Des conseillères départementales élues sénatrices en Franche-Comté

Publié le 24/09/2017 - 21:26
Mis à jour le 24/09/2017 - 21:26

Les conseillères départementales Sylvie Vermeillet (UDI) et Marie-Christine Chauvin (DVD), qui avaient sollicité en vain l'investiture LR, ont été élues dimanche 24 septembre 2017 sénatrices du Jura.

PUBLICITÉ

Elles succèdent aux sénateurs LR sortants Gérard Bailly et Gilbert Barbier, président du groupe du Rassemblement démocratique et social européen (RDSE) au Sénat, qui ne se représentaient pas. Ils avaient été élus en 2001, puis réélus en 2011. Avec l’élection de Sylvie Vermeillet (65,98%), 50 ans, et Marie-Christine Chauvin (53,32%), 62 ans, les deux sièges de sénateurs du Jura restent au centre droit.

Loin derrière, les candidats LREM et PS n’ont enregistré qu’environ 20% des suffrages

Les deux vice-présidentes de la majorité de droite du conseil départemental jurassien avaient demandé l’investiture Les Républicains, mais elles n’avaient pas été désignées. Mme Vermeillet avait finalement été investie par l’UDI, alors que Mme Chauvin s’était présentée sous l’étiquette DVD.

 À l’issue du premier tour des sénatoriales dimanche, Sylvie Vermeillet, ancienne présidente de l’Association des maires du Jura pendant neuf ans, est arrivée largement en tête, manquant d’être élue à quelques voix près.

Marie-Christine Chauvin est arrivée deuxième, talonnée par un autre candidat DVD et un candidat LR. Ces derniers se sont retirés au deuxième tour pour laisser le champ libre aux deux conseillères départementales.  

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

37 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté ont récemment signé une tribune dans le but de soutenir la liste "Envie d'Europe" de Raphaël Glucksmann. Parmi eux, la présidente de région Marie-Guite Dufay, mais aussi Patrick Ayache, Luc Bardi, Éric Houlley ou Loïc Niepceron.

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.63
ciel dégagé
le 22/05 à 3h00
Vent
1.24 m/s
Pression
1019.91 hPa
Humidité
97 %

Sondage