Démission de Pierre de Villiers : la réaction de Cédric Perrin

Publié le 19/07/2017 - 11:50
Mis à jour le 19/07/2017 - 16:48

Après l'annonce de la démission du chef d'état-major des armées Pierre de Villiers, ce mercredi 19 juillet 2017, Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort a tenu à s'exprimer sur le sujet. Le chef de l'Etat avait "recadré" le chef d'état-major, à la veille du 14 juillet 2017, sur ses critiques concernant le budget militaire.

cperrin.jpg
© twitter Cédric Perrin
PUBLICITÉ

« Apprenant aujourd’hui la démission du chef d’état-major des armées Pierre de Villiers, je tiens à faire part de toute mon estime et mon respect pour ce grand personnage militaire. C’est avec intelligence et détermination qu’il dirigea nos soldats dans l’unique but de garantir la sécurité de la France et des Français » explique Cédric Perrin.

Des « légitimes inquiétudes sur les arbitrages budgétaires »

« C’est avec loyauté, sincérité et à huis clos qu’il a fait part à la représentation nationale de ses légitimes inquiétudes sur les arbitrages budgétaires présentés par le gouvernement. Ce défenseur sincère et lucide des intérêts de nos armées et de la protection de l’Etat Français manquera indéniablement à nos soldats qu’il a défendus avec courage », poursuit-il.

« J’espère que son départ ne sera pas vain »

« Je regrette profondément que ce départ sonne comme une sanction à ses propos tenus dans l’enceinte du Parlement. Existerait-il désormais une jurisprudence Soublet ? Les parlementaires ne peuvent pas le tolérer. J’espère que les réserves du général de Villiers seront entendues et que son départ ne sera pas vain », conclut le sénateur.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Deux bisontines à la conquête du Maroc… et de sponsors

Deux bisontines à la conquête du Maroc… et de sponsors

Anne Gay-Mignerot, 40 ans, et Karine Mary-Odelot, 44 ans, prendront le départ de la 30ème édition du rallye Aïcha des Gazelles au Maroc l’an prochain, le 13 mars 2020. Une course folle qui nécessite de l’entraînement et une entente irréprochable. Mais avant cela, les deux copines devront trouver quelques sponsors pour participer à cette aventure.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.25
ciel dégagé
le 18/06 à 3h00
Vent
1.07 m/s
Pression
1015.86 hPa
Humidité
94 %

Sondage