Des élus de France et de Suisse interpellent la Région, la SNCF et l'État pour renforcer la ligne des horlogers

Publié le 24/12/2021 - 12:02
Mis à jour le 24/12/2021 - 12:02

La ligne des horlogers est désormais réhabilitée. Il faut désormais la faire vivre et attirer des voyageurs pour en tirer tout son potentiel. C’est en substance le message adressé par des responsables politiques de six territoires français et suisses situés sur l’axe Besançon – La Chaux-de-Fonds.

Les  cosignataires de la « Résolution pour la promotion de la Ligne des Horlogers »

  • Anne VIGNOT, Grand Besançon Métropole, Présidente
  • Cédric BÔLE, Communauté de Communes du Val de Morteau, Président
  • François CUCHEROUSSET, Communauté de communes Portes du Haut-Doubs, Président, Jean-Claude GRENIER, Communauté de communes Loue Lison, Président
  • Cédric DUPRAZ, Ville du Locle, Conseiller communal
  • Théo HUGUENIN-ELIE, Ville de La Chaux-de-Fonds, Conseiller communal
  • Pierre VAUFREY, Agglomération Urbaine du Doubs, Président

Réfléchir sur les fréquences et les cadencements, mieux adapter les horaires aux besoins des voyageurs, mieux communiquer auprès des voyageurs potentiels : par cette résolution adressée à la région Bourgogne-Franche-Comté en charge des TER, à l'État, la SNCF et au Département,  les élus souhaitent que les améliorations induites par la réhabilitation de 55 M€  de la ligne des horlogers soient suivies d'une politique de renforcement de la desserte.

"Les investissements consentis ont permis une mise à niveau de l’infrastructure, condition nécessaire à la pérennité de la liaison. À présent, nous tenons à souligner un enjeu majeur : assurer une desserte suffisante et de qualité sans laquelle il n’y aura pas de fréquentation à la hauteur du potentiel" Résolution pour la promotion de la Ligne des Horlogers

Potentiel économique, démographique et touristique

Tout en constatant le gain de temps de 15 minutes sur l'ensemble de la ligne et les efforts déjà réalisés (doublement du nombre de places assises, plus de correspondances avec le TGV et avec les TER vers Dijon), les élus des territoires insistent sur l'importance de la desserte pour le développement économique des territoires traversés. "Des entreprises en plein essor se sont installées à proximité des gares ou haltes ferroviaires (…) misant entre autres pour leur développement sur l’offre ferroviaire" insistent-ils. "Par ailleurs, les flux frontaliers concernent non seulement la bordure franco-suisse et la partie centrale, mais aussi nombre d’actifs de l’agglomération bisontine. Le potentiel démographique et économique est avéré, indéniable."

500 à 900 frontaliers résident dans le territoire de Grand Besançon Métropole

Renforcer la desserte Besançon -La Chaux de Fonds

Le dialogue est-il cassé avec les autorités régionales en charge des transports en Bourgogne-Franche-Comté ? Toujours est-il que les six élus signataires regrettent ne pas par exemple avoir eu connaissance plus de la grille horaire de 2022. "Il nous apparaît essentiel de pouvoir échanger avec les autorités responsables sur la prise en compte effective des besoins des usagers et sur les points d’amélioration"

Pour la maire EELV de Besançon et présidente de Grand Besançon métropole, la ligne représente plusieurs enjeux pour son territoire notamment pour les habitants du plateau. "L’accès aux pôles de services tels que CHU, lycées, université, grands sites d’emploi est un enjeu majeur en matière de mobilité tout comme les correspondances avec les autres branches de l’étoile ferroviaire : TGV, Dijon, Jura, Nord Franche-Comté..."

Quelle énergie ?

Mieux adapter les fréquences et les horaires, mieux communiquer auprès des usagers réels et potentiels, les signataires (Grand Besançon, Loue Lison, Portes du Haut-Doubs, Val de Morteau, Le Locle, La Chaux-de-Fonds) réclament donc ouvertement une meilleure concertation dans le renforcement de la ligne tout en posant la question du matériel roulant dans la perspective de l’après-diesel, intégrant notamment les exigences de la Suisse d’ici 2030.  "De premières réflexions et discussions pourraient être organisées afin d’envisager le recours au train à hydrogène ou à d’autres solutions innovantes. Il conviendrait d’y inclure le scénario d’une électrification de tout ou partie de la Ligne, déjà envisagée sur le tronçon Morteau - La Chaux-de-Fonds à travers le projet de navettisation entre ces deux gares" concluent-t-ils.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

La prime exceptionnelle de rentrée versée le 15 septembre

Plus de 10 millions de foyers vont bénéficier de la prime de rentrée, une aide exceptionnelle de 100 euros, plus 50 euros par enfant à charge. Cette "aide exceptionnelle de solidarité" sera versée le 15 septembre 2022 aux bénéficiaires des minima sociaux (RSA, allocation aux adultes handicapés…), ainsi qu'aux étudiants boursiers, a déclaré le ministère des Solidarités.

Fortes chaleurs : les Colmariens appelés à l’aide pour sauver les fleurs

Opération sauvetage pour les massifs floraux de Colmar. Face aux interdictions d'arrosage liées à la sécheresse, le maire de la très touristique ville de Colmar a incité jeudi 11 août la population et les restaurateurs à arroser eux-mêmes les jardinières et massifs floraux des espaces publics, quitte à recourir aux "fonds de carafe", un "moyen citoyen de répondre à l'absurdité administrative".

Pouvoir d’achat : coup d’envoi des débats au Sénat

Prolongement de la "prime Macron", augmentation des retraites et allocations... le Sénat à majorité de droite a entamé ce jeudi 28 juillet 2022 l'examen du premier volet des mesures en soutien au pouvoir d'achat, que le ministre Bruno Le Maire souhaite contenir à 20,7 milliards d'euros.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.62
légère pluie
le 19/08 à 12h00
Vent
2.66 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
74 %

Sondage