Crise du lait : la confédération milite pour « une autre agriculture »

Publié le 03/09/2015 - 09:36
Mis à jour le 18/04/2019 - 11:20

Une petite trentaine de militants de la Confédération Paysanne était devant les portes du Géant Casino à Chateaufarine Besançon ce mercredi 2 septembre 2015 de 10h à 13h. Eux n'iront pas à Paris pour bloquer les routes. Ils militent, ville par ville, pour une "agriculture paysanne"  et une "alimentation saine pour tous". Ils ont distribué des verres de lait pour engager la conversation avec les consommateurs…

un verre de lait ?

PUBLICITÉ

« Il faut changer le cap. Le système est à bout de souffle« . Les militants de la Confédération paysanne ne sont pas surpris de la crise que traverse le monde agricole. Plutôt que d’aller bloquer les routes, ils ont décidé,  en vue du Conseil européen des ministres de l’Agriculture, de rejoindre Bruxelles le 7 septembre en passant dans les villes pour échanger avec les consommateurs sur le prix du lait. « Le 7 septembre, la Confédération paysanne manifestera avec la Coordination européenne Via Campesina aux côtés de l’European Milk Board pour réclamer des mesures d’urgence sur les prix et une régulation des productions en adéquation avec la demande« . En clair, la Confédération estime que l’Europe doit faire face à l’urgence en intervenant sur les prix d’intervention et la réduction des volumes. Elle craint que la politique menée actuellement pour booster la compétitivité et la productivité se traduise par d’importantes pertes d’emploi dans le monde agricole. « Les solutions proposées ne font que détruire encore plus les paysans. Allègements de cotisations sociales, promotion de l’exportation ou encore simplification des normes ne répondent qu’à la demande des multinationales !« 

Pour ces militants, le juste prix du lait tourne autour de 40 centimes, mais il est tombé cette année à 31 centimes le litre. « Une catastrophe pour certains agriculteurs qui n’ont qu’une production de lait et pas de céréales pour compenser les pertes cette année…« . Même si dans la région le lait à comté est payé un peu moins de 50 centimes, les agriculteurs de la confédération se sentent solidaires.  « Le système dans lequel évolue l’agriculture depuis des décennies est périmé, usé, dépassé. La crise actuelle le démontre. C’est le moment d’acter la fin de ce modèle productiviste ! Nous pouvons imposer un changement de cap, une nouvelle organisation de l’agriculture qui, enfin, respecte les hommes et les femmes, travailleurs de la terre, et l’environnement, indispensable socle sur lequel nous exerçons notre métier« .

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

crise du lait

Les producteurs laitiers mobilisés contre Lactalis

Les producteurs laitiers mobilisés contre Lactalis

Alors que le  numéro un mondial des produits laitiers Lactalis a annoncé la reprise des négociations sur le prix du lait ce mardi 30 août 2016 à Laval, les producteurs se mobilisent autour d'une quinzaine de sites en France. En Haute-Saône, une mobilisation est prévue dans la soirée peu après 21h30 sur le site de Loulans-Verchamp.

Crise du lait : une action d’envergure nationale contre Lactalis

Crise du lait : une action d’envergure nationale contre Lactalis

Le médiateur du gouvernement avait lui fait une proposition à 280 euros la tonne, ce qui n'a pas été accepté par les producteurs de lait. "Une action d'envergure nationale" a donc  été décidée contre Lactalis par les syndicats agricoles, a déclaré ce dimanche 28 août 2016  Philippe Jéhan, président de la FDSEA Mayenne, sur BFMTV.

Action coup de poing des agriculteurs de Haute-Saône contre des produits Charal, Bigard et Président

Action coup de poing des agriculteurs de Haute-Saône contre des produits Charal, Bigard et Président

Des agriculteurs de Haute-Saône ont mené mercredi des actions contre des supermarchés Casino, auxquels ils reprochent de ne pas avoir retiré de leurs rayons les produits des marques Président, Caprice des dieux, Charal et Bigard, comme ils le leur avaient demandé, a-t-on appris auprès des syndicats. Les agriculteurs ont déversé deux bennes de fumier devant le magasin Casino d'Arc-lès-Gray. A Luxeuil, ils ont sorti du supermarché Casino un chariot de fromage de ces marques et l'ont distribué gratuitement aux clients.

Dans la catégorie

Une vague de neige en Franche-Comté

Une vague de neige en Franche-Comté

Avec la chute des températures ce samedi 4 mai 2019, une vague de neige a déferlé sur la Franche-Comté. Si à Besançon et ses environs c'est une fine couche qui a recouvert les arbres, dans le Haut-Doubs, de véritables tempêtes ont repeint le paysage en blanc.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.61
légère pluie
le 25/05 à 18h00
Vent
2.94 m/s
Pression
1016.3 hPa
Humidité
88 %

Sondage