Covid-19 : une situation épidémique stable en Bourgogne Franche-Comté malgré les variants

Publié le 13/03/2021 - 09:21
Mis à jour le 13/03/2021 - 09:21

La situation épidémique régionale reste globalement comparable à celle de la semaine dernière, selon le point sanitaire du 12 mars 2021 de l'Agence Régionale de la Santé en BFC. La diffusion des variants du virus, qui se poursuit, doit inciter à "redoubler de vigilance face à leur forte contagiosité", est-il précisé.

©Alexane Alfaro ©
©Alexane Alfaro ©

À environ 150 pour 100 000 habitants, l’incidence de l’épidémie de COVID-19 en Bourgogne-Franche-Comté reste semblable à celle de la semaine dernière, en dessous de la moyenne nationale qui s’établit pour sa part à près de 220 pour 100 000 habitants. Le taux de positivité des tests, autour de 6%, se place également en retrait par rapport au taux- France entière.

La situation par département :

La situation demeure cependant très hétérogène en fonction des territoires. La circulation virale s’est ralentie en Saône-et-Loire, en Côte-d’Or et dans le Jura ; elle est assez modérée dans le Territoire de Belfort, plus soutenue en Haute-Saône et dans la Nièvre.

En revanche, le Doubs et l’Yonne se caractérisent par "une dynamique plus préoccupante, toujours à un niveau élevé", explique l'ARS.

Concernant la diffusion des variants du virus, elle se poursuit. Le variant dit britannique, ultra-majoritaire en France (plus de 68%), est également désormais dominant dans la région (près de 60%).

Les variants sud-africains et brésiliens restent présents de manière plus sporadique (moins de 6%), avec cependant un taux bien supérieur dans l’Yonne (8%) et le Doubs (12%), où des mesures complémentaires ont été prises, en particulier pour encourager le dépistage visant à casser au plus tôt, les chaînes de transmission.

Plus de 6.000 décès en BFC

Si globalement les hospitalisations se maintiennent à un niveau désormais comparable au pic de la première vague (entre 1.200 et 1.300 personnes prises en charge), la baisse est moins notoire en réanimation, avec toujours près de 150 personnes atteintes par des formes graves de la COVID-19 admises dans les services.

Près de 400 transferts de patients au sein de la région et exceptionnellement hors région, ont été opérés depuis le début de la deuxième vague de l’épidémie.

Les établissements de santé enregistrent 3.902 décès; Santé publique France recense 2.242 décès dans les établissements médico-sociaux de la région, ce qui porte le nombre de décès à déplorer bien au-delà de 6.000.

La couverture vaccinale progresse

Selon l'ARS, l’impact de l’épidémie sur la mortalité commence à se réduire, en particulier dans les EHPAD à la faveur de la campagne vaccinale : "L’effet protecteur sur les personnes les plus exposées est net".

  • Plus de 40% des personnes de plus de 75 ans sont désormais vaccinées dans la région.

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté rappelle que chacun reste un acteur déterminant de l’épidémie, en tous points du territoire : en appliquant chaque jour les gestes barrières, en recourant au dépistage au moindre doute, en respectant les consignes d’isolement.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Chantal Carroger, la directrice du CHU de Besançon, part en retraite

Après sept années passées à la direction générale du CHU de Besançon, Chantal Carroger quittera ses fonctions le 23 mai 2022 pour partir en retraite. L’intérim sera assuré par Emmanuel Luigi, actuel directeur général adjoint, jusqu’à la nomination d’un nouveau directeur général dont la prise de fonction débutera au 1er janvier 2023.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.8
peu nuageux
le 27/05 à 3h00
Vent
1.12 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
98 %

Sondage