Déchéance de nationalité : le député Eric Alauzet s'y oppose

Publié le 27/01/2016 - 15:46
Mis à jour le 28/01/2016 - 09:09

Face au débat sur la déchéance de nationalité, le député du Doubs Eric Alauzet (EELV) a déclaré ce mercredi 27 janvier 2016 dans un communiqué qu'il "ne voterait pas la déchéance de nationalité pour les binationaux". Explications. 

 ©
©

Contexte

François Hollande, Président de la République, a souhaité, lors du Congrès qui a suivi les actes terroristes du 13 novembre 2015, proposer de modifier la Constitution sur deux points :

  • l’inscription des conditions de déclenchement de l’Etat d’urgence
  • la déchéance de nationalité des français qui détiennent une autre nationalité "condamnés pour un crime constituant une atteinte grave à la vie de la Nation"

Une proposition de loi constitutionnelle de protection de la Nation avec deux articles a donc été déposée au Parlement par le Gouvernement et son examen débutera à l’Assemblée nationale le 5 février 2016.

Un problème de divisions

Dans un communiqué, Eric Alauzet s'est dit "très attaché à nos libertés, à notre démocratie et aux valeurs de notre République" avant d'affirmer qu'il ne voterait pas la constitutionnalisation de l’extension de la déchéance nationalité pour les binationaux. Afin d'argumenter sa décision, le député a déclaré que "la fraternité impose le respect de la Nation, ce qui exclut ceux qui veulent y mettre fin, quand l’égalité impose d’appliquer les même règles à tous en terme de déchéance de nationalité. La proposition du Gouvernement soufre donc du fait de ne pouvoir appliquer aucune sanction symbolique aux personnes n’ayant qu’une nationalité".

"Aujourd’hui, faute d’une proposition qui s’applique à tous et en raison des divisions que cette mesure provoque, je m’exprime publiquement en défaveur de cette proposition de loi. C’est la question de la différence de traitement entre les mono et les binationaux qui pose pour moi le plus gros problème par la rupture d’égalité qu’elle provoque" a-t-il poursuivi.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Départementales 2021 : qui sont les candidats dans le Doubs ?

DÉPARTEMENTALES • Les élections départementales se dérouleront le 20 et 27 juin 2021 en France, en même temps que les élections régionales. Dans le Doubs, les électeurs doivent  renouveler les 38 conseillers départementaux. Le dépôt des candidatures est désormais clos depuis ce 5 mai 2021 à 16h00. Voici les listes dans les 19 cantons du département.

RN57 et Les Vaîtes : Allenbach demande « un réferendum multi-questions » à Anne Vignot

Groupes de travail, concertations, études d'expert, commissions, conférences citoyennes… Depuis l'arrivée d'Anne Vignot aux manettes de la ville, nous lisons très régulièrement ce type de mots pour tenter d'avancer sur divers projets. Le président du Mouvement Franche-Comté, ex-candidat à la mairie de Besançon, demande à la maire d'organiser un référendum notamment sur les questions de la RN57 et des Vaîtes "pour simplifier les choses".

Marie-Guite Dufay veut « tout faire » pour barrer la route au Rassemblement National

RÉGIONALES 2021 • La présidente socialiste de région, candidate à sa réélection en Bourgogne-Franche-Comté, a présenté sa liste la liste "Notre Région par cœur" pour le département du Doubs. Bilan, enjeux de la campagne, contexte incertain et particulier : Marie-Guite Dufay, "femme de gauche" fait le point et déclare vouloir se battre "avec sincérité et ardeur pour ses idées" face au Rassemblement national.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.01
légère pluie
le 11/05 à 12h00
Vent
2.98 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
97 %

Sondage