Le calendrier du déconfinement selon le gouvernement

Publié le 11/05/2021 - 09:14
Mis à jour le 11/05/2021 - 14:16

Dans un entretien au « Parisien », le Premier ministre Jean Castex a détaillé les prochaines évolutions sanitaires qu’il juge « équilibrées ». Le calendrier du déconfinement se fera en trois étapes :  les mercredis 19 mai,  9 juin et 30 juin 2021.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Le calendrier du déconfinement 2021

Cafés, bars et restaurants

  • Réouverture des terrasses le 19 mai 2021 partout en France, pour des tablées de six convives
  • Réouverture des salles le 9 juin 2021 mais dans la limite de la moitié de leur capacité
  • Réouverture sans limitation le 30 juin

Les professionnels espéraient que certains territoires, aux indicateurs sanitaires meilleurs qu’ailleurs, seraient exemptés de cette jauge de 50 %, qui va fortement les handicaper, alors que seuls 40 % de ces établissements disposent d’une terrasse, et que les touristes étrangers, comme la clientèle d’affaires, ne seront pas de retour cet été.

Magasins et commerces

Y compris les centres commerciaux et les commerces dits « non essentiels »,

  • Réouverture le 19 mai 2021 avec une jauge d’un client au maximum pour 8 mètres carrés, (déjà en vigueur dans la plupart des commerces) .
  • 9 juin 2021 : les magasins seront autorisés à accepter deux fois plus de clients, soit un pour 4 mètres carrés
  • 30 juin : disparition de la jauge

Cinéma, salles de spectacle

  • Accueil du public à 35 % maximum de leur capacité, avec un plafond fixé à 800 spectateurs. Conditions identiques pour les salles des fêtes, les salles polyvalentes, etc.
  • Bibliothèques, musées, expositions  : jauge de 8 m² par personne le 19 mai, 4m² le 9 juin
  • Festivals : autorisation pour les évènements en plein air et assis, avec jauge fixée à 35 % de la capacité d’accueil et 1.000 personnes maximum.
  • Discothèque : le gouvernement n’a pas tranché. Décision fin juin

30 juin

  • La fréquentation n’est plus limitée. Possibilité de reprendre les concerts avec un plafond maximal (fixé par les préfets +  protocole sanitaire à respecter »
  • Festivals de plein air debout autorisés avec une jauge de 4 m² par personne, et un nombre limité de personnes défini par le préfet.

Sport

Les salles de sport pourront rouvrir le 9 juin 2021 avec une jauge de 50%.

  • Les mineurs pourront reprendre le chemin des gymnases et des piscines le 19 mai (sports sans contacts) dans une jauge de 50% de la capacité de l’établissement.
  • Pour la pratique sportive en extérieur (hors compétition) : par groupe de 10 personnes au 19 mai, 25 personnes au 9 juin et sans limitation au 30 juin.

Cérémonies

19 mai :

  • Un siège sur trois
  • Cérémonies funéraires en extérieur limitées à 50

9 juin :

  • Cérémonies religieuses et les mariages passe à un siège sur deux utilisé.
  • Cérémonies funéraires  limitées à 75 personnes

30 juin :

  • plus de jauge pour les cérémonies funéraires ni de limitations pour les mariages et cérémonies religieuses.

La France est "en train de sortir durablement" de la crise sanitaire due au Covid-19, a estimé lundi le Premier ministre Jean Castex, dans un entretien au Parisien. "Je le dis de la façon la plus claire : nous sommes enfin en train de sortir durablement de cette crise sanitaire", déclare le chef du gouvernement.

Mais même si "nous touchons au but", cette sortie "va se faire de façon progressive, prudente et accompagnée", souligne-t-il. Pour cela "notre dispositif est équilibré" et prévoit "des mesures de freinage au cas où la situation épidémique déraperait localement".

Interrogé sur la possibilité d'une "quatrième vague" épidémique, M. Castex estime qu'il ne faut "rien exclure et rester hyper vigilants", et assure que la France est à cet égard parmi les pays les plus exigeants en Europe". Nous avons aussi procédé à des commandes de vaccins qui permettraient de faire un rappel vaccinal à l'automne, si cela était nécessaire", ajoute-t-il.

"La vie commencera à reprendre son cours !"

Quant à une fin définitive de l'épidémie, "certains scientifiques nous disent que ce sera le cas d'ici un an environ", ajoute le Premier ministre, mais "nous avons progressé pour nous mettre à l'abri de ses effets les plus lourds". Quant à la levée du couvre-feu le 30 juin, "l'histoire de cette épidémie nous apprend à être prudent, mais c'est bien notre objectif".

À partir du 19 mai, "on va pouvoir retrouver les terrasses, retourner au théâtre, au cinéma, au musée… avec des règles, certes, mais la vie commencera à reprendre son cours !" se félicite-t-il. "En terrasse, par exemple, il y aura une jauge de 50 % de la capacité d'accueil. Il faudra être assis, six à table maximum, sans aller à l'intérieur de l'établissement. Au cinéma ou au spectacle, la règle sera un siège sur trois, avec un plafond de 800 personnes par salle", précise le chef du gouvernement.

S'agissant des commerces, "tous rouvriront, y compris les grands centres commerciaux, avec une jauge de 8 m2 par client". Les marchés couverts rouvriront également "dans ces mêmes conditions", ceux en plein air "avec une jauge de 4 m2". Pour les rassemblements privés, "nous maintenons la recommandation de six personnes pour la période de mai-juin, et nous la réévaluerons d'ici l'été".

Le Premier ministre se dit aussi "optimiste" sur l'objectif de 20 millions de personnes vaccinées "au sortir du week-end de l'Ascension", même si les "hésitations" autour du vaccin AstraZeneca "nous ont fait baisser de rythme". Le "pass sanitaire", en cours d'examen parlementaire, doit être réservé "aux grands événements qui rassemblent environ plus de mille personnes au même moment", promet-il.

Il ne sera pas exigé "dans les lieux de travail, d'enseignement, dans les services publics, les musées, les bibliothèques, les grands magasins, les marchés, les lieux de vacances ou encore les lieux de cultes".

Au chapitre sportif, il pourra y avoir des "fan-zones" pour l'Euro de football, mais avec "un protocole sanitaire adapté".

Quant au Tour de France, "on n'imposera pas le pass sanitaire pour les spectateurs au bord des routes, Ce serait d'ailleurs impossible". Pour la levée des mesures de soutien économique, le chef du gouvernement promet "progressivité" et "adaptabilité". "On ne débranchera pas les dispositifs brutalement" et "nous ferons du sur-mesure pour tenir compte des différences de situation", promet-il.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire : les dermatologues francs-comtois prônent un “retour du bon sens”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Opération “portes closes” : de nombreuses pharmacies fermées et une manifestation le 30 mai à Besançon

Un préavis de grève a été déposé par la Fédération syndicale des pharmacies de France (FSPF) et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) jeudi 30 mai 2024, invitant les officines à participer une opération "portes closes". À Besançon, une manifestation est prévue place de la Révolution.

Une nouvelle communauté professionnelle territoriale de santé pour le Nord-Franche-Comté

Les professionnels du territoire, la direction territoriale de l’agence régionale de santé (ARS), la caisse primaire d’Assurance maladie du Doubs et la Mutualité sociale agricole de Franche-Comté ont signé officiellement ce mardi 28 mai 2024 le projet de la communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) Avenir Santé. Le Nord-Franche-Comté est "désormais intégralement couvert par ces nouveaux modèles d’organisation des soins" précise l’ARS dans son communiqué.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.08
couvert
le 12/06 à 15h00
Vent
3.9 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
35 %