Des capsules de café transformées en don caritatif pour vaincre la mucoviscidose

Publié le 27/08/2019 - 14:10
Mis à jour le 27/08/2019 - 15:26

1 000 capsules renvoyées = 10€ de don •

Afin de récolter des fonds contre la mucoviscidose, le Pontissalien Nicolas Maugain, lui-même atteint de cette maladie, s'est lancé dans la collecte de capsules Nescafé Dolce Gusto et Special T. Il nous en parle…

maCommune.info : Comment l'idée vous est-elle venue ?

Nicolas Maugain : "J’ai entendu parler de cet accord mis en place entre la société Nestlé pour leurs machines Nescafé Dolce Gusto et Special T et la société de recyclage TerraCycle, via une Newsletter de la part de Nescafé Dolce Gusto. 

J'ai rejoint ce programme car je suis un consommateur de ce café et donc de ces capsules. Cette Newsletter nous informait qu'elle donnait l'opportunité de participer à ce recyclage aux 300 premiers inscrits en France. Je me suis donc dépêché de m’inscrire. 

Depuis, je récupère (via ce programme) toutes les capsules compatibles avec ces deux machines (Nescafé Dolce Gusto et Special T).

Ce n'est qu'une fois que je me suis inscrit que j’ai appris que c'était plus qu'un tri sélectif. J'obtenais des points de recyclage que je pouvais transformer en don pour une œuvre caritative. Étant atteint par la mucoviscidose, j’ai fait les démarches pour référencer l’association vaincre la mucoviscidose en tant que bénéficiaire. Les capsules sont 100% recyclées ! Le thé et le café sont compostés tandis que le plastique est refondu pour être transformé en banc public.

1 000 capsules renvoyées = 10€ que je reverse à l’Association Vaincre la Mucoviscidose".

mC : Combien en avez-vous déjà collectées ?

Nicolas Maugain : "Depuis que je suis inscrit en septembre dernier, j’ai pu convertir 100€ à l’association. J’attends le mois d'octobre pour convertir mes prochains points de recyclage pour l’association. J’ai déjà 200€ dans ma cagnotte.

Ma collecte a pris beaucoup d’ampleur. Au début, je ne collectais que depuis mon domicile à Houtaud. J'ai maintenant 13 points de collecte répartis partout en Franche-Comté et je commence même à m’exporter. J’ai sept points de collecte en Alsace, trois en Rhône-Alpes et un en Suisse".

mC : Comment participer ?

Nicolas Maugain : "J’invite tous vos lecteurs à suivre la page Facebook que j’ai mis en place qui est dédiée à cette collecte : « Recyclage des capsules café pour Vaincre la Mucoviscidose en France Comté ». Tous les points de dépôts y sont répertoriés, j'ai également mis en place des "Question(s) / Réponse(s)" pour répondre aux questions qui m'étaient fréquemment posées.

Ainsi que des tutos pour bien savoir comment différencier les capsules faisant partie de mon programme ou non, ou encore comment vider l’eau qui reste dans les capsules". 

Voici quelques dépôts en Franche-Comté (la liste complète se trouve sur la page Facebook) :

  • Aux heures d'ouverture de l'agence de voyage Albatross Tours à Pontarlier
  • Aux heures d'ouverture du magasin « Des sens aux fleurs » de Morteau
  • Aux heures d'ouverture du magasin « Des sens aux fleurs » de Valdahon
  • Aux heures d’ouverture de l’atelier « Cré Alice Couture » à Rioz
  • Aux heures d’ouverture du magasin « Fleur d’Elixir » à Mathay
  • Aux heures d'ouverture de l'institut « Lili Ongles » à la Chaux-du-Dombief
  • Pour plus d'informations, il est possible de contacter Nicolas au 06.34.38.40.62.

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Société

Mouvements de terrain en Haute-Saône : 21 communes reconnues en état de catastrophes naturelles

Par arrêté interministériel du 24 novembre 2020 publié au Journal Officiel du 3 décembre 2020, l’état de catastrophe naturelle a été reconnu à 21 communes de Haute-Saône pour mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols, sur 4 périodes différentes, au titre de l’année 2019.

Gestes barrière, attroupement, masque… Les ambassadeurs santé à la rencontre des Bisontines et des Bisontins jusqu’à Noël

Depuis la réouverture des commerces le 28 novembre dernier, des professionnels de santé, surnommés les ambassadeurs santé de la Ville de Besançon, déambulent dans le centre-ville afin de prévenir la population des gestes barrière pour éviter une troisième vague de la covid-19 pendant les fêtes.

Violences policières, article 24, formation des forces de l’ordre… Entretien avec Emmanuelle Cordier, policière à Besançon

Après les attentats de 2015 suite auxquels les Françaises et le Français embrassaient les forces de l'ordre, qu'est-ce qui a changé dans leurs relations ? Y a-t-il des brebis galeuses au sein de la police ? Pour ou contre l'article 24 de la proposition de loi de "sécurité globale" ? Nous avons rencontré Emmanuelle Cordier, déléguée interdépartementale unité SGP Police du Doubs à Besançon pour en parler.

Skier à l’étranger ? Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives »

Y’aura-t-il des mesures contraignantes pour empêcher les Français d’aller skier à l’étranger? “S’il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français” et pour “ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations en France”, a lancé le président Macron ce mardi 1er décembre lors d’une conférence de presse, en marge d’une visite du Premier ministre belge Alexander de Croo.

Missions et enjeux de la 7e brigade blindée de l’armée de Terre. On en parle avec le général Pierre-Yves Rondeau

Envoyés en mission pour 3 à 6 mois à travers le monde (Mali, Côte d'Ivoire, Liban…), les militaires de la 7e brigade blindée, subordonnée à la 1re division dont l'État-major est à Besançon, rentreront en France début 2021 en permission avant de reprendre une année d'entraînement. Le général de brigade Pierre-Yves Rondeau nous parle des missions de ces militaires et des prochains enjeux.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.44
nuageux
le 05/12 à 9h00
Vent
1.05 m/s
Pression
999 hPa
Humidité
93 %

Sondage