Covid-19 : Strasbourg renonce à son marché de Noël

Publié le 22/10/2020 - 14:28
Mis à jour le 22/10/2020 - 14:28

La maire (EELV) de Strasbourg Jeanne Barseghian a annoncé ce jeudi 22 octobre 2020 que la ville renonçait à son marché de Noël traditionnel face à l'aggravation de la situation sanitaire, en supprimant les 300 chalets habituels mais en maintenant des animations.

3Marchedenoel002.JPG

"J'ai pris la décision de privilégier le scénario sans chalets" tout en maintenant "Strasbourg capitale de Noël" avec le grand sapin de la place Kléber, au coeur de la ville, des "animations" ou des "déambulations d'artistes", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse.

Début octobre, la capitale alsacienne espérait encore maintenir son marche de Noël multiséculaire, au prix d'adaptations pour faire face à la crise sanitaire.

En temps normal, l'événement organisé depuis 450 ans et qui n'a été annulé que pendant les périodes de guerres attire quelque deux millions de visiteurs en un mois autour de plus de 300 chalets en bois avec des retombées économiques évaluées à 250 millions d'euros.

Avant Strasbourg, Paris, Bordeaux ainsi que les villes allemandes de Cologne ou Fribourg, avaient déjà annoncé l'annulation de leurs marchés de Noël.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Violences conjugales : le dépôt de plainte bientôt possible à l’hôpital de Besançon…

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ce 25 novembre 2020, plusieurs acteurs du département ont signé une convention relative à l’accueil, la prise en charge et la prise des plaintes des femmes victimes de violences, dans les locaux du Centre Hospitalier Universitaire de Besançon.

Violences conjugales : le premier bracelet anti-rapprochement testé dès le 8 décembre à Besançon

À l'occasion de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes, le procureur de la République de Besançon et le préfet du Doubs entouré de leurs partenaires (France Victime Besançon, Police, Gendarmerie et Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation) ont signé ce mercredi 25 novembre 2020 le protocole de mise en œuvre du "Bracelet anti-rapprochement" au sein du tribunal judicaire de Besançon. Objectif : mieux protéger les victimes de conjoints ou ex-conjoints violents.

Violences conjugales : un signalement possible sur le site internet de l’enseigne Carrefour

Dans le cadre de la mobilisation des forces de l’ordre contre les violences conjugales, Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté, s’est rendue ce 24 novembre 2020 dans le magasin Carrefour de la Ville du Bois afin de lancer officiellement le partenariat entre Carrefour et la Gendarmerie Nationale.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.07
nuageux
le 27/11 à 6h00
Vent
1.04 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
86 %

Sondage