Des élus de France et de Suisse interpellent la Région, la SNCF et l'État pour renforcer la ligne des horlogers

Publié le 24/12/2021 - 12:02
Mis à jour le 24/12/2021 - 12:02

La ligne des horlogers est désormais réhabilitée. Il faut désormais la faire vivre et attirer des voyageurs pour en tirer tout son potentiel. C’est en substance le message adressé par des responsables politiques de six territoires français et suisses situés sur l’axe Besançon – La Chaux-de-Fonds.

Les  cosignataires de la « Résolution pour la promotion de la Ligne des Horlogers »

  • Anne VIGNOT, Grand Besançon Métropole, Présidente
  • Cédric BÔLE, Communauté de Communes du Val de Morteau, Président
  • François CUCHEROUSSET, Communauté de communes Portes du Haut-Doubs, Président, Jean-Claude GRENIER, Communauté de communes Loue Lison, Président
  • Cédric DUPRAZ, Ville du Locle, Conseiller communal
  • Théo HUGUENIN-ELIE, Ville de La Chaux-de-Fonds, Conseiller communal
  • Pierre VAUFREY, Agglomération Urbaine du Doubs, Président

Réfléchir sur les fréquences et les cadencements, mieux adapter les horaires aux besoins des voyageurs, mieux communiquer auprès des voyageurs potentiels : par cette résolution adressée à la région Bourgogne-Franche-Comté en charge des TER, à l'État, la SNCF et au Département,  les élus souhaitent que les améliorations induites par la réhabilitation de 55 M€  de la ligne des horlogers soient suivies d'une politique de renforcement de la desserte.

"Les investissements consentis ont permis une mise à niveau de l’infrastructure, condition nécessaire à la pérennité de la liaison. À présent, nous tenons à souligner un enjeu majeur : assurer une desserte suffisante et de qualité sans laquelle il n’y aura pas de fréquentation à la hauteur du potentiel" Résolution pour la promotion de la Ligne des Horlogers

Potentiel économique, démographique et touristique

Tout en constatant le gain de temps de 15 minutes sur l'ensemble de la ligne et les efforts déjà réalisés (doublement du nombre de places assises, plus de correspondances avec le TGV et avec les TER vers Dijon), les élus des territoires insistent sur l'importance de la desserte pour le développement économique des territoires traversés. "Des entreprises en plein essor se sont installées à proximité des gares ou haltes ferroviaires (…) misant entre autres pour leur développement sur l’offre ferroviaire" insistent-ils. "Par ailleurs, les flux frontaliers concernent non seulement la bordure franco-suisse et la partie centrale, mais aussi nombre d’actifs de l’agglomération bisontine. Le potentiel démographique et économique est avéré, indéniable."

500 à 900 frontaliers résident dans le territoire de Grand Besançon Métropole

Renforcer la desserte Besançon -La Chaux de Fonds

Le dialogue est-il cassé avec les autorités régionales en charge des transports en Bourgogne-Franche-Comté ? Toujours est-il que les six élus signataires regrettent ne pas par exemple avoir eu connaissance plus de la grille horaire de 2022. "Il nous apparaît essentiel de pouvoir échanger avec les autorités responsables sur la prise en compte effective des besoins des usagers et sur les points d’amélioration"

Pour la maire EELV de Besançon et présidente de Grand Besançon métropole, la ligne représente plusieurs enjeux pour son territoire notamment pour les habitants du plateau. "L’accès aux pôles de services tels que CHU, lycées, université, grands sites d’emploi est un enjeu majeur en matière de mobilité tout comme les correspondances avec les autres branches de l’étoile ferroviaire : TGV, Dijon, Jura, Nord Franche-Comté..."

Quelle énergie ?

Mieux adapter les fréquences et les horaires, mieux communiquer auprès des usagers réels et potentiels, les signataires (Grand Besançon, Loue Lison, Portes du Haut-Doubs, Val de Morteau, Le Locle, La Chaux-de-Fonds) réclament donc ouvertement une meilleure concertation dans le renforcement de la ligne tout en posant la question du matériel roulant dans la perspective de l’après-diesel, intégrant notamment les exigences de la Suisse d’ici 2030.  "De premières réflexions et discussions pourraient être organisées afin d’envisager le recours au train à hydrogène ou à d’autres solutions innovantes. Il conviendrait d’y inclure le scénario d’une électrification de tout ou partie de la Ligne, déjà envisagée sur le tronçon Morteau - La Chaux-de-Fonds à travers le projet de navettisation entre ces deux gares" concluent-t-ils.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Meeting de soutien à Raphaël Glucksmann :”L’Europe est à un moment où elle doit se réveiller” (P. Jouvet)

Le Parti socialiste du Doubs et Place publique Franche-Comté ont organisé une réunion publique lundi 22 avril 2024 à 19h00 salle Proudhon à Besançon afin de soutenir Raphaël Glucksmann, candidat PS aux élections européennes. Environ 130 personnes ont répondu présentes.

Le Mouvement Franche-Comté veut “stopper” la Pive

Dans un communiqué du 20 avril 2024 intitulé "Stop Pive !", le Mouvement Franche-Comté, représenté par son président Jean-Philippe Allenbach, qualifie le rapport moral et financier 2023 de l’association La Pive (monnaie locale) de "désastreux" et souhaite l’arrêt des subventions publiques qui lui sont allouées.

Il y a 80 ans, les femmes obtenaient le droit de vote : l’hommage d’Aline Chassagne à Besançon

Il y a 80 ans, le 21 avril 1944, les femmes obtenaient le droit de vote en France. Aline Chassagne, adjointe à la maire de Besançon en charge de la culture et du patrimoine historique, a rendu hommage, samedi matin rue Gisèle Halimi, à celles qui se sont battues pour avoir ce droit. Elle a également appelé à "retourner aux urnes".

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

Élections européennes du 9 juin 2024 : modalités pour s’inscrire et voter

Le 9 juin 2024, les Français en âge de voter et les ressortissants d’un État-membre de l’Union européenne résidant en France seront appelés à voter pour l’élection des représentants de la France au Parlement européen. Comment s'inscrire sur les listes électorales et voter ?

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0.46
nuageux
le 24/04 à 6h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
88 %