLI-INFO • Si nous parlons de sport d’ici à la fin de l’été, il y a de grandes chances que les jeux olympiques et paralympiques soient de la partie. Aussi, à Besançon, en plus de la réédition d’une valeur sûre, Vital’ été, les jeux olympiques et paralympiques s’invitent au travers du Club 2024. Suivez-moi…

Les jeunes nageurs de l’Alliance natation Besançon à la recherche de financements pour se rendre aux JO

Depuis deux ans, les jeunes nageurs bisontins se mobilisent en vue de réaliser leur rêve : rencontrer des champions olympiques aux Jeux de Paris 2024. En plus de leurs diverses actions, ils ont ouvert une cagnotte afin de terminer le financement de ce voyage de quatre jours à Paris à l’occasion des JO.

Le label club du GBDH passe à l’argent

Après une première distinction en bronze obtenue l’année dernière, le GBDH a eu la très bonne surprise de découvrir que son label club avait été revalorisé par la Ligue nationale de Handball le 17 mai 2024. En plus de ce label argent, le club se classe à la 2e place de ProLigue et à la 13e place des clubs Français (D1 & D2 confondues).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.36
couvert
le 29/05 à 0h00
Vent
0.82 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
89 %