Crédit agricole Franche-Comté : pour vous ouvrir les portes de votre 1er logement

Publié le 23/04/2018 - 07:01
Mis à jour le 18/06/2019 - 09:53

Vous rêvez d’acheter votre 1er logement ? Vous vous dites « c’est le moment » mais vous vous demandez aussi « comment m’y prendre ? ». Le Crédit Agricole Franche-Comté a tout prévu pour vous accompagner dans la concrétisation de votre projet immobilier. De la recherche de votre bien jusqu’à la signature, nous sommes à vos côtés pour vous aider à vous poser les bonnes questions et faire les bons choix. 

PUBLI-INFO

Grâce à l’application MON PROJET IMMO, vous suivez votre projet en temps réel depuis chez vous et vous pouvez interagir avec votre conseiller.

Et parce qu’au Crédit Agricole, le digital ne signifie pas la fin de l’humain, vous pouvez rencontrer votre conseiller dans l’une de nos 133 agences en Franche-Comté.

projet immobilier crédit agricole Franche-Comté

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Au Crédit Agricole Franche-Comté, nous accompagnons les jeunes dans leur projet de première acquisition immobilière, à travers des conseils et des financements adaptés.

Vous êtes éligibles au Prêt à Taux Zéro de l’Etat (PTZ)* ? Le CAFC vous accompagne en doublant votre enveloppe avec « Mon 1er Toit Comtois ».

*Mensualités de 166,67 €. Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 0,39 %, soit un montant total dû de 40 000 €.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.  

Exemple : pour un prêt Mon 1er Toit Comtois d’un montant de 40 000 €, décaissé en une seule fois, d’une durée totale de 240 mois, au taux annuel débiteur fixe de 0%, le remboursement s’effectue en 239 mensualités de 166,67 € et une dernière ajustée de 165,87 €. Montant total dû de 41 600.80 € dont intérêts de 0€, pas de frais de dossier, assurance emprunteur obligatoire de 1 600,80 €. Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 0.39 % . 

Le coût standard de l’assurance emprunteur obligatoire « garanties décès, perte totale et irréversible d’autonomie, et incapacité temporaire totale et invalidité totale » est de 6,67 € par mois pour un assuré à 100 % âgé de moins de 30 ans, et s’ajoute à la mensualité du crédit. 

Le montant total dû par l’emprunteur au titre de l’assurance sur la durée totale du prêt sera de 1 600,80 € pour un Taux Annuel Effectif de l’Assurance (TAEA) de 0.39 %. Le coût de l’assurance peut varier en fonction de votre situation personnelle. Une garantie réelle ou personnelle sera demandée pour l’octroi du projet global habitat. 

Mon 1er Toit Comtois est une offre de prêt du Crédit Agricole Franche-Comté, à taux nominal de 0% (conditions en vigueur jusqu’au 31/12/2018), réservée aux particuliers majeurs primo-accédants éligibles au prêt règlementé PTZ dans le cadre d’une acquisition dans le neuf ou une construction

Montant équivalent au prêt réglementé PTZ, avec un plafond de 40 000 €. Le prêt Mon 1er Toit Comtois est valable dans le cadre d’un projet global comprenant un prêt principal habitat ; l’ensemble des prêts ne pourront être accordés que sous réserve d'étude et d'acceptation définitive de votre dossier global habitat par la Caisse Régionale du Crédit Agricole Franche-Comté. L'emprunteur dispose d'un délai de réflexion de dix jours. La vente est subordonnée à l'obtention du prêt principal habitat. Si celui-ci n'est pas obtenu, le vendeur doit lui rembourser les sommes versées.



Renseignements 

"N'hésitez pas à nous parler de votre projet. 

Pour prendre rendez-vous rien de plus simple : 
  • en contactant une agence ou votre conseiller
  • depuis votre banque en ligne www.ca-franchecomte.fr ou depuis l'application MaBanque
Vous pouvez à tout moment réaliser une simulation sur e-immo.credit-agricole.fr
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Inquiétude des boulangers dans le Doubs : " Je ne laisserai pas un boulanger fermer " (Préfet du Doubs)

À l’occasion de la traditionnelle cérémonie de la galette à la préfecture du Doubs ce jeudi 26 janvier, le président de l’Union patronale des boulangers du Doubs, Damien Vauthier, a tenu un discours rappelant l’inquiétude de la profession face à la crise énergétique, mais aussi la hausse du prix des matières premières devant un préfet du Doubs déterminé à aider la profession.

Bourgogne Franche-Comté : 3 millions d’euros pour soutenir les boulangeries et les boucheries

CRISE ÉNERGÉTIQUE • En raison de crise énergétique qui sévit actuellement en France comme dans de nombreux pays européens, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté a annoncé mercredi 25 janvier un coup de pouce pour soutenir les boulangeries-pâtisseries et les boucheries-charcuteries à hauteur de 3 millions d’euros.

Région Bourgogne Franche-Comté : un budget à 2 milliards d’euros pour 2023

La présidente de Région, Marie-Guite Dufay, a réuni les élus du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté en session plénière mercredi 25 et jeudi 26 janvier 2023. Principal dossier à l’ordre du jour de l’assemblée : le vote du budget régional 2023 d’un montant de 1,967 milliard d’euros (hors gestion active de la dette) dont plus de 1,6 milliard d’euros est dédié au financement des politiques publiques, soit plus de 81 % du budget régional.

La Banque Populaire Bourgogne-Franche-Comté réaffirme ses ambitions pour 2023

Dans un contexte économique peu engageant, la Banque Populaire de Bourgogne-Franche-Comté (BP BFC) a tenu une conférence de presse présidée par son directeur général Jean-Paul Julia, afin de dresser le bilan de l’année écoulée et de faire le point sur les ambitions portées par la banque en 2023. 

Bourgogne Franche-Comté : la filière automobile, un secteur encore perturbé en 2022

ÉTUDE INSEE • À la mi-2022, les 370 établissements de la filière automobile de Bourgogne-Franche-Comté employaient 38.530 salariés et 5.540 intérimaires. Malgré une reprise en 2021, cette filière reste perturbée en 2022 par le contexte économique et les mutations en cours du secteur. L’emploi salarié est en baisse sur un an, avec davantage de départs que d’embauches.

Prêt : un ajustement mensuel pour mieux " lisser " les relèvements du taux d’usure dès février

Les taux de l’usure sont, selon la loi, calculés à partir des données collectées sur les taux de crédit au cours du trimestre précédent, comme les 4/3 des taux moyens pratiqués. Ces dispositions permettent de protéger les emprunteurs de taux excessifs et de préserver ainsi un large accès au crédit. La Banque de France, à titre exceptionnel pendant la période de plus forte remontée des taux, propose un ajustement technique pour mieux "lisser" les relèvements du taux de l’usure à partir du 1er février 2023.

Nouveau resto, nouveaux dinos… Le Dino Zoo entre dans une nouvelle ère

Après une saison 2022 record avec 134.200 visiteurs, le parc Dino-Zoo à Étalans et ses célèbres dinosaures vont faire écaille neuve en 2023. Un chantier d’envergure et des investissements conséquents qui vont permettre au célèbre parc du Doubs, d’entrer dans une nouvelle ère et de rivaliser avec les grands sites touristiques nationaux…

Rejets dans les milieux naturels : dans le Doubs, 9 fromageries sur 10 respectent désormais la réglementation

Annoncé et signé à l’automne 2022, à l’initiative de Jean-François Colombet, préfet du Doubs, et de Christine Bouquin, présidente du conseil départemental du Doubs, le plan rivières karstiques 2022 - 2027 est une démarche de reconquête de la qualité de l’eau des rivières du Doubs, regroupant l’ensemble des partenaires publics du département.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -1.59
peu nuageux
le 29/01 à 0h00
Vent
2.63 m/s
Pression
1028 hPa
Humidité
96 %