Action coup de poing des agriculteurs de Haute-Saône contre des produits Charal, Bigard et Président

Publié le 10/08/2016 - 14:58
Mis à jour le 29/08/2016 - 08:28

Des agriculteurs de Haute-Saône ont mené mercredi des actions contre des supermarchés Casino, auxquels ils reprochent de ne pas avoir retiré de leurs rayons les produits des marques Président, Caprice des dieux, Charal et Bigard, comme ils le leur avaient demandé, a-t-on appris auprès des syndicats. Les agriculteurs ont déversé deux bennes de fumier devant le magasin Casino d’Arc-lès-Gray. A Luxeuil, ils ont sorti du supermarché Casino un chariot de fromage de ces marques et l’ont distribué gratuitement aux clients.

Ces agriculteurs de la Fédération Départementale des Syndicats d'Exploitants Agricoles (FDSEA), des Jeunes Agriculteurs et de la Fédération départementale des producteurs de lait (FDPL), avaient pris contact avec les supermarchés quelques jours plus tôt pour leur demander de déréférencer du 10 au 16 août les produits de ces marques. Ils les accusent de s'enrichir à leurs dépens, alors que "le prix de la viande et du lait ne cessent de baisser depuis des mois chez les agriculteurs" mais que "les prix affichés dans les rayons sont toujours aussi élevés".

"Ce sont des groupes qui ont le monopole du marché en lait (Président appartient au groupe Lactalis, ndlr) et en viande et qui sont absents de toutes les négociations, qui refusent de prendre en compte les coûts de production", a accusé Sylvain Crucerey, président de la FDSEA Haute-Saône.

  • Selon M. Crucerey, environ 200 agriculteurs ont participé au contrôle de ce déréférencement mercredi matin dans les supermarchés du département et constaté que seuls les magasins Casino n'avaient pas retiré les produits incriminés.

Les agriculteurs ont déversé deux bennes de fumier devant le magasin Casino d'Arc-lès-Gray, selon la gendarmerie. A Luxeuil, ils ont sorti du supermarché Casino un chariot de fromage de ces marques et l'ont distribué gratuitement aux clients, a indiqué Arnaud Grandidier, de la FDPL, précisant que cette distribution avait été constatée par un huissier mandaté par Casino. "Nous n'avons pas le droit d'enlever les produits, car cela voudrait dire que nous les déréférençons", a réagi le groupe Casino, qui souligne "n'avoir jamais refusé le dialogue avec les agriculteurs" et avoir signé la charte laitière présentée par la FNPL pour garantir une meilleure rémunération des producteurs. 

Début août, la FDSEA de Haute-Saône, confrontée à une météo défavorable couplée à une baisse des prix du lait et de la viande, avait appelé les agriculteurs à arrêter de payer la TVA sur les biens qu'ils achètent dans le cadre de leur activité, puisqu'ils ne "dégagent plus de valeur ajoutée".

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

crise du lait

Les producteurs laitiers mobilisés contre Lactalis

Alors que le  numéro un mondial des produits laitiers Lactalis a annoncé la reprise des négociations sur le prix du lait ce mardi 30 août 2016 à Laval, les producteurs se mobilisent autour d’une quinzaine de sites en France. En Haute-Saône, une mobilisation est prévue dans la soirée peu après 21h30 sur le site de Loulans-Verchamp.

Crise du lait : une action d’envergure nationale contre Lactalis

Le médiateur du gouvernement avait lui fait une proposition à 280 euros la tonne, ce qui n’a pas été accepté par les producteurs de lait. « Une action d’envergure nationale » a donc  été décidée contre Lactalis par les syndicats agricoles, a déclaré ce dimanche 28 août 2016  Philippe Jéhan, président de la FDSEA Mayenne, sur BFMTV.

Crise du lait : la confédération milite pour « une autre agriculture »

Une petite trentaine de militants de la Confédération Paysanne était devant les portes du Géant Casino à Chateaufarine Besançon ce mercredi 2 septembre 2015 de 10h à 13h. Eux n’iront pas à Paris pour bloquer les routes. Ils militent, ville par ville, pour une « agriculture paysanne »  et une « alimentation saine pour tous ». Ils ont distribué des verres de lait pour engager la conversation avec les consommateurs…

Opération « coup de poing » chez les producteurs de lait de Haute-Saône

Lundi 20 juillet 2015, les agriculteurs et producteurs de lait de Haute-Saône ont mené une action « coup de poing » pour dénoncer le coût du prix du lait employé par les transformateurs, notamment Lactalis. Pas moins de 16.000 litres de lait ont été déversés dans une unité de transformation de la société à Loulans-Verchamps. 

Nature

Fortes chaleurs : les Colmariens appelés à l’aide pour sauver les fleurs

Opération sauvetage pour les massifs floraux de Colmar. Face aux interdictions d'arrosage liées à la sécheresse, le maire de la très touristique ville de Colmar a incité jeudi 11 août la population et les restaurateurs à arroser eux-mêmes les jardinières et massifs floraux des espaces publics, quitte à recourir aux "fonds de carafe", un "moyen citoyen de répondre à l'absurdité administrative".

Sécheresse et risque d’incendie : les gestes essentiels à adopter 

Depuis le 1er janvier 2022, les sapeurs-pompiers du Doubs, ont été sollicités pour 291 interventions de feux d'espaces naturels. C’est pourquoi la Préfecture, l’Office national de la forêt et le service départemental d'incendie et de secours du Doubs ont souhaité rappeler les bons gestes à adopter afin de prévenir tout départ de feu.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.7
nuageux
le 16/08 à 0h00
Vent
1.72 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
93 %

Sondage