Covid-19 : un allongement des vacances de février parmi les scénarios, dit Attal

Publié le 28/01/2021 - 09:16
Mis à jour le 28/01/2021 - 09:16

L'objectif du gouvernement est "que les enfants puissent continuer d'aller à l'école" mais "rien n'est exclu", dont un allongement des vacances de février pour freiner l'épidémie du Covid-19, a indiqué jeudi 28 janvier 2021 son porte-parole Gabriel Attal.

 © JC Sexe Ville de Besançon
© JC Sexe Ville de Besançon

Il a confirmé sur France Inter que des décisions seraient prises "en fin de semaine, après que nous ayons vu les effets du couvre-feu à 18H00", et que "les annonces, s'il doit y en avoir, évidemment seront faites rapidement".

Interrogé sur le climat anxiogène alimenté par un exécutif qui temporise sur un possible reconfinement, et sur les inquiétudes des parents d'élèves, M. Attal a souligné que le gouvernement a "toujours comme boussole, autant que c'est possible, de permettre à nos enfants d'aller à l'école".

"Ca a toujours figuré dans nos priorités", mais avec l'émergence de variants du virus, "tous les scénarios sont sur la table, rien n'est exclu".

Avec les vacances de février qui approchent, "il est évidemment possible de réfléchir à allonger les vacances d'un côté ou de l'autre. Mais notre objectif est que les enfants puissent continuer à apprendre", a-t-il ajouté.

Un couvre-feu qui ne "ne freine pas suffisamment" la propagation du virus

L'exécutif s'est encore accordé le temps de la réflexion mercredi avant d'éventuellement redonner un tour de vis face à l'épidémie, actant toutefois à l'issue du Conseil de défense que le couvre-feu à 18H00 "ne freine pas suffisamment" la propagation du virus.

Gabriel Attal a ainsi indiqué mercredi que "différents scénarios" sont à l'étude, qui vont "du maintien du cadre actuel", piste qu'il a jugée "peu probable", jusqu'à "un confinement très serré".

Il a défini jeudi celui-ci comme "un confinement qui a des effets suffisamment rapides et efficaces pour freiner davantage la circulation du virus".

"On a systématiquement appris des différents confinements qu'on a eus en France, on en tire des enseignements à chaque fois", a-t-il confirmé. L'objectif est d'"avoir l'équilibre le plus juste entre un freinage de la circulation du virus et la vie des Français".

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

General Electric : Bruno Le Maire sollicité pour recevoir une délégation composée de syndicats et d’élus

Plusieurs élus du Territoire de Belfort, de la Région et des l'intersyndicale sollicite une table ronde avec le ministre de l'Économie, apprend-on ce 22 avril 2021. Pour rappel, Ma-G Dufay, la présidente de la Bourgogne Franche-Comté indiquait ce mercredi vouloir un moratoire au plan social relatif la situation de GE Steam Power tout en invitant Emmanuel Macron à Belfort.

Les conditions pour être candidat aux élections départementales...

Les élections départementales se dérouleront le 20 et 27 juin 2021 en France, en même temps que les élections régionales, afin de renouveler les 95 conseils départementaux de la France. Les candidats et leur suppléant souhaitant se présenter à cette élection doivent se faire connaître en binôme (composé d’une femme et d’un homme) en préfecture entre le 26 avril et le 5 mai 2021.

5G: « pas de risques nouveaux » pour la santé selon les données disponibles, estime l’Anses

+ Réaction de Besançon Maintenant • La nouvelle génération de réseaux mobiles 5G en cours de déploiement ne présente "pas de risques nouveaux" pour la santé, au vu des données actuellement disponibles, a estimé ce mardi 20 avril 2021 l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), dans un avis très attendu sur cette technologie controversée. Ludovic Fagaut, chef de fil de l'opposition au conseil municipale de Besançon donne son point de vu que la question.

Commerces « non essentiels : Ève Boutique à Besançon envoie une petite culotte au Premier ministre…

Considérée comme "non essentielles" dans le cadre du confinement de ce mois d'avril en France, les boutiques de lingerie sont fermées. De ce fait, de nombreux commerçants de ce secteur ont envoyé des petites culottes au Premier ministre dont Ève Boutique Lingerie à Besançon… C'est ce qui s'appelle une action culottée !

Sécurité : des policiers supplémentaires en Bourgogne Franche-Comté d’ici fin 2021

Mise à jour • Dans le cadre de son déplacement sur le thème de la sécurité ce lundi 19 avril à Montpellier, le président de la République Emmanuel Macron a confirmé le déploiement de 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires sur la durée du quinquennat. Zoom sur le nombre de postes attribués en Bourgogne Franche-Comté...

Covid: Macron s’entretient avec une quinzaine de maires par visio jeudi

Emmanuel Macron réunit ce jeudi 15 avril 2021 vers 16h en visioconférence une quinzaine de maires "représentatifs des territoires et des sensibilités politiques" pour faire un point sur la crise sanitaire et l'épidémie du Covid-19. Il  présidera ensuite une réunion avec une dizaine de ministres pour examiner les protocoles de réouverture. 

La troisième vague « n’est pas derrière nous », la situation se dégrade en Franche-Comté

La troisième vague de l'épidémie de Covid-19 "n'est pas derrière nous" et le "pic des hospitalisations n'est pas atteint" malgré des "signaux encourageants", a rapporté mercredi  Gabriel Attal. Le porte parole du gouvernement parle d'une  "évolution qui paraît plus dégradée" dans les départements de l'Est de la région : Haute-Saône,  Doubs,  Territoire de Belfort et Jura.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.44
ciel dégagé
le 23/04 à 15h00
Vent
5.04 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
22 %

Sondage