Des cadenas d’amour sur le pont Battant de Besançon

Publié le 17/03/2014 - 16:33
Mis à jour le 18/03/2014 - 10:09

Les premiers sont apparus quelques jours seulement après l’ouverture du nouveau pont Battant. On dénombre aujourd’hui une centaine de cadenas sur le grillage de la balustrade. Cette mode du cadenas ne semble pas déranger la mairie de Besançon outre-mesure... 

for ever…

Les amoureux viennent y sceller leur amour, certains laissant même parfois un message sur le petit bout de métal. Simple affaire de mode ou véritable geste d’affection ? Les "cadenas d’amour" fleurissent un peu partout dans les grandes villes et dorénavant aussi dans les plus petites, comme à Besançon. 

Il faut dire que l’arrivée du nouveau pont Battant était l’occasion rêvée. D’autant qu’un grillage assez fin a été utilisé pour la balustrade. La plupart des Bisontins étant attachés à ce pont qui assure le lien entre le centre-ville et les quartiers populaires, ils trouvent peut-être là un moyen de le réinvestir après les travaux et sa démolition.

"J’ai le cadenas mais pas l’amoureux"

La municipalité ne semble pas s’y opposer. "Quand les gens s'approprient l'espace public, c'est plutôt réjouissant", reconnaît-on au cabinet du maire. Lors de l’apparition des premiers cadenas, la Ville s’était même félicitée sur sa page Facebook que Besançon ait « son pont des amoureux. » Et certains internautes de plaisanter autour de ça : « je file m’acheter un cadenas », ou encore « j’ai le cadenas mais pas l’amoureux ! »

La Ville précise toutefois qu’elle reste vigilante sur cette pratique, "de manière à en maîtriser les évolutions sur le poids de l'ouvrage." Il ne faudrait pas en effet que le grillage s’en retrouve entièrement recouvert, au point d’en venir à déborder sur le patrimoine…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

La police et la gendarmerie mobilisées en Haute-Saône pour lutter contre les « distracteurs »

Après une année pendant laquelle l'accidentologie a fortement baissé (crise sanitaire, confinements, couvre-feu...) une recrudescence d’accidents graves est constatée depuis le mois de mai 2021 par la préfecture de Haute-Saône. Ils sont provoqués le plus souvent par des comportements dangereux... Lors d'une opération de contrôle dans le département le 15 juin dernier, 62 infractions ont été recensées par les forces de l'ordre liées notamment aux "distracteurs de conduite".

Baisse de la vaccination en Haute-Saône : la préfète veut booster la prise de rendez-vous à l’approche de l’été

Malgré 46% de la population primo-vaccinés en Haute-Saône, la préfète Fabienne Balussou souhaite promouvoir davantage la vaccination par le biais des acteurs locaux suite à une baisse de la prise de rendez-vous au mois de juin, selon un communiqué du 17 juin.

VNF met en garde contre les dangers de la baignade dans les fleuves, canaux et rivières

S’ils constituent un grand terrain de détente et de loisirs où fourmillent une multitude d’activités, les canaux et rivières françaises ne sont pas faits pour la baignade, hors espaces aménagés. La baignade y est dangereuse et, sauf exceptions, interdite, alerte les Voies navigables de France (VNF) ce jeudi 17 juin.

Le préfet du Doubs abroge l’arrêté portant sur le port du masque obligatoire en extérieur

Suite aux annonces du Premier ministre le 16 juin 2021, et au vu de l’évolution sanitaire favorable depuis plusieurs semaines, Jean-Philippe Setbon, préfet du Doubs par intérim, a décidé d’abroger l’arrêté préfectoral du 3 juin 2021 portant sur l’obligation du port du masque en extérieur dans le Doubs pour les personnes de plus de onze ans.

Coup de balai sur les déchets dangereux des entreprises de Bourgogne Franche-Comté

Les Chambres de Métiers et de l'Artisanat organisent chaque année une opération d’élimination de déchets dangereux à destination des entreprises qui produisent des Déchets Toxiques en Quantités Dispersées (déchets de peinture, solvant, diluant, colle, vernis, résine, aérosols…). En 2021, l'opération se déroulera du 21 au 25 juin dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté.

Tentative d’enlèvement d’enfant à Montceau-les-Mines : la préfecture confirme « une fausse information »

Une rumeur circule actuellement sur les réseaux sociaux relative à la présence d’un individu qui tenterait d’enlever des enfants aux alentours d’une école à Montceau- les-Mines. Ce mercredi 16 juin, la préfecture de Saône-et-Loire dément cette information et invite les internautes à vérifier les informations avant de les relayer sur les réseaux sociaux.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.11
couvert
le 19/06 à 6h00
Vent
0.72 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
92 %

Sondage