Opération "coup de poing" chez les producteurs de lait de Haute-Saône

Publié le 22/07/2015 - 12:09
Mis à jour le 29/08/2016 - 18:29

Lundi 20 juillet 2015, les agriculteurs et producteurs de lait de Haute-Saône ont mené une action « coup de poing » pour dénoncer le coût du prix du lait employé par les transformateurs, notamment Lactalis. Pas moins de 16.000 litres de lait ont été déversés dans une unité de transformation de la société à Loulans-Verchamps. 

 ©
©

En colère

Après une rencontre entre les producteurs de lait, la FDSEA de Haute-Saône, les dirigeants de Lactalis et de Sodiaal, une autre société de transformation de lait, "aucune annonce concrète" n'a été publiée. C'est pourquoi les agriculteurs sont passés à l'action ce lundi.

Quelles réclamations ? 

Depuis le 1er janvier 2015, Lactalis débourserait pour 1000 litres de lait, la somme de 300 euros. Pour Emmanuel Aebischer, président de Fédération des producteurs de lait (FDPL) de Haute-Saône, "le prix doit être revalorisé de 30 euros par millier de litres". 

Actuellement, "les éleveurs peinent à payer leurs charges et se faire un salaire" nous confie Emmanuel Aebischer. "De l'autre côté, on a le PDG de Lactalis qui est une des plus importantes fortunes en France". 

Les agriculteurs attendent la fin du conseil des ministres qui se tient actuellement à Matignon. Le gouvernement doit dévoiler dans la journée de ce mercredi 22 juillet 2015 un plan de soutien à l'élevage français, dans l'espoir d'obtenir la levée des barrages qui paralysent de nombreux axes routiers, en particulier dans l'ouest de la France. François Hollande a promis mardi un "plan d'urgence" pour les éleveurs affaiblis par la baisse des prix de leurs productions, dont les mesures seront annoncées à l'issue du conseil des ministres. Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a déjà indiqué que cela concernerait notamment des allégements de charge ainsi que le désendettement des exploitations les plus fragilisées.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

crise du lait

Les producteurs laitiers mobilisés contre Lactalis

Alors que le  numéro un mondial des produits laitiers Lactalis a annoncé la reprise des négociations sur le prix du lait ce mardi 30 août 2016 à Laval, les producteurs se mobilisent autour d’une quinzaine de sites en France. En Haute-Saône, une mobilisation est prévue dans la soirée peu après 21h30 sur le site de Loulans-Verchamp.

Crise du lait : une action d’envergure nationale contre Lactalis

Le médiateur du gouvernement avait lui fait une proposition à 280 euros la tonne, ce qui n’a pas été accepté par les producteurs de lait. « Une action d’envergure nationale » a donc  été décidée contre Lactalis par les syndicats agricoles, a déclaré ce dimanche 28 août 2016  Philippe Jéhan, président de la FDSEA Mayenne, sur BFMTV.

Action coup de poing des agriculteurs de Haute-Saône contre des produits Charal, Bigard et Président

Des agriculteurs de Haute-Saône ont mené mercredi des actions contre des supermarchés Casino, auxquels ils reprochent de ne pas avoir retiré de leurs rayons les produits des marques Président, Caprice des dieux, Charal et Bigard, comme ils le leur avaient demandé, a-t-on appris auprès des syndicats. Les agriculteurs ont déversé deux bennes de fumier devant le magasin Casino d’Arc-lès-Gray. A Luxeuil, ils ont sorti du supermarché Casino un chariot de fromage de ces marques et l’ont distribué gratuitement aux clients.

Crise du lait : la confédération milite pour « une autre agriculture »

Une petite trentaine de militants de la Confédération Paysanne était devant les portes du Géant Casino à Chateaufarine Besançon ce mercredi 2 septembre 2015 de 10h à 13h. Eux n’iront pas à Paris pour bloquer les routes. Ils militent, ville par ville, pour une « agriculture paysanne »  et une « alimentation saine pour tous ». Ils ont distribué des verres de lait pour engager la conversation avec les consommateurs…

Economie

« Passoires thermiques »: l’audit énergétique obligatoire à nouveau reporté

Nouveau report pour l'entrée en vigueur de l'audit énergétique obligatoire en cas de vente d'une maison ou d'un immeuble en monopropriété classé F ou G au titre du diagnostic de performance énergétique (DPE). Cette mesure visant à lutter contre les "passoires thermiques"a été reportée au 1er avril 2023, a annoncé début août Olivier Klein, le ministre du Logement

Alstom : le site de Reichshoffen cédé à l’espagnol CAF

Le site Alstom de trains régionaux à Reichshoffen dans le Bas-Rhin est passé entre les mains de l’espagnol CAF le 1er août 2022. Il s'agit de l'ultime étape de la réorganisation du constructeur ferroviaire imposée par Bruxelles après l’acquisition de Bombardier Transport.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 30.89
ciel dégagé
le 11/08 à 18h00
Vent
2.95 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
29 %

Sondage